ZGROUPE The Force One

La méthode des 5S pour plus de productivité

Marre de crouler sous les taches que vous donne votre supérieur ? Nous allons vous confier aujourd’hui une technique japonaise imparable afin d’apprendre à mieux gérer votre temps et à gérer vos priorités. La méthode dite des 5S va permettre l’amélioration continue de votre productivité. Elle est basée sur cinq principes fondamentaux : seiri pour débarras, seiton pour rangement, seiso pour nettoyage, seiketsu pour ordre et shitsuke pour rigueur.

Capture9

Seiri pour débarras

La première étape consiste à faire un grand tri dans l’ensemble de ses affaires en faisant la distinction de ce qui est utile ou non. Le but est de supprimer les affaires et dossiers inutiles de son poste de travail pour faire de place et ne pas encombrer son esprit de pensée futiles. Trier n’est jamais une tâche évidente car on garde souvent en se disant que cela resservira bien un jour. Pour faciliter le travail, on peut utiliser une méthode de classification ABC en apposant une lettre sur chaque dossier en fonction de la fréquence d’utilisation.

Seiton pour rangement

Une fois le tri effectué, il faut ranger les affaires dans les endroits les plus logiques et fonctionnels. Il faut situer chaque outil de travail pour les repérer rapidement en cas de besoin.

Seiso pour nettoyage

Dans cette troisième étape, l’accent est mis sur le nettoyage et la clarté du lieu de travail. L’environnement doit être sein et propice au développement des projets ainsi qu’à la créativité. L’avantage d’un bureau ou d’une usine à la propreté irréprochable permettra de détecter un problème ou un dysfonctionnement très rapidement. Il est bon, à ce stade, de définir la fréquence de nettoyage ainsi que les personnes qui s’en chargeront.

Seiketsu pour ordre

Après tout ce travail de tri, de rangement et de nettoyage, il faut réfléchir à la manière dont combattre le relâchement et le laisser-aller. L’envie d’une bonne organisation doit être maintenue. Pour être mieux mémorisées, les règles peuvent être écrites. Il va sans dire qu’elles doivent également être simples, les 5S doivent devenir une habitude.

Shitsuke pour rigueur

Dans la dernière phase des 5S on va suivre et faire évoluer le concept pour aller toujours plus loin et être toujours plus efficace. Cela permettra de corriger les erreurs et de trouver des solutions pour les éviter à l’avenir. C’est l’étape où l’on valorise les résultats obtenus et on les félicite.

Pratiquez-vous ce type de management ? Qu’en tirez-vous ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 24 juillet 2014 par dans CONSEILS DE ZGROUPE, et est taguée , , , .
%d blogueurs aiment cette page :