ZGROUPE The Force One

Les 7 consignes pour souder une équipe, la rendre efficace & performante

En entreprise comme sur un terrain de foot, il ne suffit pas d’aligner des vedettes pour gagner. Sans confiance mutuelle, sans vision commune, pas de performance ! Le boulot du manager est d’allumer et d’entretenir cette flamme collective.

Il ne suffit donc pas d’aligner de bons éléments pour constituer une équipe gagnante. Si le groupe n’est pas soudé, il ne fonctionnera pas. Il faut lui insuffler un élan, une envie, du rêve, de l’organisation, du rythme, du partage, de l’émotion, une histoire… Pour apporter et doser ces divers ingrédients, le manager devra respecter les sept principes suivants.

Établir un consensus autour des règles du jeu

Les cabinets de conseil en management sont unanimes : sans principes communs et inamovibles, aucune synergie n’est possible. Votre équipe de travail doit pouvoir se baser sur des règles indiscutables, qui permettront d’asseoir votre autorité tout en renforçant le sentiment de confiance dans votre entreprise. Ces règles doivent concerner plusieurs thèmes essentiels : courtoisie et savoir-vivre, organisations des réunions… Dire bonjour, au revoir ou merci reste fondamental, même si chaque entreprise développe ses propres codes de savoir-vivre, son étiquette.

Associer chacun à un objectif commun

Pour inciter chacun à jouer collectif, il est donc intéressant de mobiliser les énergies autour d’un projet commun : doper le chiffre d’affaires comme dans l’exemple précédent, mais aussi ­élaborer un nouveau processus ou lancer une cer­­ti­fication Iso. Négliger la fixation d’un cap peut vous coûter très cher. Voici le constat des cabinets de management qui sont intervenus dans des entreprises où plusieurs équipes différentes poursuivaient leurs objectifs respectifs, parfois de façon antagoniste.

Insuffler un état d’esprit solidaire

La solidarité un principe essentiel du management d’équipe: la solidarité. De nombreux consultants font ainsi référence aux « cordées », dans lesquelles l’entraide est essentielle au risque de voir l’intégralité de l’équipe chuter au moindre problème. Cette solidarité peut être dopée par des réunions informelles, où chacun parle sans pudeur ni retenue de ses difficultés sur le plan professionnel.

Encourager et valoriser les singularités

La complémentarité des coéquipiers booste leur efficacité. Il est donc préférable, lorsqu’on recrute, de varier les expériences et les tempéraments. On a besoin d’organisateurs, mais aussi de créatifs, de rebelles et de gentils soldats, de communicants, de techniciens et de généralistes. La difficulté consiste à faire avancer la troupe sans gommer les spécificités de ses membres. ­Créer de la diversité est source de réussite. La diversité se niche aussi dans les états d’âme. Inspirez-vous d’Erik Campanini, associé au cabinet de conseil en management et en organisation BearingPoint. En début de réunion, il demande à chacun de donner sa « météo du jour ». En clair, de dire s’il est content, triste ou en colère, et pourquoi. « Celui qui s’exprime se sent libéré, prêt à se concentrer, explique-t-il. C’est aussi le moyen, le cas échéant, de ­connaître les raisons d’une mauvaise humeur passagère et de moins en prendre ombrage. »

Créer des événements pour tisser du lien

Hors du cadre professionnel, une action même anodine peut contribuer à souder votre équipe de travail. Privilégiez les séminaires sportifs, qui insistent sur la cohésion et le dépassement de soi, sans toutefois négliger les repas festifs entre collaborateurs ainsi que les passions de chacun.

Donner une identité forte à l’équipe

Nous citons : «Une équipe, ce n’est pas une addition de gens, mais un ensemble de relations, de complicités nouées. C’est une entité qui a sa propre personnalité», Coach Olivier Devillard.

L’identité de votre équipe de travail joue un rôle très important dans sa cohésion. Cela débouche parfois sur l’adoption d’un signe de ralliement ou d’un insigne, symbolique mais efficace.

Célébrer, féliciter… et savoir accueillir l’échec

Rien de tel pour la cohésion qu’une flamme collective soigneusement entretenue: en cas de signature de contrat, même modeste, n’hésitez pas à complimenter votre collaborateur, célébrer sa réussite et valoriser sa progression. De la même manière, débriefez chaque échec pour en faire ressortir les erreurs à éviter la prochaine fois, et profitez de l’occasion pour insister sur la notion de solidarité.

Entretenir la flamme, susciter du désir sont aussi de puissants facteurs de cohésion. Rien de tel que de célébrer les succès ou de s’extasier devant de modestes victoires pour motiver l’équipe. Les commerciaux ont coutume de sabler le champagne à chaque signature.

Il ne faut en tout cas pas être avare de compliments pour donner un peu de solennité à un succès ou pour regonfler un collaborateur.

Bien sûr, un groupe ne traverse pas que des phases de succès. Face à l’échec, il faut savoir débriefer, collectivement ou en face à face, comprendre ce qui n’a pas marché et pour quelles raisons. Ce qui compte alors, c’est de reconnaître le droit à l’erreur et de rester bienveillant.

Et vous, avez vous une équipe soudée ?

Publicités

Un commentaire sur “Les 7 consignes pour souder une équipe, la rendre efficace & performante

  1. Pingback: Manager une équipe : nos conseils pour être un bon manager

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 14 août 2014 par dans CONSEILS DE ZGROUPE, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :