ZGROUPE The Force One

« Je pense que notre application rend la communication un peu plus humaine et plus naturelle »

snapchat-founders-evan-spiegel-bobby-murphy-time-100-feat

Alex Rosen, directeur général d’IDG Ventures : « C’est un garçon intelligent. Il se débrouille très bien, c’est normal qu’il soit confiant. Les constructeurs d’empire de plusieurs milliards de dollars sont rarement des gens discrets et humbles. »

Jeune américain de 24 ans au physique élancé et le sourire figé, Evan Spiegel rentra à l’université de Stanford pour des études de design produit. Membres de la fraternité Kappa Sigma, le jeune homme, avec plusieurs amis, développa une application d’échange de photos et de vidéos pour ces fêtes qui s’effacent immédiatement.

Lorsqu’il présente le projet à sa classe avec son ami Bobby, ils sont moqués par leurs camarades qui n’y voient qu’un moyen de s’envoyer des photos érotiques.

« Tous les gens et investisseurs que nos voyions disaient : ‘C’est la chose la plus stupide que j’ai jamais vu' ».

En vain, ils ont tenté de convaincre les jeunes d’utiliser  Snapchat et puis quelque chose d’étrange se produisit : l’application est devenue virale dans les lycées de Los Angeles.

Encouragé par l’enthousiaste des élèves, les compères créent une première société, Picaboo. Cependant, Evan Spiegel ne supporte pas d’être considéré comme cofondateur.

Il décide alors de quitter Stanford, crée une autre start-up avec l’ingénieur Bobby Murphy et évince leur camarade Reggie Brown (lequel revendique aujourd’hui la paternité de l’application).

En 2011, ils créent Snapchat, l’application permettant d’échanger des photos. Chaque photographie ou vidéo envoyée ne peut être visible par son destinataire que durant une période de temps allant d’une à dix secondes. Snapchat est alors financé uniquement par le père d’Evan. Au bout d’un moment  « mon père ne voulait plus payer pour les photos qui disparaissent ». Heureusement les propositions d’investissements commencèrent à affluer à ce moment-là.

Avec plus de 100 millions d’utilisateurs par mois, Snapchat est un franc succès auprès des ados au point que certains quittent le « vieux » réseau social de Mark Zuckerberg.

Lui-même, qui a fait une offre d’achat de plus de 3 milliards de dollars en 2012 après avoir tenté en vain de le copier. Ambitieux, voire présomptueux, le jeune Californien repousse par deux fois les propositions de rachat de Facebook. Ainsi que celle du chinois Tacent de 4 milliards de dollars et une de Google du même montant.

Une capacité à dire « non » que « L.A Weekly » explique par la vie « privilégiée » d’Evan Spiegel. Une enfance privilégiée qu’il a reconnu à demi-mots lors d’une conférence : « Je suis un garçon jeune, blanc et éduqué. J’ai toujours eu beaucoup, beaucoup de chance. La vie est injuste. »

En attendant, malgré le succès de son application, il continue de vivre chez son père. « Je resterais chez lui jusqu’à ce qu’il me mette dehors. »

Chaque jour dans le monde, 350 millions de snaps sont échangés. L’application permet également aux utilisateurs de créer une Story (« histoire »). C’est une juxtaposition de plusieurs photos/vidéos. Une « story » peut être vue autant de fois que l’utilisateur le souhaite mais chaque élément de la story possède une durée de vie de 24 h.

Sans générer aucun chiffre d’affaires, le petit fantôme blanc a déjà réussi à lever 160 millions de dollars. Et, en octobre 2014, Snapchat annonce que l’application diffusera désormais des messages publicitaires (des photos ou des vidéos, sans câblage démographique, que les utilisateurs choisiront ou non de visionner).

Le 27 janvier 2015, Snapchat crée Discover, un service de diffusion de vidéo pour les médias. Maintenant, Snapchat peut monétiser son contenu et crée un espace publicitaire pour les annonceurs.

Evan Spigel est cette année le plus jeune milliardaire au monde avec une fortune estimé à 1,5 milliard de dollars et classé 1.250ème.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 mars 2015 par dans Success Stories, et est taguée , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :