ZGROUPE The Force One

Michel et Augustin, une success story à la française

Michel et Augustin est aujourd’hui une célèbre marque française reconnue pour ses gourmandises sucrées et salées, et depuis peu pour ses boissons. Malgré un marché de l’agroalimentaire très dense, le duo d’entrepreneurs a réussi à se faire une place dans les rayons de tous les supermarchés français. Retour sur le parcours atypique des  « trublions du goût »!

Michel de Rovira et Augustin Paluel-Marmont se sont rencontrés sur les bancs du collège. Après des études de commerce et un BEP de boulanger en plus pour Augustin, les deux amis ont eu l’idée de fabriquer des biscuits sablés avec des matières premières locales et de qualité. En 2004 commence alors la production dans leur propre cuisine, puis dans des boulangeries et biscuiteries qu’ils occuperont lors des jours de fermeture. Les parisiens raffolent de ces biscuits, et l’offre s’étoffe, notamment avec les yaourts (« les vaches à boire »).

Ayant connu un fort succès, ils doivent faire produire les desserts par des industriels du secteur agroalimentaire. Le concept de la marque repose sur des produits de qualité avec une image colorée qui apporte de la bonne humeur. Le mix marketing est parfaitement équilibré et tout est pensé pour renvoyer une image sympathique. La communication a été le principal facteur clé de  leur succès. Michel et Augustin n’ont pas hésité à faire eux-mêmes la promotion de leur marque auprès des consommateurs. L’entreprise organise régulièrement des actions originales afin de créer le buzz sur Internet. L’avantage de ce type de communication est qu’il convient parfaitement aux petits budgets car la publicité est gratuite et très efficace.

En 2009 par exemple, un représentant de l’équipe de Michel et Augustin s’est rendu dans un supermarché déguisé en vache pour rendre hommage à Michael Jackson. En 2011, l’équipe entière a confectionné une vache géante en tissus (symbole de la marque), et l’a exposé aux endroits stratégiques de Paris comme la Tour Eiffel, Montmartre ou Les Invalides. En 2015, c’est la DRH en personne qui s’est rendue dans une rame de métro pour recruter ses nouveaux collaborateurs. Une opération sur le ton de l’humour qui a séduit les voyageurs comme les internautes.

L’entreprise se démarque clairement de ses concurrents grâce à sa communication originale et vitaminée, primée en 2010 avec le Prix Phénix décerné par l’Union des annonceurs, devant Evian et MacDonald’s. Michel et Augustin ne se prend pas au sérieux et c’est ce qui plait aux consommateurs. En plus du ton décalé, la société à taille humaine accueille tous les mois un panel de personnes afin de recueillir leur avis sur les nouveautés. La communication est donc bilatérale et le consommateur donne son avis tout en contribuant à la pérennité de l’entreprise.

Après avoir conquis le marché français, la marque a désormais l’ambition de développer ses parts de marchés dans le monde entier. Déjà présents en Europe, au Japon, en Chine, au Moyen Orient, elle s’attaque maintenant aux Etats-Unis avec un allié de taille. En 2015, Michel et Augustin ont signé un contrat avec Starbucks afin que leurs gammes soient commercialisées dans les salons Starbucks coffee, à commencer par ceux des Etats-Unis.

Ce nouveau partenariat n’aurait jamais été possible sans l’audace de l’équipe. Deux trublions sont allés en personne au siège de Starbucks, à Seattle, afin de livrer les échantillons demandés par l’assistante d’Howard Schultz, le PDG de la compagnie. Ils ont souhaité impliquer les consommateurs dans cette aventure et la partager. Le hashtag #AllerHowardunCafe a été créé pour l’occasion, et plus de 1500 tweets ont été publiés accompagnés d’une tasse de café pour inciter le patron à recevoir en personne les collaborateurs de Michel et Augustin. Les américains ont trouvé leur démarche étrange, au point de prendre les échantillons et de renvoyer les deux employés. Grâce au buzz de l’opération créé sur Internet, la femme du dirigeant a insisté pour que les représentants soient reçus par Howard Schultz afin de discuter d’un contrat éventuel. L’issue est positive puisque la marque sera commercialisée en phase de test dans 25 Starbucks à New York et 10 à Paris jusqu’à la fin de l’été. Le déploiement va ensuite se poursuivre dans les autres pays. Une action partagée avec le public qui est bénéfique pour les deux entreprises et qui ne fait que renforcer leur image sympathique et dynamique.

Grâce à l’investissement de la holding Artemis s’élevant à 12 millions d’euros, la marque a davantage de marge pour développer son activité et sa communication. Elle envisage désormais un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros dans deux ans, contre 35 prévus cette année. Un pari fou qui semble très bien parti.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 6 août 2015 par dans Success Stories, et est taguée , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :