ZGROUPE The Force One

Jean-Claude Decaux, un génie du mobilier Urbain

    Jean-Claude Decaux le fondateur de l’empire JCDecaux est décédé ce vendredi 27 mai, à l’âge de 78 ans. Cet homme avait bien révolutionné le mobilier urbain et la communication extérieure, notamment grâce aux abribus et leurs supports publicitaires. Retour sur le parcours de ce patron visionnaire.

JCDecaux

   Le président : Jean-Claude Decaux, a fondé une petite société en 1955. Elle était à l’époque spécialisée dans les placards publicitaires des autoroutes mais elle deviendra vite une multinationale : la plus grande société de publicité extérieure au monde. Autodidacte à l’âge de 15 ans déjà, ce natif de l’Oise couvrait les murs de sa ville natale de publicités vantant le magasin de son père. L’idée de l’Abribus est née en 1964 c’était une idée de génie : fournir aux villes, financer et entretenir des abris pour les usagers des bus contre l’exploitation du droit à y faire de la publicité. C’est la ville de Lyon qui acceptera la première ce système en 1964. Le nom de son invention, l’Abribus, est d’ailleurs passé dans le langage courant. Le potentiel du mobilier urbain, la société Decaux l’a bien compris et l’a étendu ensuite aux sanitaires, bancs publics, kiosques à journaux et autres conteneurs de verres, qu’elle proposait ensuite sur catalogue aux municipalités, en échange de l’affichage publicitaire sur leur territoire. Plus récemment, JCDecaux est devenu le gestionnaire des Vélib’, ces vélos libre-service implantés dans tout Paris. Le dirigeant s’est toujours passionné pour le cyclisme et les problématiques environnementales. Jean-Claude Decaux avait cédé la présidence du conseil de surveillance en 2013, à l’âge de 75 ans, laissant les rênes à ses trois fils.

    La société : En 1999, le groupe s’est lancé dans la publicité dans les transports, un segment sur lequel JCDecaux est devenu numéro un mondial. En six décennies, il est devenu leader en France sur les marchés du mobilier urbain, des Abribus, de l’affichage et des vélos en libre-service. En 2008, le groupe a également décroché, en partenariat avec Publicis, l’affichage publicitaire des gares. Un contrat estimé à 70 millions d’euros. Par ailleurs, la société a remporté plus récemment un contrat de 700 millions d’euros pour les abribus de Londres, ce qui en fait le contrat d’abribus le plus important au monde. Le groupe succédera à la filiale britannique de son grand rival, Clear Channel UK, actuel détenteur du contrat, à compter de l’année prochaine. JCDecaux explique que cette démarche s’inscrit dans une transformation « numérique » de la ville. Le numéro 1 mondial de la communication extérieure dit vouloir faire de la capitale anglaise : « une vitrine mondiale de la communication extérieure digitale ». Enfin, le groupe est aujourd’hui présent dans 70 pays, emploie plus de 12 300 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros en 2015.

   Aujourd’hui la société JCDecaux est présente au quotidien dans la vie des personnes du monde entier. Son créateur a su faire de ses idées de réelles innovations, qui ont révolutionnées la vie des Français vers la fin du 19ème siècle. Parmi ses inventions : les vélos en libres services, les abribus (écrans tactiles ou non,), les sanisettes, les colonnes Morris, les affiches déroulantes, les plans de notre ville, les panneaux de signalisations et bien d’autres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 2 juin 2016 par dans Success Stories, et est taguée , , , .
%d blogueurs aiment cette page :