ZGROUPE The Force One

Pokemon Go, attrapez les tous !

L’application mobile Pokémon Go fait des ravages et est devenu un véritable phénomène de société depuis sa sortie officielle en France dimanche 24 juillet. Le téléphone en main, les joueurs parcourent la ville à la recherche de Pokémons, ces petits monstres imaginés par les industries Nintendo au Japon. Eux, ce sont les joueurs de la nouvelle application mobile Pokémon Go, qui utilise la réalité augmentée. Elle utilise aussi le système de localisation GPS pour reproduire la position du joueur et l’environnement dans lequel il se trouve. Qui l’aurait cru il y a encore quelques semaines ? Le raz-de-marée Pokémon GO à tout emporté sur son passage, devenant le jeu mobile le plus téléchargé de l’histoire en quelques jours seulement.

pokemon go

Tout commence avec la collaboration de John Hanke, un fou de développement de jeux vidéo et Google. En 2010, M. Hanke souhaite combiner ses deux passions que sont les jeux vidéo et la cartographie. Le second fondateur de Google : Larry Page lui débloque des fonds pour créer une division jeux vidéos au sein de Google, dans le plus grand secret. L’entreprise est nommée Niantic Labs. John Hanke et ses équipes commencent à imaginer l’idée d’un jeu de chasse sur la base de la géolocalisation avec des personnages mondialement connus. Il réfléchit à Donkey Kong ou encore Mario mais Pokémon et ses 45 milliards de dollars de chiffre d’affaires depuis sa création jusqu’en mai 2016 vont faire la différence. Plus tard, un développeur de la division Google Maps, ancien collaborateur de M. Hanke, a l’idée d’utiliser Pokémon et Google Maps. Le CEO de Pokemon Co, Tsunekazu Ishihara, est immédiatement emballé par cette idée et le PDG de la maison-mère Nintendo, Satoru Iwata, accorde aussi son aval et son soutien financier à l’idée. La suite est bien connue. Pokemon Go sort en début d’été 2016 et c’est un véritable raz-de-marée. Aujourd’hui, avec près de 150 millions de téléchargements sur Android et iOS, il dépasse largement en popularité les cartons mondiaux de Pokémon Bleu et Rouge d’il y a 20 ans.

Selon différentes études, le jeu rapporterait déjà plus de 6 millions de dollars par jour au travers des achats « in-app » pour le seul territoire des Etats-unis, alors qu’il est disponible dans 37 pays. Par ailleurs, l’application dépasse localement et mondialement le nombre des téléchargements de Twitter, Facebook, WhatsApp ou Snapchat (à leur sortie) et fait monter l’action de Nintendo de 93,2 % en une semaine à la bourse de Tokyo ! De ce fait, Pokemon Go est devenu un réel argument de vente. Dans l’immobilier par exemple, si un appartement possède une arène de combat ou un pokéstop, le prix peut être rehaussé et les acheteurs bien plus nombreux. Le studio pourrait aussi vendre à des entreprises le fait de loger des Pokémons rares chez eux, qui se traduirait par une affluence des joueurs, une recette qui devrait générer toujours plus de revenus pour la start-up.

Enfin, Pokémon GO est certes un jeu révolutionnaire et fantastique, mais il faut rester vigilant, car il peut vite devenir dangereux si l’on part à la chasse des Pokémons, sans regarder autour de soi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 2 août 2016 par dans Success Stories, et est taguée , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :