ZGROUPE The Force One

Comment réussir sa période d’essai ?

Dans la plupart des entreprises, la période d’essai est une étape inévitable et obligatoire à passer avant de se faire embaucher… officiellement.

Une odeur d’encre fraîche se dégage du papier… Ça y est ! Vous allez signer votre contrat de travail. Comporte-t-il une période d’essai ? Si elles ne sont pas obligatoires, les périodes d’essai sont répandues dans la plupart des entreprises. Une manière de protéger les sociétés, mais aussi les employés. Durant ces quelques semaines, voire mois, les deux parties peuvent mettre fin à leur collaboration sans aucune justification. « Cela permet au salarié de vérifier que le poste correspond réellement à ses aspirations et à l’employeur d’évaluer les compétences de la personne recrutée, mais aussi sa capacité d’intégration », selon Frédérique Guénot, auteur de Réussir mes premiers mois dans l’entreprise.

Comprendre, apprendre et surprendre !

Son succès ne dépend pas que de vous. « Il implique d’abord le responsable, qui doit être présent pour faciliter l’intégration du nouvel employé et lui expliquer la culture de l’entreprise, mais aussi les autres membres de l’équipe, qui doivent tout mettre en œuvre pour accueillir leur nouveau collègue », souligne la spécialiste. Durant ces premiers mois, vous serez scruté de près, mais c’est d’abord à vous d’observer attentivement le fonctionnement de votre société. « Il faut comprendre, apprendre et surprendre », nuance l’auteur.

« Comprendre » en repérant les personnes influentes et les codes cachés. « Apprendre » en adaptant son comportement à la culture interne et « surprendre » en développant son expertise. « Durant sa période d’essai, le salarié doit être proactif, prendre des initiatives et conquérir son autonomie. Il faut mettre en avant ses capacités d’anticipation et de réactivité ».

Tisser des liens avec ses collègues est très important !

Attention toutefois à ne pas trop en faire… « On dit souvent qu’on travaille beaucoup plus les six premiers mois, mais il faut prendre garde aux mauvaises habitudes, qui peuvent conduire à l’épuisement. Trop de présentéisme peut également susciter des craintes chez ses collègues. » Car la réussite de votre période d’essai dépendra aussi des liens que vous arriverez à créer avec eux. Des liens professionnels et non pas amicaux. « Il faut éviter de mettre trop d’affect. Cela peut se retourner contre vous et sera plus compliqué à gérer si vous entrez dans la hiérarchie par la suite. »

La loi concernant la période d’essai

La période d’essai n’est pas obligatoire, mais elle le devient dès lors qu’elle est inscrite dans un contrat de travail à durée indéterminée (CDI). Elle se limite alors à deux mois pour les ouvriers, trois mois pour les agents de maîtrise et les techniciens et quatre mois pour les cadres. Elle peut être renouvelée une fois si la convention collective de la profession l’autorise et si ce renouvellement est stipulé dans le contrat. La période d’essai existe aussi pour les contrats à durée déterminée (CDD). Dans ce cas, elle ne peut dépasser deux semaines pour les embauches inférieures ou égales à six mois et un mois pour celles supérieures à six mois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 25 octobre 2016 par dans CONSEILS DE ZGROUPE, et est taguée , , , , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :