ZGROUPE The Force One

Conseils pour se faire recruter au 21ème siècle !

Saviez-vous que deux tiers des offres d’emplois étaient invisibles ? Cela signifie que les recruteurs ne publient pas d’annonce et que les candidats doivent donc passer par d’autres biais. Oui mais lesquels ?

Au 21ème siècle, comment utiliser au mieux les outils à notre disposition pour convaincre ? Quels sont les moyens pour se démarquer des autres candidats ? Comment mettre toutes les chances de son côté ? Suivez nos 8 conseils pour se faire recruter au 21ème siècle et soyez assurés de vous faire repérer !

1 – Savoir parler de soi

Cela peut paraître anodin mais beaucoup de candidats ne savent pas comment parler d’eux. Il s’agit pourtant de l’élément clé pour se faire recruter au 21ème siècle car il démontre votre habileté à vous exprimer – à l’oral ou à l’écrit -, à synthétiser vos expériences et enfin à prioriser et organiser vos idées. Ses qualités seront utiles, peu importe le métier pour lequel vous vous destinez. Beaucoup de candidats ont un CV et des expériences intéressants mais ne savent tout simplement pas par quoi commencer lorsqu’ils doivent parler d’eux en quelques mots.

Pour réussir cette première étape, nous vous conseillons de préparer un « pitch » personnel d’une à deux minutes où vous vous présenterez et dans lequel vous devrez :

Choisir 3 expériences clés de votre parcours en les mettant en valeur : l’intérêt ici est d’utiliser votre CV et de l’adapter à l’entreprise choisie. Ne sortez pas le même discours à chacun des recruteurs que vous rencontrez. Vous postulez pour une start-up ? Mettez en avant vos compétences à prendre des initiatives et des décisions en parlant de votre association étudiante pour laquelle vous avez réussi à lever des fonds conséquents. Vous postulez pour un grand groupe d’agroalimentaire ? Parlez du projet que vous avez mené en cours de stratégie et qui vous a permis de mieux appréhender ce secteur particulier.

Ne pas tout dire mais donner envie au recruteur d’en savoir plus : votre CV et votre profil LinkedIn mis à jour sont sous ses yeux, il n’a donc pas besoin que vous lui fassiez la rétrospective intégrale de votre parcours d’étudiant. Vous risquez en plus de l’ennuyer et d’être monotone. Choisissez des expériences qui n’apparaissent à aucun endroit mais qui apportent une réelle valeur ajoutée pour le poste que vous convoitez ou développez certains projets précis qui apparaissent sur votre CV mais qui méritent d’être mis en lumière.

Donner des chiffres et des exemples précis : 1 à 2 minutes de pitch c’est très court. Soyez percutants et concrets sans vous perdre dans vos explications et précisez au choix : le montant de vos levées de fonds, le nombre de personnes que vous avez managées, les clients que vous avez su convaincre, le nombre de projets que vous avez mené, ce qui vous a rendu le plus fier…

Et pour plus de détails sur comment pitcher, n’hésitez pas à relire nos conseils précédents !

2 – Créer un CV tourné vers les résultats

Au 21ème siècle, bien que de nombreuses techniques innovantes existent pour se faire repérer et recruter par une entreprise, le bon vieux CV reste un atout indispensable pour une bonne candidature. Nous vous conseillons donc de :

Personnaliser la forme sans copier pour autant ce qui existe déjà. Votre CV doit vous ressembler. Nous vous conseillons donc de vous renseigner sur les templates existants pour en piquer quelques idées tout en l’adaptant.

Prévoir plusieurs CV en fonction des entreprises pour lesquelles vous postuler : vous hésitez entre une entreprise du CAC40 et une start-up en plein essor ? Il y a fort à parier qu’elles n’auront pas les mêmes attentes en matière de compétences et d’expériences. Rusez !

Mettre en avant vos compétences et vos résultats concrets, comme dans le système anglo-saxon. De même que dans la première partie, nous vous conseillons de vous appuyer sur des chiffres et des exemples précis qui traduiront vos compétences de manière plus crédible et percutante qu’une simple liste de responsabilités.

3 – Etre présent en ligne

Lorsque l’on pense aux techniques de recrutement, la présence en ligne vient presque immédiatement à nos esprits. Et ça n’est pas pour rien car sachez que plus de 90% des recruteurs affirment se renseigner en ligne sur les candidats qu’ils rencontrent.

Ainsi, nous ne pouvons que vous conseiller de mettre à jour vos profils LinkedIn et Viadeo. Pour accroître votre visibilité, vous pouvez également être actifs sur Twitter en communiquant à propos de votre secteur d’activité pour vous faire repérer par l’entreprise de vos rêves. Sur tous ces réseaux, deux règles principales : être actif et interagir avec les entreprises et les marques. Vous pouvez également vous renseigner sur les réseaux spécifiques adaptés à votre secteur : Behance, Dogfinance…Dans certains cas votre présence sur ces derniers sera une évidence.

En outre, n’oubliez jamais de soigner votre image et travailler votre communication. Enfin, pensez également à filtrer ce qui est posté à votre sujet sur vos réseaux personnels, tels que Facebook : les recruteurs pourront également passer par là.

4 – Contacter les professionnels directement

Au 21ème siècle : ne soyez pas passifs ! Il est nécessaire que vous contactiez les professionnels qui vous intéressent, directement, car une simple présence en ligne ou un joli CV ne sont plus suffisants pour taper dans l’œil d’un recruteur aguerri. Ne vous inquiétez pas, si vous ne trouvez pas la personne souhaitée sur LinkedIn, il existe plusieurs techniques pour contacter la terre entière par mail. Toutefois, n’oubliez pas :

Adaptez-vous à votre cible : LinkedIn, mail, téléphone ou même salon professionnel…on ne contacte pas tout le monde via le même canal

Soyez organisés et ciblez vos contacts : un top manager d’une grande entreprise ne vous répondra pas forcément, un stagiaire ne vous sera pas utile pour accéder plus rapidement au poste souhaité…Renseignez-vous et visez juste sur la bonne personne à contacter, celle qui répondre à vos questions et vous aidera à accélérer le processus de recrutement.

Contactez les professionnels avec lesquels vous pourriez travailler : si vous ne vous sentez pas prêts à envoyer directement un message au DRH sur LinkedIn, pourquoi ne pas poser des questions à un manager en marketing ou en finance, selon votre domaine ? Expliquez à cette personne que son profil vous intéresse, que vous aimeriez rejoindre son entreprise et que vous auriez donc quelques questions en amont à lui poser. Proposez à la fin de votre message un rapide appel ou une entrevue autour d’un café afin de discuter plus amplement. Attention à préparer vos questions pour ne pas leur faire perdre du temps et attendez-vous à quelques refus.

L’avantage de cette technique est de rencontrer ensuite des recruteurs en connaissant bien mieux l’entreprise, ses missions, et en prouvant votre intérêt et votre motivation.

Pensez à bien vous renseigner sur l’entreprise – ses valeurs et son actualité – avant d’entreprendre toute démarche

5 – Assister à des salons et des conférences

Selon le secteur, il sera nécessaire de ne pas vous limiter à une présence et des échanges sur le web. Pensez à vous rendre à des salons professionnels, des conférences en lien avec votre secteur, des portes ouvertes proposées par l’entreprise ou tout autre rencontre de la vraie vie qui vous permettrait non seulement d’échanger en direct avec des professionnels mais également de donner plus de poids à votre candidature prochaine en précisant que la conférence à laquelle vous avez insisté vous a grandement inspiré(e) pour telle ou telle raison.

L’intérêt est d’améliorer vos connaissances du secteur, découvrir de nouvelles entreprises ou modèles, rencontrer des managers influents…et bien entendu, vous faire recruter !

6 – Acquérir des « hard skills »

Les hard skills (compétences informatiques, maîtrise de logiciels, d’une langue, connaissances solides en comptabilité, finance d’entreprise ou stratégie de communication…) sont tous les savoirs quantifiables et démontrables. A l’inverse, les soft skills (travail en équipe, gestion de projet, dynamisme et motivation…) sont des compétences nécessaires en entreprise mais plus difficiles à prouver.

Ainsi, afin de vous différencier, il est important que vous puissiez acquérir des connaissances que tous n’ont pas, autrement dit des compétences « dures » et solides qui nécessitent un réel apprentissage et que vous pourrez facilement mettre en avant. L’avantage supplémentaire est d’apporter de la crédibilité à votre candidature.

7 – Parler de réalisations et projets concrets

Les compétences, telles que les hard skills, seront un bon début mais ne suffiront pas à mettre toutes les chances de votre côté pour vous faire recruter.

L’expérience acquise, via divers projets (associatifs, culturels, professionnels, humanitaires…), est primordiale. Chaque projet ou réalisation personnelle est susceptible d’intéresser le recruteur et de faire pencher la balance en votre faveur même si vous n’avez pas dix années en entreprise à votre actif. Et pour ajouter quelques cordes à votre arc, pourquoi ne pas acquérir le statut d’autoentrepreneur et réaliser des missions pour Crème de la Crème ? Une bonne illustration concrète pour prouver votre capacité à vous dépasser, mener à bien vos projets et prendre des initiatives.

Soyez rusés et choisissez de parler des projets et réalisations qui ont un lien avec l’entreprise visée ou qui peuvent interpeller votre interlocuteur. Comme nous vous le disions dans la première partie, il est nécessaire d’adapter son discours en fonction du poste souhaité afin de prouver que vous avez le profil adéquat.

8 – Etre audacieux !

Au 21ème siècle, la concurrence est rude : certains ont un réseau qui leur ouvrira toutes les portes, d’autres des compétences rares et particulièrement appréciées, d’autres encore une créativité à toute épreuve… Pour vous démarquer, choisissez la solution qui vous convient le mieux mais surtout soyez audacieux ! Faites parvenir un CV original à l’entreprise, utilisez les réseaux sociaux comme Twitter pour interpeller l’entreprise…

Retenez ceci : la personne choisie ne sera pas forcément la plus compétente mais la plus entreprenante alors à vos candidatures et bon courage à tous !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 13 décembre 2016 par dans CONSEILS DE ZGROUPE, et est taguée , , , , , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :