ZGROUPE The Force One

Joanne Rowling, de la magie au bout d’une plume.

Joanne Rowling, connue sous les pseudonymes Robert Galbraith ou J.K Rowling, est née le 31 juillet 1965, en Angleterre. Passionnée par la littérature, elle a fini par vivre de sa passion et est actuellement l’auteure de la célèbre saga Harry Potter. Ces romans ont été traduits environ en 67 langues et ont été publiés à partir de 1997. Depuis, elle est l’une des écrivains les plus lus et ses ventes s’élèvent aujourd’hui à plus de 450 millions d’exemplaires.

 Focus sur l’incroyable destin d’une mère célibataire devenue une des plus riches fortunes du monde de l’édition.

 

De l’inspiration à la réalisation. Tout commence depuis son enfance !

C’est à l’âge de 6 ans que Joanne écrit son premier récit « Rabbit ». Avant d’écrire l’histoire du sorcier le plus connu du monde, elle puise son inspiration dans les expériences de sa jeunesse.

Tout commence en 1969, lorsque sa famille part s’installer à Winterbourne, elle trouve sa source d’inspiration concernant le personnage d’Albus Dumbledore auprès de son directeur d’école, Alfred Dunn.

Ensuite, c’est en étant titularisé au lycée de Wyedean, qu’elle rencontre Sean Harris, son meilleur ami, le détenteur de la « Ford Anglia » qu’elle met en scène dans son deuxième tome : Harry Potter et la Chambre des Secrets. Il est également sa muse en ce qui concerne le personnage de Ron Weasley.

 C’est au lycée qu’elle s’enthousiasme pour les langues et qu’elle réalise que les cours de chimie ne sont pas à son goût. D’ailleurs, c’est la personnalité de son professeur de chimie, John Nettleship, qui l’a aidé à établir celle du ténébreux professeur Rogue.

 L’histoire du jeune héros à lunettes se dessine en 1990, au cours d’un voyage en train. Elle raconte : « Tout à coup, l’idée de Harry m’est venue à l’esprit. Je ne peux pas dire pourquoi, ni ce qui l’a déclenchée. Mais j’ai vu très clairement l’idée de Harry et de son école de sorciers. J’ai soudain eu cette idée fondamentale d’un garçon qui ne savait pas qui il était, qui ne savait pas qu’il était sorcier avant de recevoir une invitation pour l’école des sorciers. Jamais je n’avais été aussi excitée par une idée. ». Tout devient clair, c’est à ce moment précis qu’elle laisse libre court à son imagination et qu’elle détermine ses personnages, l’école etc. Toutes ces idées ont été stockées dans des boîtes à chaussures.

Des épreuves douloureuses avant d’embrasser le succès

C’est à ses 9 ans que Joanne fait face au décès de sa grand-mère, nommée Kathleen. Face à cette souffrance, Jo choisit d’intégrer l’initiale du prénom de sa grande mère dans son pseudonyme, qui correspond au « K » de J.K Rowling.

La tristesse de J.K  ne fait que s’accroître en apprenant que sa mère, Anne Rowling, souffre d’une sclérose en plaque. C’est le 30 décembre 1990 que celle-ci décède alors que Joanne commence à peine l’écriture du roman qui la mena au succès !

Difficile d’accepter cette perte, elle décide de s’installer au Portugal, plus précisément à Porto, afin d’y enseigner l’anglais à temps partiel. Cette souffrance lui a permis de consacrer le reste de son temps à rédiger son roman au café Majestic. « Désormais, les sentiments de Harry envers ses parents disparus étaient devenus bien plus profonds et tangibles. C’est durant les premières semaines de mon séjour au Portugal que j’ai écrit mon chapitre préféré de L’école des sorciers : Le miroir du Riséd

C’est au Portugal qu’elle construit sa vie de famille avec Jorge Arantes et leur fille Jessica Isabel Rowling. Cependant, c’est en 1995 qu’elle fait face à un autre événement douloureux qui est son divorce. Elle se voit alors obligée de vivre quelques temps chez sa sœur à Edimbourg, accompagnée de sa fille.

Robuste et courageuse, elle décide de prendre un appartement à Leith. Sa fille et elle vivent à l’aide d’allocations. Ce qui lui laisse le temps de rédiger les aventures d’Harry Potter. Une fois terminés, elle envoie à une dizaine d’éditeurs les trois premiers chapitres de son roman. Sans résultats. C’est en 1997 que Christopher Little lui annonce que l’édition Bloomsbury accepte de publier son livre.

En un rien de temps, le roman est un succès planétaire et atteint les sommets des ventes. De ce fait, il remporte le “British Book Awards” et le “Children’s Book of the Year ».

Chaque tome est une réussite, les romans se vendent à plus de 400 millions d’exemplaires et lui permettent d’acquérir une fortune estimée à plus d’un milliard d’euros en 2012.

Un passé, une fortune, le tout à fait d’elle une véritable philanthrope.

Le décès de sa mère a été un réel traumatisme pour J.K. Sa fortune lui permet de contribuer à des causes caritatives afin de lutter contre la maladie mais aussi pour lutter contre les inégalités sociales. En effet, être mère célibataire a été une épreuve difficile à vivre pour elle. Il est donc légitime qu’elle dépense sa fortune intelligemment ainsi que de continuer à écrire au profit d’associations destinées aux enfants.

Partie de rien, J.K. Rowling a obtenu plusieurs honneurs. Deux d’entre eux sont remarquables. En effet, en 2000, elle a été reçue par la reine Elizabeth afin d’être nommée comme officier de l’ordre de l’Empire britannique. Pour nous avoir fait rêver et apprécier la lecture, elle reçoit l’insigne de chevalier de la Légion d’honneur par Nicolas Sarkozy en 2009.

Actuellement, elle est la présidente de l’association caritative One Parent Families.

Toujours passionnée, elle ne peut arrêter son imagination ! Une chance pour nous car grâce à sa pièce de théâtre et son autre ouvrage « Les Animaux fantastiques » qui a été adapté au cinéma et projeté le 16 Novembre 2016, c’est toujours un plaisir pour nous moldus, d’en apprendre davantage sur l’univers de notre héros à lunettes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 30 janvier 2017 par dans Success Stories, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :