Pierre Omidyar, créateur d’eBay et d’Omidyar Network.

Pierre Morad Omidyar est le fondateur d’eBay. Lui et sa femme, Pamela sont de véritables philanthropes. Ils ont fondé Omidyar Network afin que leur fondation nommée Omidyar  obtienne d’avantage d’investissements dans le but de soutenir des  projets à but non lucratif, ainsi que des entreprises à but lucratif. En 2016, sa fortune est estimée à 1 800 millions d’euros d’après le magazine Challenges.

 

Actuellement, Omidyar n’est plus le président de son entreprise. Cependant,  il possède toujours 7% du capital d’eBay.  Il siège toujours au conseil d’administration ainsi que de son ancienne filiale de paiement, Paypal. Pour cause, la plupart de ses actions sont destinées au réseau Omidyar.

Rétrospective du parcours d’Omidyar

Né à Paris d’une famille iranienne, c’est à six ans que Pierre déménage aux Etats-Unis, plus précisément à Washington. Il obtient son diplôme d’informatique de l’Université Tufts en 1988. Ce certificat lui a permis d’être en charge de l’écriture du logiciel MacDraw au sein de l’entreprise Claris, une filiale d’Apple.

En 1991, il cofonde avec trois amis Ink Development, qui est rebaptisée eShop. C’est une société informatique qui se consacre principalement à la vente en ligne. Il  y travaille en tant qu’ingénieur jusqu’en 1994 puis eShop est rachetée par Microsoft en 1996.

C’est à l’âge de 28 ans que Pierre commence l’écriture du site AuctionWeb, renommé Ebay en 1995 (raccourci de « Echo Bay Technology »).

Depuis 2003, Pierre et sa femme auraient donné plus d’un milliard de dollars à des œuvres caritatives grâce à la fondation Omidyar Network. Le but étant d’aider les entreprises qui sont dans des pays en voie de développement.

C’est à partir de 2013 que Mr Omidyar s’intéresse aux médias. Cette année-là, il annonce qu’il va financer à hauteur de 250 millions de dollars un nouveau média lancé par Glenn Greenwald. L’enjeu est de « rechercher la vérité », « préserver et renforcer le rôle que le journalisme joue dans la société ».  Dans cette même année, il déclare avoir débloqué une première tranche de 50 millions de dollars dans le but de lancer le groupe de médias First Look Media.

The Intercept est la première publication de First Look Media, elle est lancée le 10 février 2014. Ce magazine a pour but de servir de plateforme pour présenter les documents sur la NSA révélés par Edward Snowden. Ainsi, les publications auront pour sujet principal : la surveillance globale faite par les Etats-Unis.

Ses débuts avec eBay

Tout a commencé dans la salle de séjour de Pierre Omidyar. Cette entreprise qui ressemblait à une vente de garage en ligne dans ses débuts (en 1995), s’est développé progressivement jusqu’à devenir le numéro un des sites d’enchères en ligne que l’on connaît aujourd’hui.

Dans un premier temps, le site web devait se nommer « echobay.com ». Lorsque la société a essayé d’enregistrer ce nom de domaine, ils ont constaté qu’il était déjà pris. De ce fait, ils l’ont raccourci, et eBay est né.

L’entreprise effectue sa première vente auprès d’un collectionneur d’objets cassés. L’article était un pointeur laser défectueux, au prix de 15 dollars. Trois ans après, l’entreprise compte un million de membres !

Puis, c’est en septembre 1998 que la société entre en bourse.  Les parts de M Omidyar valent trois milliards de dollars.

Margaret C.Whitman devient la présidente  et directrice générale du site entre 1998 et 2008. C’est sous sa direction qu’eBay rencontre son plus grand succès. Effectivement, c’est en juillet 2000 qu’eBay vend une carte de baseball rare pour la modique somme d’1.2 million de dollars. A ce moment – là, c’est l’enchère la plus payante dans l’histoire d’eBay.

Pierre Omidyar peut être fier, car eBay est devenu l’un des meilleurs sites web marchands sur Internet !

Une touche d’actualité

En ce début d’année, Pierre Omidyar a investi près de 500 000 dollars à travers sa fondation Omidyar Networks.  Son projet est d’investir dans un revenu universel au Kenya. En effet, 6000 Kenyans recevront 0.75 dollar mensuellement pendant 12 ans. Soit la moitié du revenu moyen d’un adulte dans les zones rurales du pays.

Pierre Omidyar est un philanthrope qui ne met pas sa générosité aux enchères.

Susan Wojcicki, un pilier pour les businesswomans !

Susan Wojcicki est née le 5 juillet 1968 à Los Altos, dans le comté de Santa Clara, en Californie. Elle fait partie d’une des plus grandes entreprises high-tech de la Silicon Valley et du monde : Google.  Au sein du géant américain du web, elle est à la tête de YouTube, la première plateforme de partage de vidéos au monde qui attire 1 milliard de visiteurs par mois et dont la valeur est estimée à 70 milliards d’euros. YouTube est un site web d’hébergement de vidéos sur lequel les utilisateurs peuvent envoyer, évaluer, regarder, commenter et partager des vidéos.   Aujourd’hui, Susan Wojcicki est une source d’inspiration et un modèle pour toutes les femmes aux qualités entrepreneuriales reconnues et dotées d’une grande ambition. Effectivement, sa pugnacité l’a promue à la  8ème place des femmes les plus puissantes du monde, selon Forbes.

 « Mon virage le plus radical a été de quitter Intel pour rejoindre Google, une petite start-up à l’époque, alors que j’étais enceinte. » Susan Wojcicki.

Flash-back sur son parcours :

Avant que sa vie prenne un tournant décisif après avoir loué son garage aux fondateurs de Google, Susan Wojcicki a été diplômée en 1990 de l’université  d’Harvard, où elle étudiait l’histoire et la littérature. Elle continue ses études en Californie, dans l’université de Santa Cruz, où elle obtient une maîtrise en économie. Puis, elle finit ses études en ayant été titularisée au sein d’une école de commerce, la Anderson School of Management. Elle reçoit en 1998 une maîtrise en administration des affaires (MBA).

Sa carrière débute chez MagicQuest, un éditeur de logiciels éducatifs. Puis, elle se tourne vers le milieu de la technologie. Avant d’intégrer Google, elle faisait partie de la société Intel, qui est le premier fabricant mondial de semi-conducteurs.

L’histoire du garage …  

Tout commence à Menlo Park, en Californie,  à l’intérieur du garage de la maison de Susan. En effet, elle le loue à Larry Page et Sergey Brin, deux étudiants qui désirent travailler sur un projet, une sorte de moteur de recherche. Ce projet prenait trop de temps sur leurs études. Du coup, ils décidèrent de vendre leurs travaux pour un million de dollars à une boîte nommée Excite. Celle-ci refuse, n’ayant bien évidemment pas idée que ce dernier, alors toujours à l’état de prototype, deviendrait le moteur de recherche le plus utilisé du monde.

Une personnalité clé de l’empire Google !

C’est en 1999, que Susan quitte Intel pour être recrutée par Google en tant que directrice du marketing. En offrant ses compétences à Google, elle permet à l’entreprise d’afficher des liens publicitaires sur les affiliés  grâce au programme AdSense dont elle est à l’origine. De plus, elle participe au lancement des services Google Images et Google Livres.

Elle monte en grade lorsqu’elle prend la direction du service Google Vidéos. Elle supervise alors le rachat du site d’hébergement de vidéos YouTube pour la somme de 1.65 milliard de dollars en 2006, ainsi que la régie publicitaire DoubleClick pour la somme de 3.1 milliards de dollars.

Faisant partie des proches conseillers de Larry Page, c’est en 2010 qu’elle accède au poste de vice-présidente senior. Et en 2011, elle est à la tête de tout le secteur publicité de Google.

Son ambition a porté ses fruits puisqu’en plus de toutes ses promotions elle est nommée en 2014 directrice générale de YouTube. De ce fait, elle est décrite comme la personnalité la plus importante de Google.

De nature hyperactive, les défis ne lui font pas peur !

En plus de ses compétences, cette femme d’affaires américaine possède de grandes qualités humaines et managériales. Effectivement, ils la qualifient de dirigeante discrète,  humble etc. Ces qualités lui ont permis d’instaurer une culture d’entreprise fortement appréciée des salariés de Google.

Etant à présent le PDG de la plateforme YouTube, elle doit faire face à une problématique de taille : comment répondre aux besoins des créateurs de contenu tout en réalisant des bénéfices pour Google ? Lui vient alors l’idée de lancer une prime dédiée aux créateurs de contenu qui signeront en faveur de création de contenu exclusif. Une idée qui démontre bien son dévouement et sa loyauté envers les créateurs de contenu mais aussi à Google.

Attentive aux demandes des utilisateurs de la plateforme, Wojcicki vient de faire naître une application pour smartphone nommée YouTube Music depuis 2015. Grâce à celle-ci vous pouvez enfin écouter votre musique tout en surfant sur d’autres applications de votre mobile ! L’application est gratuite mais dispose de l’offre payante Red d’un montant d’environ 10 euros par mois, pour ceux qui désirent avoir accès à des vidéos exclusives et écouter de la musique sans publicité.

Que vous soyez une femme ou un homme, gardez en tête le credo de cette femme brillante qui est de pousser à l’innovation !

TOP 10 GREATEST COMPANIES IN THE WORLD !

Fortune magazine last year published its annual ranking of the 500 largest companies in the world according to their turnover. A prize list that reserves a lot of surprises.

1- Walmart

Walmart is a multinational American company specializing in mass retailing. She is number one in the USA. In Europe, Walmart exists in Great Britain under the name Asda.

2- Sinopec Group
The Sinopec Group is a state-owned company that operates oil fields around the world, including Nigeria. By 2014, they had sales of $ 446,811 billion.

3- Shell
Royal Shell is an oil company based in The Hague. Until 2013, it was the first oil group in the world. Royal Dutch Petroleum is in fact a grouping of several companies whose main activity is the extraction, processing or distribution of petroleum products.

4- China National Petroleum
The China National Petroleum Corporation (CNPC) is a Chinese national petroleum company specializing in petroleum. It is present in many countries and has long been the company with the largest number of employees, with a workforce of approximately 1,674,550.

5- ExxonMobil Corporation
The main business of Exxon, a US company, derived from Standard Oil, is the refining and distribution of hydrocarbons. It has a turnover of 393.97 billion dollars and is the second market capitalization on its entry into the NYSE in 1975.

6- BP
British Petroleum is also an oil company based in the United Kingdom. Since 1909, they have been engaged in research, extraction, refining and sale of oil.

7 – State Grid
The State Grid Corporation of China is a Chinese company whose activity is the management of networks. The CCMS is the world’s largest network operator, transporter and distributor in terms of number of employees (1,564,000). They manage the distribution of electricity in China. The company is also public, as the biggest Chinese companies.

8- Volkswagen
The Volkswagen group was hit hard by the Volkswagen scandal. The first automobile manufacturer has defrauded large-scale anti-pollution tests on nearly half a million cars sold in the United States. But will this affect their future results? Nothing certain. The Wolfsburg firm has a turnover of more than $ 200 billion.

9- Toyota Motors
With Volkswagen and General Motors, Toyota Motors is one of the world’s three largest automakers. The Japanese firm is ranked 9th in the ranking.

10- Glencore
If Volkswagen could in the future enjoy a brand image soiled by the scandal of pollution fraud, what about Glencore? The Swiss company of trading, brokerage and extraction of raw materials. It is undoubtedly one of the most controversial on the planet. Its founder is a former tax exile, to develop the firm in Switzerland. The group also manages the lead market to 50%

 

 

 

Le Superbowl, l’événement incontournable du Football Américain !

Cette année, pour sa 51ème édition, 111 millions d’Américains ont suivi la finale du sport le plus populaire aux Etats-Unis ! Le trophée est tombé dans l’escarcelle des New England Patriots pour la cinquième fois de leur histoire. Et que la victoire fut belle face aux Falcons d’Atlanta en ce 5 février 2017 au NRG Stadium de Houston (Texas) ! Même si certains retiendront le score de 34 à 28, d’autres retiendront une autre donnée. 0 est le chiffre exceptionnel qui ressort de cette soirée de folie ! Pourquoi 0 ? Car c’est le nombre de secondes où les champions ont mené au score au cours du match ! Ils ont gagné en mort subite pendant la prolongation, pour la première fois de l’histoire de la grande messe du football américain.

Pour mieux comprendre le Superbowl :

Afin de mieux comprendre les subtilités de l’événement de ce sport archi-populaire, voici un petit rappel des règles.

 Une rencontre dure au total 60 minutes, et est divisée en quatre quart temps de 15 minutes, sans compter les arrêts de jeu.

Le Superbowl, contrairement à une rencontre de saison régulière ou playoffs traditionnelle, fait durer le plaisir en proposant aux spectateurs et aux téléspectateurs le désormais mythique et très attendu « Half-time Show ». Cette année, Lady Gaga assura le show en interprétant nombre de ses tubes lors de la mi-temps, ponctuée également de nombreuses coupures publicitaires.

De ce fait, l’évènement s’étend couramment sur quatre heures. Retour au jeu et aux explications.
L’équipe qui détient le ballon est donc en phase d’attaque. Sachez que le terrain fait 100 yards de long, soit environ 91 mètres. L’équipe qui est en possession du ballon a 4 tentatives pour parcourir au moins 10 yards sans perdre possession du ballon. Comment y parvenir ? Soit par une passe du quarterback (sorte de meneur de jeu de ce sport) vers un de ses arrières offensifs (Offensive Backs)
L’objectif est donc de porter le ballon dans la zone d’en-but pour un touchdown. L’objectif de l’équipe défensive est d’intercepter le ballon et de remonter le plus loin possible sur le terrain avec. Chaque équipe intègre des escouades offensives, défensives et spéciales en fonction des phases de jeu.

Il existe différentes façons de marquer des points. La plus connue est le touchdown qui a une valeur de six points. Le joueur doit alors franchir la ligne d’en-but qui se trouve au fond du terrain, avec le ballon dans les mains, les deux pieds touchant le sol dans les limites du terrain. Ensuite, afin d’inscrire trois points supplémentaires, l’équipe doit faire un field goal qui correspond à passer un coup de pied entre les poteaux lors d’une phase de jeu (l’équivalent d’une transformation au rugby).
Puis, plus rare, le safety est la dernière manière d’inscrire des points. Il consiste à plaquer le quaterback adverse dans sa zone d’en-but afin de remporter deux points.

Deux équipes, deux duos !

Cette année,  le Superbowl a vu s’opposer les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, champions de l’AFC (American Football Conference) face aux Falcons d’Atlanta, champions de la NFC (National Football Conference).

Afin de se  hisser jusqu’au Superbowl, les Patriots ont battu les Steelers de Pittsburgh en finale de l’AFC.

Durant la finale du 5 février, l’équipe gagnante a cumulé de nombreux records ! Et c’est en partie grâce à un duo talentueux composé de Tom Brady, le quarterback, élu MVP (meilleur joueur de la finale), et du running  back  James White qui lui aussi mérité ce titre ! En effet,  il a marqué trois touchdowns, dont celui de la victoire et marqué 20 points, un record pour le Superbowl ! De plus,  il bat également le record de réceptions réussies lors d’un Superbowl, au nombre de 14 !

Leurs adversaires ont été sélectionnés pour la finale en gagnant contre les Packers de Green Bay lors de la finale de la NFC. C’est leur deuxième participation  au Superbowl ! Les Falcons d’Atlanta possèdent un des meilleurs duos quarterback-receveur. Effectivement, il s’agit de Julio Jones, le receveur, et de Matt Ryan, le quarterback !

Tom Brady, le plus grand quarterback de l’histoire !

La star Tom  Brady,  remporte son cinquième Superbowl sur sept disputés et son quatrième titre de MVP !

Il s’assure alors  une place dans la légende du football Américain alors qu’à ses débuts, personne ne croyait en ses compétences et bien trop frêle pour être quarterback !

Il est dorénavant une source d’inspiration et de combativité pour ses coéquipiers : «C’est un grand leader ! On n’a fait que le suivre. Il a continué à nous motiver pendant tout le match, même quand on était menés au score. C’est sa volonté qui nous a menés à la victoire», a expliqué James White.

Cette victoire lui a également permis de faire taire toutes les médisances portées à son égard, dû au scandale des ballons dégonflés (le Deflategate) lors de la finale de conférence AFC remportée par les Patriots face aux Indianapolis Colts en 2015 (45-17). Un meneur de caractère qui ne cède pas sous la pression, accompagné d’un leadership hors du commun et d’une soif de victoire insatiable.

Tom Brady ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et souhaite s’installer à des hauteurs inaccessibles au Panthéon du foot US.

Un show extravagant avec un message tolérant !

 Le spectacle donné à la mi-temps est également un véritable évènement ! Effectivement, les plus grands artistes internationaux s’y succèdent tels que Michael Jackson,  Beyoncé, Coldplay, Katy Perry, Bruno Mars …  Cette année, le show a été assuré par l’incontournable Lady Gaga qui a ouvert le concert en sautant dans le vide depuis le toit du stade en chantant les patriotiques « God Bless America » et « This Land is Your Land ». Cette connotation permet de rappeler que les Etats-Unis sont « une nation de liberté et de justice pour tous » ! Face à la division du pays depuis l’élection de Donald Trump fin 2016, elle envoie un message de tolérance à l’Amérique et dit : « Je crois en l’égalité et dans le fait que l’état d’esprit de ce pays est un message d’amour, de compassion et de gentillesse « .

Vivre ce spectacle était un rêve d’enfant, pour celle qui a vendu à travers le monde plus de 27 millions d’albums.  Un rêve qui a coûté à son sponsor Pepsi  la coquette somme de  dix millions de dollars !

Aspect médias :

Cette année, c’est la chaine Fox qui a eu le privilège de retransmettre  le Superbowl.

Celle-ci a censuré un spot de la société 84 Lumber dû à un contenu jugé « trop politique » ! De ce fait, seule la première partie de 90 secondes a été diffusée pour environ 15 millions de dollars !

Dans cet extrait, on retrouve une maman avec sa fille, parlant espagnol lors d’un voyage semé d’embûches. Un voyage pour lequel on ignore la destination … Cette publicité fait allusion à un message très  polémique de Donald Trump sur l’immigration hispanique aux Etats-Unis: « On construira ce mur [anti-immigration] mais il  aura une grande et belle porte. Nous voulons que les gens entrent [aux États-Unis] légalement. »

Lors de cet évènement, la télévision en profite pour vendre des publicités commerciales à des prix record comme vous avez pu lire ci-dessus ! En moyenne, un spot de 30 secondes coûte environ 5 millions de dollars !

La prochaine édition du Superbowl aura lieu en 2018, dans le stade flambant neuf des Minnesota Vikings.

 

Les 7 secrets pour la rétention des talents en 2017 !

Parfois, les employeurs oublient de regarder leur vivier interne et ne réalisent pas qu’ils ont une multitude de talents à disposition.

Jusqu’au moment où ils reçoivent cette fameuse lettre de démission. Et là, il est trop tard. Quelles sont les choses à faire pour éviter d’en arriver là ?

Voici 7 choses à faire pour attirer les hauts et forts potentiels, mais aussi pour faire en sorte que vos meilleurs collaborateurs ne vous lâchent pas.

Identifier ses talents

La première étape de la rétention des talents est l’identification des talents. Cela peut paraître simple, mais souvent c’est là qu’échouent de nombreuses entreprises. La plupart des processus d’identification des talents se contentent de gratter la surface. Ils sont conçus à court terme et de manière subjective et évitent de prendre des risques. Comment retenir ce que vous ne pouvez pas voir ? Il faut identifier les besoins à venir et réfléchir à la pénurie de talents : la question concerne le présent, mais aussi l’avenir.

 Savoir prendre des risques

Lorsque l’on confie à quelqu’un une mission compliquée par rapport à ses compétences, cela le motive, donc il faut parfois pendre quelques risques, nommer des personnes pas tout à fait prêtes à de nouveaux postes, et faire des choix audacieux. Encouragez l’épanouissement interne en prenant des décisions fortes basées sur les réussites de chacun.

 Sortir des grilles de rémunération

La plupart des grilles de rémunération récompensent l’ancienneté et l’expérience acquise à l’externe. Cela signifie que les talents qui évoluent chez vous sont probablement payés en-dessous de la moyenne du marché. S’ils veulent une grosse augmentation, ils devront s’en aller. Il va falloir sortir de ces mécanismes internes pour conserver ses meilleurs talents. Il est temps de casser la tirelire.

 Recruter les meilleurs

Quand vous avez l’occasion de recruter, faites-en sorte que cela soit une super embauche. Rien de plus motivant que de voir arriver des personnes compétentes dans une entreprise qui excelle déjà. Une concurrence saine et une émulsion renouvelée sont bonnes à prendre, et secouer le vivier de talents devrait créer une tension positive et productive.

 Gérer la sous-performance

Pourquoi resterait-on dans une entreprise qui accepte la médiocrité et la sous-performance ? En tolérant des performances en-dessous de la moyenne, vous signalez qu’elles ne vous posent pas de problème. Les personnes talentueuses veulent travailler avec d’autres personnes talentueuses, et elles veulent travailler dans des entreprises qui reconnaissent cette envie.

 Personnaliser

Il y a une différence entre laisser vos collaborateurs faire des caprices et avoir une relation personnelle avec eux. Vous allez devoir apprendre à la maîtriser. Un traitement personnel, une relation personnelle, et une gestion de carrière personnelle : tous ces facteurs vous aideront à prouver à vos talents qu’ils sont appréciés. Mais attention à ne pas trop en faire, personne n’aime ceux qui se croient irremplaçables.

 Laissez-les tranquilles

Prouvez votre attention grâce à vos actions, pas grâce à vos processus. Au bout de combien de tests, outils de planification de la succession et modèles vos talents commenceront ils à penser que vous ne pensez pas ce que vous dites ? La rétention des talents n’est pas une question de plans d’action mais d’action. Alors la prochaine fois que vous avez envie d’organiser une réunion pour parler des talents, demandez-vous ce qui a été fait depuis la dernière réunion. Avez-vous consacré plus de temps à agir qu’à parler ?

 

Antoine Griezmann, le talent à l’état pur !

Le jeune Antoine Griezmann alias Grizou est né à Mâcon le 21 mars 1991. Ce prodige du football, a une technique et une vision du jeu exceptionnelles ! Petit mais obstiné, âgé de bientôt 26 ans, il est à présent la tête d’affiche de l’équipe de France.

Comment s’est-il frayé un chemin dans le milieu professionnel du football, là où les attentes physiologiques ne correspondaient pas avec sa morphologie ?

Il n’est pas le premier de sa famille à avoir comme aspiration le monde professionnel du football. Son grand-père maternel, Amaro Lopes, a joué comme défenseur professionnel au FC Vasco de Gama, club du Brésil, terre du football. C’est cet homme qui a inculqué la passion du ballon rond à sa famille. C’est à l’âge de 5 ans que Grizou a commencé à jouer en club. Déjà à cette époque, il était doué et passionné ! Effectivement, d’après sa sœur, Maud, Antoine a toujours affirmé qu’un jour, quand il serait grand, il serait footballeur !

Durant son adolescence, Antoine a toujours cru en lui, malgré les multiples échecs qu’il a subit! En effet, tous les clubs français lui ont refusé l’entrée dans leur centre de formation dû à un physique dit trop frêle.

Finalement, ce jeune homme a eu raison de croire en lui et ses talents, car à l’âge de 14 ans, c’est Eric Olhats qui a vu en lui ce que personne d’autre n’avait perçu ! En effet, c’est par pur hasard que le recruteur de la Real Sociedad, à San Sebastian, en Espagne, a pu observer une prouesse technique du jeune prodige lorsqu’il jouait un match pour Montpellier. Il a vu en lui de la technique ainsi que de la détermination !

C’est à ce moment précis que débute la carrière de Grizou. Effectivement, le jeune garçon a dû se séparer de sa famille afin de rejoindre le centre de formation de Saint-Sébastien et réaliser son rêve. Loin de tous, c’est  cet homme, Eric Olhats, qui a pris sous son aile et hébergé le talentueux Griezmann durant 5 ans, à Bayonne. Actuellement, il est toujours son agent.

Focus sur les moments clés de sa carrière :

Tout commence pour lui à la Real Sociedad. Il occupe alors le poste d’attaquant/ailier gauche et commence à jouer pour les saisons 2007-2008 et 2008-2009 en 3ème division, avec la réserve du club saint Sébastien.

Lors de la saison 2009-2010, Antoine joue son premier match officiel contre Rayo Vallecano, avec l’équipe première de la Real Sociedad. Entrant à la 79 e  minute de jeu, il ne peut empêcher la défaite de son équipe, deux buts à zéro ! Il inscrit son premier but, en seconde division contre Huesca. Pendant cette saison, il obtient le titre de Champion de la seconde division. De plus, il signe son premier contrat professionnel qui lui permet d’être attaché à son équipe jusqu’en 2015.

En 2010, il fait ses débuts en Ligua, panacée du football Espagnole. Lors de cette saison, il commence à attirer les éloges, notamment de la part de David Trezeguet, attaquant emblématique de l’équipe de France. Son premier doublé professionnel, donne la victoire à son équipe contre le Sporting Gijón (2-1).  Cette saison la, il joue 39 matchs pour des statistiques de 8 buts et 3 passes décisives.

Une des saisons les plus importantes pour notre as du ballon et celle de 2012-2013. Effectivement, c’est à cette période où sa technique exceptionnelle se fait remarquer ! Il offre à son équipe la 4ème place de la compétition ! Et lui, il voit s’ouvrir les portes de la Ligue des Champions en marquant l’unique but du dernier match de la compétition. Ces performances lui permettent d’atteindre le titre du cinquième plus jeune joueur à atteindre la barre des cent matchs joués en Liga.

C’est en 2014 que Grizou s’engage en tant que numéro 7 pour une durée de six ans auprès de l’Atlético de Madrid, avec un montant estimé à 30 millions d’euros. Son entraineur, Diego Simeone lui permet de jouer les deux matchs de la Supercoupe d’Espagne. Lors de son déplacement à Bilbao pour la Ligue des Champions, Antoine inscrit son premier triplé permettant à son équipe de gagner  4-1 et de s’accrocher au podium. Il est élu dans l’équipe type de la Liga du mois d’avril en compagnie de Lionel Messi et Luis Suarez, grâce à ses trois doublés consécutifs.

La saison suivante se termine sur la même note que la précédente car c’est contre Barcelone, qu’Antoine mène son équipe vers une victoire symbolique de 3-1. Cette prouesse lui permet une sélection en équipe de France pour laquelle il marque 20 buts, délivre 5 passes décisives, le tout en 50 matchs. Didier Deschamps n’a alors d’autre choix que de le sélectionner pour la coupe du monde 2014 !

L’année 2016 a été plus que concluante pour notre perle bleue ! Après avoir été désigné meilleur joueur, meilleur buteur (six buts) lors de l’Euro 2016, par l’UEFA, il termine troisième sur le podium du Ballon d’or 2016, derrière Lionel Messi et Cristiano Ronaldo.

Un prodige avec des valeurs que nous apprécions ! 

Sociable, sympathique, spontané, humble, attachant et surtout ayant le sens de l’autodérision, le numéro 7 français nous a tous conquis ! Il se démarque et insuffle un bon état d’esprit au sein de son équipe grâce à ses traits de caractères. Ses valeurs sont celles que sa famille lui a inculquées et à son tour il souhaite les partager avec sa femme, Erika et sa fille, Mia.

Antoine a toujours été proche de sa famille, et encore aujourd’hui, nous pouvons voir leur complicité. En effet, sa sœur s’occupe de ses relations presse, et son frère, Théo, de sa marque de vêtement.

Cette éducation lui vaut le privilège d’être la 6ème personnalité préférée des Français en 2016, mais aussi d’être le sportif le plus recherché sur Google !

Compatissant, il connaît le bonheur de recevoir des autographes et la tristesse que l’on peut éprouver lorsque l’on nous le refuse ! C’est pour cela qu’Antoine s’efforce d’être toujours souriant même si après une défaite, il n’a pas la tête à cela.

Bien élevé, même ses célébrations ont un sens. La plus connue est une référence au rappeur Drake, en agitant ses doigts de façon à mimer deux téléphones. Ces gestes correspondent à une danse dans le clip de Drake, Hotline Bling !  Et la plus touchante, pour sa fille, Mia, lorsqu’il met son pouce à la bouche.  Parmi toutes ses qualités, on peut à présent compter celle du respect dont il fait preuve lorsqu’il leur rend hommage.

Antoine se munit de diverses casquettes !

Comme beaucoup de grandes personnalités du football Antoine Griezmann devient l’égérie de plusieurs marque tels que Gillette, Puma, l’Oréal, Sport 2000, Beats et bien évidemment, Electronic Arts.

Se plier aux règles du marketing quand on devient une célébrité c’est une chose, mais Antoine continue de se surpasser ! Effectivement, il se lance un nouveau défi : doubler la voix de Superman dans le film «Lego Batman ». Sa sortie est annoncée pour ce mercredi 8 février.

Par ailleurs, une rumeur intéressante fait du bruit concernant le futur d’Antoine, qui est censé être lié à l’Atlético de Madrid jusqu’en 2021. Cependant, le club Machester United ne recule devant rien pour attirer une recrue de taille ! Le club fait part d’une offre séduisante de 100 millions d’euros, soit le montant de la clause libératoire du talentueux Griezmann. La reconnaissance et le respect qu’il a envers le club qui lui a permis d’évoluer vont-ils le pousser à refuser cette offre mirobolante du cador anglais ?

 

 

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑