ZGROUPE The Force One

Pierre-Ambroise Bosse : champion du monde, showman et… start-upper !

Qui ne connaît pas encore Pierre-Ambroise Bosse, alias PAB, le nouveau boss de l’athlétisme français ?

En cette période estivale et à l’occasion des championnats du monde d’athlétisme de Londres, le grand public a découvert cet athlète de 25 ans à la foulée foudroyante mais également au verbe bien aiguisé. PAB, de par son humour et sa bonhommie, n’est pas un champion comme les autres : performant, showman mais également…entrepreneur ! Cette ultime casquette, le jeune athlète la doit à la création de l’application de dating « Deserve Her ».

PAB.jpg

Avant de nous attarder sur cette application, petit retour sur le phénomène Pierre-Ambroise Bosse.

Ce mercredi 8 août 2017, il est l’auteur d’une performance remarquable et inattendue. Vainqueur du 800m alors qu’il eut de grandes difficultés à se qualifier pour la finale, PAB impressionne et surtout amuse. Outre sa victoire, c’est sa personnalité qui a sans doute le plus marqué les téléspectateurs et spectateurs.

Aussi talentueux pour courir que pour faire rire, PAB livre une interview sans filtre au micro de Nelson Monfort (interviewer en chef de France Télévisions pour les programmes sportifs) et offre un véritable one-man show en direct. Euphorique, il débute par une imitation du journaliste relativement fidèle avant de partager son état d’esprit et une foule d’anecdotes concernant la course. Bourré d’autodérision, l’athlète enchaîne les boutades et les petites histoires, notamment sur la signification du nom de son chat, Rab’s (Rien à branler, au pluriel) (ndr : désolé pour la trivialité mais nous tentons de rester fidèle aux propos du protagoniste).

Rabs qui n’est pas uniquement la mascotte des pistes d’athlétisme, mais également de « Deserve Her », la start-up cofondée par Pierre-Ambroise Bosse et son associé Bryan Cantero, également membre de l’équipe de France d’athlétisme. On pourrait ainsi dire que PAB est sportif le jour, entrepreneur la nuit.

L’application « Deserve Her » fut présentée lors de la deuxième édition de VivaTech, salon mondial des start-up. Cette application de dating a une histoire bien précise : « C’est à l’Insep (Institut national du sport de l’expertise et de la performance) que l’idée d’allier compétition et séduction est née. En janvier 2016, la société Deserve Her est créée », raconte la page web de la start-up.

Disponible sur iPhone et Android depuis février dernier, l’application introduit une dimension de gamification au processus de rencontre, avec un système en trois rounds virtuels qui permet à la « princesse » de choisir son « prétendant » parmi les trois présentés. C’est cette idée de gamification qui a séduit la Startup Nursery, un start-up studio spécialisé dans les compétences IT.

« Nous avons affaire à deux sportifs de haut niveau qui ont de très bonnes idées mais qui n’ont pas de compétences technologiques. Nous les accompagnons donc pour le développement de l’application mobile, l’architecture technique et la scalabilité », explique Patrick De Carvalho, CEO de Startup Nursery.

Par extension, le start-up studio accompagne aussi les fondateurs dans leur stratégie entrepreneuriale. La structure épaule donc le duo d’entrepreneurs sur des problématiques d’acquisition. Le tout, en échange d’une prise de participation dans le capital (entre 10 et 15%). « Pour qu’une application de dating fonctionne, il faut atteindre une certaine masse critique. Actuellement, l’application compte entre 10 et 15 000 utilisateurs, ce qui n’est pas beaucoup. Mais nous sommes dans une phase de croissance et d’acquisition », détaille Patrick De Carvalho. Pour se développer, Deserve Her cherche aussi à lever 500 000 euros.

Outre l’idée développée par le jeune sportif, Patrick De Carvalho croit aussi beaucoup au potentiel humain du tandem. « Les sportifs de haut niveau ont des qualités très utiles pour l’entrepreneuriat. Ils ont une capacité à tenir un objectif qui est extraordinaire. Or le mental est clé pour un entrepreneur ». Difficile de dire si Pierre-Ambroise Bosse rencontrera autant de succès sur la scène tech que dans les stades. En revanche, ses talents de storytelling devraient, à coup sûr, lui servir pour ses futurs pitchs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 18 août 2017 par dans Success Stories, et est taguée , , , , , , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :