Pierre Bellemare : la fin d’une histoire

Ecrivain, animateur et producteur, le célèbre Pierre Bellemare est décédé ce samedi 26 mai à l’âge de 88 ans.

 
Né le 21 octobre 1929 à Boulogne-Billancourt, d’un père courtier en livres anciens et d’une mère couturière, il fait ses études à Paris à l’issue desquelles il n’obtiendra pas son Bac.
Il deviendra par la suite l’assistant de son beau-frère, chargé des programmes au sein de « Radio Service » qui produit des émissions pour « Radio Luxembourg ». Dans cette entreprise, il fait la rencontre de Jacques Antoine qui lancera sa carrière télévisée.

A la télé..
En 1954, il est l’animateur de sa première émission « Télé Match » sur l’ORTF puis enchaînera ensuite avec diverses émissions diffusées sur des chaînes télés différentes. Il révolutionne le petit écran en proposant les premières caméras cachées. Aidé de Jacques Legras, ils piégeront ensemble un bon nombre d’anonymes pour le plaisir des téléspectateurs.
Il importera ensuite le concept du télé-achat après un voyage aux Etats-Unis dans les années 80, et lança ainsi « le Magazine de l’objet ». Réel succès, il déclinera plus tard le concept sur des chaînes concurrentes.

A la radio..
Malgré son succès grandissant à la télévision, Pierre Bellemare n’en oublie pas pour autant la radio.
En 1955, Jacques Antoine lui propose d’animer sa première émission «Vous êtes formidables » qui propose de faire appel à la solidarité des auditeurs pour venir en aide aux sans-abris, aux côtés de Louis Merlin sur Europe 1. Encore un succès qui lui permet d’être l’animateur de plusieurs autres émissions telles que : « La tête et les jambes », « Pas une seconde à perdre », « Les dossiers extraordinaires » ou encore « Histoires vraies »…
Ainsi, entre 1955 et 2015, Pierre Bellemare aura animé plus d’un millier d’émissions radio.

En librairie..
La télé et la Radio n’étant pas suffisants pour un Pierre Bellemare qui ne cesse de se renouveler, Il écrit son premier recueil d’histoires vraies en 1976, et en sortira plus d’une soixantaine.
Il écrira aussi deux romans, aidé de Grégory Frank , deux récits, deux préfaces, une bande dessinée, cinq almanachs et son autobiographie.
Au total, il aura écrit plus d’une centaine d’ouvrages en une quarantaine d’années.

Au cinéma
Réel « touche à tout », sa notoriété lui a ouvert les portes du cinéma.
Entre 1959 et 2011, il fera des apparitions dans des films tel que « Cherchez l’idole », « Trois vies et une seule mort », « OSS 117 : Rio ne répond plus » aux côtés de Jean Dujardin, ou encore dans « Les Tuches ».

Voix hors norme, pionnier des émissions télé et radio, et créateur de nouveautés, Pierre Bellemare était une figure importante des médias. Il aura marqué plus d’une génération et il nous manque déjà…

Coupe du monde et entreprises

Tous les 4 ans la Coupe du Monde s’invite dans notre quotidien : passionnés ou simples spectateurs, tout le monde en parle et l’enthousiasme autour de cette compétition sportive est contagieux. La Coupe du Monde peut être une opportunité pour fédérer ses salariés, alors comment s’y prendre ?

Du 14 juin au 15 juillet se déroulera, en Russie, la Coupe du Monde 2018 de football. Avec plus de soixante rencontres au programme, 64% des Français ont bien l’intention de suivre la Coupe du Monde cet été. Cet événement sportif est un formidable moment pour que chacun créé de l’enthousiasme et laisse au vestiaire sa mauvaise humeur et ses soucis pendant 90 minutes. Voici quelques idées pour faire de la Coupe du Monde un moment spécial :

  • En fonction du calendrier des matchs de l’équipe de France, aménagez vos réunions de service pour pourvoir autoriser les collaborateurs à suivre le match.
  • Aménagez des espaces pour regarder le match entre collègues ! Plus de hiérarchie, et tout cela dans un esprit de camaraderie et de team building. Se retrouver entre collaborateurs pour commenter les matchs peut être est bénéfique pour la cohésion au sein de l’entreprise.
  • Organisez entre collègues ou services des paris (amicaux bien évidemment) sur les résultats de chaque match

En Angleterre, il a été révélé que lors du précédent Mondial, plus de deux millions de Britannique ont déposé des arrêts maladies. En France, c’est 10 % des salariés qui écourtaient leur journée de travail. Alors pour éviter tous ces désagréments, mettez-vous à l’heure de la Coupe du Monde !

Il était une fois, Meghan Markle duchesse de Sussex

Le monde n’avait d’yeux que pour elle. Le mariage du Prince Harry et l’ex-actrice Meghan Markle  a été suivi  par près de 2 milliards de personne dans le monde. Si la cérémonie obéissait aux traditions  anglicanes, les désormais duc et duchesse de Sussex ont apporté une grande touche de modernité, mélangeant protocole et clin d’œil à la culture afro-américaine. La duchesse de Sussex apportera-t-elle un vent nouveau à la couronne britannique ? Retour sur un destin digne d’un conte de fée des temps modernes.

Meghan Markle est la fille de Doria Ragland, profes­seure de yoga afro américaine et de Thomas Markle ex-direc­teur de la photo­gra­phie d’une série télé­vi­sée. Le couple se sépare quelques années après la naissance de Meghan. Elevée par sa mère, cette dernière n’aura de cesse de se battre pour sa fille unique exerçant de nombreux métiers, thérapeute, maquilleuse…, afin de subvenir à leurs besoins.

Alors que Los Angeles est le théâtre d’affrontements violents après l’affaire Rodney King, Meghan est très vite happé par la réalité du racisme. La jeune métisse tente tant bien que mal de se faire une place entre les deux mondes dont elle fait partie. NI BLANCHE NI NOIRE Meghan milite déjà très jeune pour l’égalité entre homme et femme allant même jusqu’à écrire à Hilary Clinton pour dénoncer une publicité qu’elle juge sexiste. Elle n’a alors que 12 ans.

Durant son enfance, Meghan accompagne souvent son père sur le tournage de sitcom et c’est là que lui viendra sa passion pour la comédie. Partagée entre sa passion et l’envie d’embrasser une carrière politique,  Meghan étudie à l’université Northwestern de Chicago et obtient plus tard un poste à l’ambassade américaine d’Argentine. C’est pourtant l’amour de la comédie qui finira par l’emporter, la jeune décide en effet de rentrer au Etats-Unis afin de poursuivre une carrière d’actrice.

C’est alors le début d’un long parcours du combattant, figurations, rôles insipides, Meghan ne désespère pas. En  2011, l’actrice décroche le rôle de Rachel Zane, une assis­tante juri­dique dans la série à succès Suits : Avocats sur mesure, elle est enfin révélée au grand public. La même année Meghan épouse le produc­teur Trevor Engel­son, mais le couple se sépare en 2013.

happy usa network GIF by Suits

Stand by him

En octobre 2016, une rumeur prête à la jeune actrice une idylle avec le prince Harry d’Angle­terre, rencon­tré en mai 2016 dans le cadre d’un évène­ment cari­ta­tif à Toronto. Quelques mois plus tard, un commu­niqué de Kensing­ton Palace offi­cia­lise leur histoire d’amour, mettent ainsi un terme au cirque médiatique qui entoure sa vie et celle de ces proches.

Le 23 septembre 2017, le couple appa­raît pour la première fois ensemble lors des Invic­tus Games, tournoi sportif d’anciens soldats handicapés à Toronto.

La suite nous la connaissons tous, un mariage princier digne des contes des fées ou la culture afro américaine a dépoussiéré la monarchie royale. Meghan apportera un air frais sur la couronne, seul le temps nous le dira.

Teambuilding: l’alternative pour renforcer la cohésion de groupe

Le concept de team building, né aux États-Unis au début des années 80, a pour objectif de créer ou renforcer la cohésion entre collaborateurs afin de rendre les équipes plus efficaces et de créer un environnement favorable au travail.

Mais ce n’est pas tout …

Le team building est aussi un moyen d’améliorer la communication, de régler les potentiels conflits, de favoriser la motivation et l’esprit d’appartenance à une organisation. Aussi, il permet aux collaborateurs de mieux se connaître et donc de travailler en harmonie dans une ambiance de travail saine et agréable.
A travers des activités de tout genre (cours de cuisine, de musique, ou encore chasse au trésor, saut en parachute …), il permet aux équipes de construire une relation de confiance, de solidarité, de partage.

Avantages du Team building: 

S’il est réussi, il apporte une énergie collective, favorise l’organisation et la productivité.
Il aide à l’instauration d’un dialogue constructif et à la diminution du stress au travail. Chacun se sentant impliqué, avec des objectifs clairs et des défis à relever; l’esprit d’équipe mais aussi le défi individuel n’en est que renforcé.
Les collaborateurs sont donc plus impliqués, et leurs compétences sont reconnues à leur juste valeur. Ainsi, les résultats ne peuvent se refléter que positivement sur le travail.

high five state farm GIF

Inconvénients du Team building:

Mal dirigé et non suivi, il peut générer des coûts très importants pour une entreprise car en plus de supporter les coûts de l’organisation et de la mise en place de l’activité, il doit également porter le coût du temps passé loin de tâches liées au travail.
D’autre part, avec tous les membres du personnel présent, il peut être difficile pour les employeurs d’évaluer la participation de chacun et donc d’estimer l’esprit d’appartenance de chaque participant.
De plus, certains peuvent voir en ces activités un signe d’affaiblissement de la capacité à générer l’enthousiasme au sein de l’entreprise.

Les activités de Team building sont donc des manières de stimuler les employés et les encourager à favoriser un esprit d’équipe en installant un climat récréatif tout en évaluant, après avoir effectué l’activité, ce qu’il est possible d’en retirer au niveau professionnel. Il faut tout de même faire attention à bien gérer le suivi de ses activités et les rendre plus ou moins régulières en fonction des besoins de l’entreprise.

 

Rihanna: une artiste sur tous les fronts

The Concert for Valor

Nous le savons tous, Rihanna est une artiste hors pair qui, depuis presque 15 ans, fait parler d’elle pour sa musique et sa carrière grandissante. Chanteuse, compositrice et interprète, à à peine 30 ans, elle est l’artiste solo qui a vendu le plus de disques au monde avec pas moins de 213 millions de singles et d’albums. Elle est aussi la plus vendue en numérique de tous les temps, et la première à détrôner les Beatles en portant à 60 semaines le temps total passé en tête du classement américain. Avec 8 albums et plus d’une soixantaine de titres à succès mondial, Rihanna est devenue une hit girl incontournable du XXIeme siècle.

Mais elle ne s’arrêtera pas là ! En parallèle de la musique, Rihanna se lance dans le cinéma. Avec des apparitions dans des films tel que Battleship, Annie ou plus récemment Valérian, et prochainement Ocean’s Eight, elle se fait une place dans le monde cinématographique. Souvent en tête d’affiche, elle attire les foules dans les salles de cinéma qui souhaite voir leur hit girl préférée dans un autre univers. Encore une fois, c’est un succès indéniable.

Mondialement reconnue et demandée par les plus grands, Rihanna commence en 2014 une collaboration avec PUMA pour laquelle elle devient la nouvelle directrice artistique de la gamme sportive. Grâce à un subtil mélange entre sexy, coloré et streetwear; et une notoriété toujours plus importante, Rihanna réussit son pari en faisant décoller les chiffres de la marque. Décidément, rien ne lui échappe !

Devenue une vraie icône, elle lance en 2017 sa marque de cosmétiques destinée à toutes les carnations. Visant une large clientèle en misant sur la diversité, elle propose 40 teintes de fonds de teint et une variété d’highlighters, gloss et bien d’autres.. Sans surprise, le pari est réussi. Les femmes (et les hommes) du monde entier s’arrachent ses produits, les queues devant les magasins sont interminables et les stands sont dévalisés à la vitesse lumière. Et pour couronner le tout, après seulement un mois de commercialisation, la marque Fenty Beauty est déjà estimée à 72 millions de dollars selon Tribe Dynamics. Preuve que Rihanna a vu juste. Miser sur la diversité à été un triomphe sans précédent.

Pour continuer sur sa lancée, elle collabore aujourd’hui avec la société TechStyle pour une nouvelle marque de sous vêtements destinée à toutes les teintes, mais aussi toutes les morphologies. Baptisée Savage x Fenty, à l’image de l’artiste, la lingerie reflète parfaitement sa personnalité ainsi que son désir de représenter toutes les femmes. De la simple culotte nude aux bodys à dentelle, la marque incarne l’image de la femme indépendante et sexy.

Plus qu’une artiste confirmée, Rihanna est aussi une artiste engagée !
En 2016 elle crée la Clara Lionel Foundation: un programme de bourses d’études visant à donner la possibilité à de jeunes étudiants venant de la Barbarde, du Brésil, de Cuba, de Guyane, d’Haïti ou encore de Jamaïque de poursuivre leur cursus supérieur aux Etats-Unis. Elle deviendra aussi l’ambassadrice mondiale pour la GPE. La même année, elle participe à la construction d’un centre de médecine traitant le cancer du sein, ce qui lui aura valu le prix de « personnalité de l’année 2017 » remis par l’université d’Harvard.

Chanteuse, compositrice, interprète, actrice, directrice artistique … Rihanna a donc bien plus d’une corde à son arc, et excelle dans tout ce qu’elle entreprend !

 

 

 

 

 

La collaboration: un enjeu et une nécessité pour les entreprises

pexels-photo-1068523.jpeg
Pour pouvoir faire face à des start up grandissantes et toujours plus innovantes, les entreprises françaises se sont mises à se demander comment augmenter leur productivité sans pour autant accroître les coûts de production.
Les ressources humaines étant à la fois un des coûts principaux d’une entreprise et la clef du succès de celle ci, elle doit donc réussir à combiner gestion des coûts du travail, et motivation de ses ressources.

Aussi, il est devenu primordial de travailler en équipe.

La collaboration voit donc le jour: travailler ou réfléchir ensemble dans le but d’atteindre des objectifs communs.
Cela repose sur le principe du partage et des échanges et encourage une communication plus efficace entre parties prenantes internes pour assurer une cohésion de groupe, pousser à l’implication, la motivation et donc la créativité et l’innovation. Cela permet également de limiter les pertes de temps en faisant tout simplement circuler les informations efficacement, grâce à des outils innovants et toujours plus efficaces.
En effet, cette méthode de management nous venant tout droit des Etats-Unis permet la visibilité et la transparence grâce à des outils de suivi, de planification et d’analyse constante de la situation.
Ainsi, chacun est au courant de ce qu’il se passe en interne. La gestion des tâches, des délais et des imprévus est facilitée; les collaborateurs peuvent donc faire face à d’éventuelles complications plus efficacement et plus sereinement.
Enfin, avec la possibilité, le devoir, de donner son avis et de participer à l’évolution de l’organisation, les travailleurs stimulent leur confiance en soi par le partage d’idées, l’envie de s’améliorer, se perfectionner et la reconnaissance de leur travail à sa juste valeur.
De plus, en interaction systématique les uns avec les autres, les possibles conflits peuvent être régulés instantanément et de manière responsable.
La collaboration permet donc d’améliorer le climat social au sein d’une organisation, de favoriser le partage de connaissances et de ce fait, augmenter la productivité.
C’est donc devenu une nécessité pour toute entreprise qui souhaite rester perrenne, efficace, efficiente et garder un climat social agréable.
QUELQUES OUTILS POUR UNE COLLABORATION EFFICACE:
. Les outils de partage d’agenda: l’agenda étant indispensable pour organiser le travail en équipe, ces outils sont donc des gains de temps considérables. Plus besoin de courir partout pour trouver un tiers ou d’envoyer un nombre incalculable de mails pour connaître les disponibilités de chacun.
. La messagerie instantanée: La communication en temps réel est primordiale pour la collaboration en entreprise. Elle permet de partager des informations plus rapidement encore que par mail et évite la non réception de messages ou encore l’encombrement de boîtes de réception.
. Outils de partage de fichiers: grâce aux nouvelles technologies, il existe aujourd’hui de nombreuses plateformes permettant le partage de fichiers. Elle sont très efficaces car permettent de partager des fichiers plus ou moins volumineux et instantanément.
. La vidéoconférence: La vidéoconférence est devenu un outil presque obligatoire, surtout pour les grands groupes. Elle permet d’organiser des réunions facilement avec des personnes géographiquement dispersées ou qui ne peuvent se déplacer. Elle évite donc des déplacements coûteux et des pertes de temps considérables.

 

Jan Koum, le fondateur de WhatsApp quitte le navire

Nous apprenions ce 30 avril 2018 que Jan Koum, cofondateur de WhatsApp, claquait la porte de son entreprise après 10 ans à son bord et cela 8 mois après Brian Acton, l’autre cofondateur de la messagerie. Un revers de plus pour Facebook qui possède WhatsApp et qui est déjà empêtrée dans de multiples scandales. Retour sur la success story de WhatsApp et de son créateur Jan Koum.

Parti de rien

Jan Koum est né en Ukraine communiste dans les années 1970. À 16 ans, les troubles politiques obligent sa famille et lui à quitter le pays pour les Etats-Unis. Sans parler un mot d’anglais, il enchaîne les petits boulots, et survit des aides sociales octroyées à sa mère alors atteinte d’un cancer. Un quotidien difficile dont il s’échappe grâce à l’informatique. Ce surdoué des écrans, rejoint un groupe de hackers et intègre plus tard l’université de San José, en Californie. Avant même la fin de ses études, il est recruté en 1998 par Brian Acton (son futur associé) comme ingénieur sécurité chez Yahoo.

Voyant la chute de Yahoo face à Google arriver, Jan Koum et Brian Acton quitte la société en 2008. Tous deux postulent chez Twitter et Facebook, mais sans succès.

Une app sans business model

WhatsApp est un OVNI de la tech. L’idée de l’application a germé dans l’esprit de Jan Koum alors que les communications téléphoniques étaient surveillées par le régime soviétique, ce qui rendait les échanges difficiles avec sa famille restée en Ukraine. D’où la nécessité pour lui de créer une application dont les communications ne seraient pas enregistrées, à la différence des autres apps comme MSN Messenger, Viber ou encore Facebook Messenger.

Pour s’inscrire, WhatsApp ne demande rien d’autre qu’un numéro de téléphone, ne stocke pas les messages envoyés entre utilisateurs et ne demande pas la création de profils pouvant être revendus à des entreprises publicitaires. La principale utilisation de WhatsApp est l’envoi de messages gratuits depuis ou vers l’étranger grâce à un téléphone mobile, et connecté gratuitement à Internet. L’envoi de l’équivalent d’un SMS est gratuit et illimité.

L’application n’a jamais établi de vrai business model : refusant la publicité sur l’application. L’utilisation devait être payante, mais cela n’a jamais été le cas.

L’entreprise fondée par Jan Koum et Brian Acton ne comptera jamais plus de 50 employés et un seul bureau à Mountain View. L’entreprise ne fera aucune communication, aucune publicité pour son service. Tout se fera grâce à l’appréciation des utilisateurs, la simplicité du système et sa viralité.

Le grand rachat

Le 19 février 2014, Facebook annonce le rachat de WhatsApp pour 19 milliards de dollars, après une première offre de Google refusée, s’élevant à 10 milliards de dollars. Un comble lorsque l’on sait que quelques années auparavant, les deux fondateurs n’avaient même pas réussi à obtenir un poste dans l’entreprise de Mark Zuckerberg.

Aujourd’hui, la messagerie compte plus d’un milliard d’utilisateurs dans le monde avec chaque jour plus de 55 milliards de messages envoyés et 4,5 milliards de photos.
Le départ de Jan Koum sonne donc comme un séisme dans l’entreprise. En interne, il se murmure que Facebook et WhatsApp n’ont jamais été compatibles. D’un côté, Facebook, réseau social bâti sur la publicité, avec un respect de la vie privée de ses membres assez flou. De l’autre, WhatsApp refusant d’afficher des publicités et de vendre des données personnelles.

Cependant, en 2016, la messagerie a commencé à fournir des informations, comme les numéros de téléphone et les smartphones utilisés pour que sa maison mère puisse utiliser ces informations à des fins publicitaires. Ce revirement sera sanctionné par une amende de 110 millions d’euros en Europe.

Aujourd’hui, la rupture est consommée entre Facebook et Jan Koum, pour qui la protection des données personnelles a permis la création de l’une des applications les plus populaires de monde.

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑