Ren Zhengfei : le général Huawei

Né en 1944 en Chine, Ren Zhengfei est le fondateur de Huawei, aujourd’hui bien implanté dans le paysage technologique mondial. Un parcours qui a mené la marque sur le podium des constructeurs de smartphones, au prix de nombreuses critiques.

Fraîchement diplômé de l’Institut d’ingénierie de la construction de l’université de Chongqing, il intègre l’Armée populaire de libération en 1973, quelques années après la révolution culturelle.

Dans un premier temps en tant que soldat, puis comme chercheur. Il est ensuite promu délégué de l’APL. Au cours de cette période, Zhengfei a été responsable d’un certain nombre de réalisations technologiques reconnues à différents niveaux. En 1978, il participe à la Commission nationale des sciences. Il a été exclu du Parti communiste chinois par la suite en raison du contexte social de ses parents et de leurs liens avec le Kuomintang.

En 1983, après être revenu au civil, Zhengfei a déménagé à Shenzhen et commença à travailler dans le secteur de l’électronique.

Création de Huawei

Ren fonde Huawei Technologies Co. Ltd en 1987, une entreprise fournissant des solutions dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Huawei s’est progressivement développé et s’est étendu au fur et à mesure des années. Moins de dix ans après sa création, Huawei a signé son premier contrat d’infrastructure réseau à l’étranger et ses solutions réseaux sont devenus pionniers.

Huawei s’attaque à un autre marché en 2009, celui des smartphones et lance ses premiers téléphones Android sur le marché chinois. Ils apparaissent sur le marché français en 2013.

Le choix stratégique de Huawei est alors simple mais efficace : s’affranchir de la publicité pour baisser les prix de ses appareils et ainsi proposer des produits hauts de gamme moins chers que ses concurrents.

Méfiance des Américains et des Européens

Régulièrement, aux Etats-Unis, circulent des rumeurs selon lesquelles les appareils et composants Huawei sont détournés pour espionner l’Occident. Le passé militaire de Ren Zhengfei est souvent mis en avant pour appuyer ces craintes et suspicions.

Les agences gouvernementales américaines, via le Defense Authorization Act signée par Donald Trump, n’ont plus le droit d’utiliser de smartphones Huawei. Un grand coup pour la firme chinoise, ce qui démontre bien la méfiance des Etats-Unis à l’égard de cette dernière. Huawei est également menacé de voir l’Europe lui fermer les portes de son marché de la 5G, ce qui a donc initié une vaste campagne de communication pour redorer son blason à travers le monde.

Huawei est aujourd’hui un grand fournisseur de solutions numériques en terminaux, réseaux et cloud, pour les opérateurs, entreprises et consommateurs. Ses produits et solutions sont déployés dans plus de 170 pays.

Huawei est, en 2019, le 2e constructeur mondial de smartphones derrière Samsung mais devant Apple. Une place gagnée de haute lutte par Huawei mais qui, selon comment réagit le marché européen, pourrait lui échapper dans les prochaines années…

 

Adapter au mieux sa communication

S’adapter à ses interlocuteurs est un enjeu majeur qui suppose de les comprendre, de choisir le mode de communication auquel chaque interlocuteur sera réceptif.

L’écoute

Pour adapter au mieux sa communication face à ses interlocuteurs il faut tout d’abord savoir écouter. L’écoute active (basée sur les travaux de Carl Rogers, un psychologue américain) n’est autre que l’écoute empathique, ou attentive de l’autre. C’est prendre le temps d’écouter ce que l’autre à nous dire et de se sentir pleinement concerné par ses propos.

Afin de s’assurer d’avoir bien compris les propos de son interlocuteur la règle d’or est la reformulation. C’est-à-dire de dire ou redire avec ses propres mots ce qu’on a entendu et compris du message.

Il faut faire attention à ne pas se laisser distraire et ne pas rester impassible face à son interlocuteur. Il faut lui donner des signes d’attention tel qu’un hochement de tête, acquiescer …

Le process communication :

Le process communication model est un outil de compréhension du fonctionnement des différentes personnalité présente à des différents degrés chez une personne.

Ce process communication est donc une méthode pour comprendre les grands traits de la personnalité de son interlocuteur et par conséquent adapter sa communication avec lui.

Cette méthode définit 6 profils distincts :

– L’empathique : sensible, chaleureux et compatissant

– Le travaillomane (l’accro au travail) : responsable, organisé et logique

– Le persévérant : consciencieux, observateur et dévoué

– Le rêveur : introspectif, calme et imaginatif

– Le promoteur : charmeur, adaptable et plein de ressources

– Le rebelle : créatif, ludique et spontané

Lorsqu’on a identifié à quel profil appartient notre interlocuteur, on peut adapter au mieux sa communication, c’est-à-dire trouver le ton juste selon la personnalité de son interlocuteur et les nécessités de l’environnement. De quoi s’assurer, au mieux, de la qualité des échanges avec notre interlocuteur.

Kevin Systrom – Un parcours pas très cliché (2/2)

Kevin Systrom est né le 30 décembre 1983 à Holliston dans le Massachussetts. Grace à un parcours atypique, il a réussi à devenir un des grands manitous des réseaux sociaux. Faisons un zoom sur le parcours du fondateur du célèbre Instagram.

Exposition

Dans la première partie de l’article, nous avions évoqué l’acquisition d’Instagram par Facebook en 2012, pour environ un milliard de dollars. Un prix conséquent pour Facebook qui a l’habitude de racheter des entreprises pour moins de 100 millions de dollars, et connaissant le risque qu’Instagram ne faisait pas de revenus.

Instagram est un réseau social qui permet aux utilisateurs de partager des photos à travers leurs profils. Des filtres compris dans l’application donnent la possibilité d’éditer les photos. Ces filtres sont ce qui différencie Instagram des autres applications de partage. En 2013, Facebook fait la promotion d’Instagram afin de pousser des marques à se faire de la publicité sur la plateforme aux nombreux abonnés. C’est un succès ; en novembre 2014, Instagram compte 300 millions d’abonnés et devient le deuxième réseau social dans le monde après Facebook.

Zoom

Après quelques mises à jour et filtres ajoutés, Instagram a développé des applications internes et externes. Par exemple, Boomerang, qui permet de créer des mini vidéos en boucle, est une de leurs plus populaires applications externes. En 2016, Instagram atteint 600 millions d’utilisateurs.

Durant cette année, nous avons vu la naissance d’une nouvelle application interne ; le commerce en ligne. Avant cette fonctionnalité, il n’était seulement possible de « taguer » une marque sur une photo. Avec l’expérience shopping, nous voyons le nom du produit et son prix en cliquant simplement sur la photo. Un lien nous envoie sur une page spécifique avec les détails de l’article. Vous pouvez donc faire du shopping… sans quitter Instagram. Voulant aller toujours plus loin, ils créent par ailleurs les Instagram Stories, où nous pouvons ajouter des photos et vidéos qui s’effacent au bout de 24 heures, les vidéos en direct, mais aussi IGTV qui propose des contenus plus longs qui s’archivent.


Résolution

Création en 2010, vente en 2012, démission en 2018. Kevin Systrom et Mike Krieger ont annoncé leur démission de l’entreprise à laquelle appartient Instagram depuis 6 ans, Facebook. Les deux fondateurs ont exprimé leur excitation quant au futur de Facebook et Instagram dans les années à venir. Cependant, la raison derrière leur départ semble moins amicale. Des tensions avec le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, semblent être apparues la dernière année précédant leur départ. Des problèmes concernant l’implication grandissante de Zuckerberg à propos des opérations d’Instagram. Zuckerberg aurait voulu incorporer encore plus Instagram dans les projets futurs de Facebook. Facebook a aussi arrêté de notifier si une photo venait d’Instagram, une décision à laquelle Systrom a exprimé son opposition. Le remplacement du vice-président développement produits d’Instagram par l’ancien designer produit aurait causé des désaccords et menacé l’autonomie d’Instagram.

 

Malgré les évènements récents, le futur d’Instagram s’avère être lumineux. L’application garde ses spécificités originales qui ont fait son succès, tout en ajoutant des nouvelles fonctionnalités intéressantes qui attirent de plus en plus d’utilisateurs.

 

 

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑