Daniel Ek: retour sur son parcours de génie

 

Passionné de musique et d’informatique, Daniel Ek est le créateur de la première plateforme où les musiques sont accessibles sans téléchargement. Mais sa carrière ne commence pas là. Revenons sur son parcours de génie qui débute alors qu’il est âgé de 14 ans seulement…

Sa première entreprise… A 14 ans

Né d’un père mécanicien et d’une mère assistante maternelle, Daniel Ek est issu du milieu ouvrier et vit dans la banlieue de Stockholm. Alors que ses camarades suivent leur cursus scolaire de manière « banale », lui est un jeune homme très précoce qui apprend rapidement à coder. A la suite de cela, il créé ses premiers sites internet avec beaucoup de succès. Il est ainsi repéré par plusieurs entreprises et décide de lancer sa propre affaire à l’âge de 14 ans. Le succès est quasi immédiat et est dû à une stratégie digne des plus grands entrepreneurs : il casse les prix. Alors que ses principaux concurrents facturent le site à 50.000 euros en moyenne, lui les propose à seulement 5.000 euros et cela lui permettra de se verser un salaire allant jusqu’à 15.000 euros par mois.
A l’âge de 16 ans, il gagne plus que son père et sa mère réunis, et à 18 ans, il est à la tête d’une équipe de 25 personnes.

Plus tard, il postule chez Google sans succès, on lui ferme la porte au nez en lui conseillant de reprendre ses études.
Ce qu’il ne manquera pas de faire: il s’inscrit alors au KTH Royal Institute of Technology – une grande école d’ingénieurs de Stockholm, mais il n’y restera que 8 semaines car peu habitué à rester dans une salle de classe, Daniel Ek trouve ses cours trop théoriques et préfère travailler pour des sociétés technologiques.

 

Jeune, millionnaire et déprimé

Non sans ambition, il créé un moteur de recherche (comme une petite vengeance personnelle) qu’il vend à une société suédoise, travaille pour un site de commerce électronique suédois , puis occupe le poste de directeur de la technologie chez Stardoll, une société de jeux en ligne liée à la mode.

Par la suite, alors qu’il n’a que 20 ans, il créé sa propre société de marketing en ligne, Advertigo, qu’il cède en 2006 à la société suédoise de marketing numérique TradeDoubler pour pas moins de 1,25 million de dollars. Ek est donc millionnaire à l’âge de 23 ans, et enivré par l’argent et la réussite, il décide de se retirer des affaires, achète un appartement et une luxueuse Ferrari rouge pour en profiter avec ses amis.

Mais ce mode de vie finit par le rendre complètement déprimé, confie-t-il au New Yorker en 2014. Il rend alors son appartement et sa jolie voiture pour aller s’enfermer au beau milieu de la forêt avec pour seule compagnie : sa guitare.

 

Spotify voit le jour

Alors qu’il se recentre sur ses réelles passions, la guitare et l’informatique, il fait la rencontre de Martin Lorentzon, cofondateur de TradeDoubler, qui lui aussi est en pleine remise en question.
Après plusieurs semaines à écouter de la musique, et visionner des films ensemble, il leur vient une idée de génie : une plateforme où tous les morceaux seraient accessibles sans téléchargement.
Pendant plus de deux ans, ils cherchent à convaincre les maisons de disques de leur céder des droits de catalogues musicaux. Ils y mettent toutes leurs économies pour que SPOTIFY soit finalement lancé en 2008.
Et comme tout ce qu’il entreprend, c’est un succès. Il est très vite contacté par l’inventeur de Napster, bluffé par le concept et noue un partenariat avec Facebook.

 

Du fin fond de la forêt à Wall Street

Aujourd’hui, Spotify est le leader mondial de streaming musical. La plateforme compte près de 160 millions d’utilisateurs mensuels, dont 71 millions d’abonnés payants à travers le monde ce qui la positionne devant le géant Apple Music, qui ne compte que 38 millions d’utilisateurs payants.

Ainsi, le 3 avril 2018, la société entre en bourse. A 35 ans, Daniel Ek entre donc dans le cercle fermé des jeunes milliardaires. Avec 10 % du capital, le fondateur du leader mondial de la musique à la demande est désormais assis sur un pactole de près de 2,5 milliards de dollars.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :