Kevin Systrom : Un parcours pas très cliché (1/2)

Kevin Systrom est né le 30 décembre 1983 à Holliston dans le Massachussetts. Grace à un parcours atypique, il a réussi à devenir un des grands manitous des réseaux sociaux. Faisons un zoom sur le parcours du fondateur du célèbre Instagram.

Mise au Point

Kevin Systrom s’était décidé à étudier l’informatique à l’université de Stanford, mais les classes étant trop théoriques à son goût, il s’est alors tourné vers les sciences du management et ingénierie. Il s’est très tôt intéressé à la photographie et a créé un site pour partager des photos avec ses amis pendant son temps libre. Ce site avait pour vocation de partager des photos et le lieu des utilisateurs.

Durant sa première année, il passe un semestre à Florence pour étudier la photographie. Un de ses professeurs lui montre une caméra bon marché appelé Holga, un appareil qui a vu sa popularité émerger en Chine pour ses photos au style vintage. Kevin Systrom est fasciné par leurs rendus. Cette découverte est le design qui allait représenter Instagram.

Juste avant sa dernière année d’université, il effectue un stage à Odeo, une startup créée par Evan Williams, co-fondateur de Twitter. Il a beaucoup appris de lui, ainsi que de Jack Dorsey, un autre co-fondateur de Twitter. Ces années d’apprentissage et de rencontres façonneront ses compétences, qui feront de lui un milliardaire des années plus tard.

Déclencheur

Kevin Systrom a reçu des opportunités de plusieurs compagnies comme Microsoft, mais il a finalement accepté un travail de marketing chez Google. Après trois ans dans l’entreprise, Systrom l’a quitté pour une startup appelée Nextstop. Ayant toujours voulu être un entrepreneur, il avait besoin de changer d’air, d’avoir plus de liberté pour se concentrer sur ce qui lui plaisait ; faire du codage et créer des applications. C’est alors qu’il commence à travailler sur sa propre application, premièrement appelée Burbn. Ce prototype permet de partager des photos et sa localisation.

En janvier 2010, alors que Burbn est à peine développé, Kevin Systrom rencontre Steve Anderson qui investit 250 000 dollars dans le programme. Marc Andreessen et Ben Horowitz investissent aussi 250 000 dollars. Par la suite, Systrom quitte son job à Nextstop, qui a été racheté par Facebook en juillet.

Deux mois plus tard, Systrom, ayant envie d’un co-fondateur, fait appel à Mike Krieger, un ami et ancien diplômé de Stanford. Ensemble, ils éliminent la plupart des fonctionnalités de Burbn afin que l’application soit focalisée sur le partage de photos. C’est en octobre 2010 que Systrom change le nom en Instagram, une combinaison de « instant » et « telegram ». Le jour du lancement, 25000 personnes téléchargent l’application, faisant effondrer les serveurs. En 9 mois, Instagram atteint 7 millions d’utilisateurs comprenant des célébrités influentes telles que Justin Bieber et Ryan Seacrest.

La montée fulgurante d’Instagram n’est pas passé inaperçue, notamment par ses concurrents.  En effet, en avril 2012, moins de deux ans depuis le lancement d’Instagram, Facebook annonce son rachat de la startup. Cette nouvelle a beaucoup fait parler, faisant découvrir Instagram à de nouveaux « followers ».

En 2012 donc, après le rachat par Facebook, Kevin Systrom est ravi. Son associé est lui gardent leurs fonctions dans l’entreprise, et leur lien avec Marc Zuckerberg semble prometteur. Mais leurs relations vont tourner au vinaigre, impactant la politique d’Instagram… Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de ce portrait.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :