Le scientifique Stephan Hawking, nous a quitté.

Le 14 mars 2018, nous apprenions le décès Stephen Hawking 76 ans. L’astrophysicien le plus connu du monde est parti rejoindre les étoiles paisiblement après une vie qui force le respect et l’admiration.

Stephen Hawking, Maitre de la vulgarisation scientifique.

Spécialiste de la physique, des trous noirs et de la cosmologie quantique, Stephen Hawking a consacré sa vie à décrypter les secrets de l’univers. Rendant la discipline plus accessible au public à travers de nombreux ouvrage dont le best-seller « Une brève histoire du temps » paru en 1988.
Celui qui a tenté de percer les secrets les plus complexes de l’univers tout en luttant contre une maladie dégénérative, s’est vu remettre les plus grandes distinctions, dont la médaille présidentielle de la liberté, la plus haute distinction civile accordée aux États-Unis.

10420731

À 21 ans, il développe une maladie neurodégénérative paralysante, la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Il perd petit à petit toute mobilité jusqu’à devenir complément paralysé, perdant ainsi l’usage de la parole. Cela ne l’empêchera pas de devenir l’un des plus grands professeurs de mathématiques à l’université de Cambridge et d’accomplir des travaux scientifiques majeurs. Grâce à son emblématique synthétiseur vocal le professeur était capable d’exprimer cinq mots à la minute.

« Mes espoirs ont été réduits à zéro quand j’avais 21 ans. Tout ce qui est arrivé depuis n’est que du bonus », déclarait-il au New York Times (en anglais) en 2004.

Devenu icône de la pop culture, Stephan Hawking est une référence culturelle indépendamment du monde de la science. Il joue son propre rôle dans Star Trek et apparaît régulièrement dans les séries « The Big bang theory » ou encore les « Simpson ». Plus surprenant, ce père de 3 enfants a participé à un single du groupe Les Pink Floyd ou encore U2.

En 2017, le scientifique s’était exprimé au sujet du retrait de Donald Trump des Accords de Paris, s’inquiétant pour la survie de l’humanité et estimant que « le meilleur espoir pour la survie de l’espèce humaine pourrait bien être des colonies indépendantes dans l’espace ».

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :