Les compétences et la personnalité plutôt que les diplômes

Diplômes-fête-université-cérémonie

Le recrutement est un domaine très important pour une entreprise. Les entreprises aspirent à renforcer leurs équipes avec de nouveaux génies d’une part, et les candidats cherchent à parfaire leurs candidatures pour intégrer les entreprises. Lors d’un recrutement, les diplômes et les compétences sont souvent sujet de délibération. Mais une nouvelle tendance est adoptée dans le milieu du recrutement : la mise en avant de la personnalité. Découvrons ensemble ce qu’est la personnalité dans le recrutement, mais aussi pourquoi les recruteurs s’y fient de plus en plus.

La personnalité en recrutement

De manière générale, la personnalité est l’ensemble des traits physiques et moraux par lesquels une personne est différente des autres. Dans le cadre du recrutement, il s’agit pour les recruteurs de s’apercevoir du potentiel des candidats en examinant les aspirations qui les rendent uniques. Pour y parvenir, quatre éléments sont souvent ciblés : la motivation, l’aptitude, le comportement et l’intelligence émotionnelle. La personnalité étant comme une « pièce d’identité psychologique » propre à tout un chacun, la valoriser c’est prouver que l’on est en adéquation avec la théologie de l’entreprise ainsi que les qualifications du poste. D’ailleurs, Il existe cinq principaux traits qui permettent d’avoir des scores plus ou moins élevés en fonction de sa personnalité : la conscienciosité, l’extraversion, l’ouverture, l’agréabilité et le neuroticisme. D’après l’enquête Régionsjob effectuée en 2017, environ 82% des recruteurs jugent que le savoir-être est un facteur solide dans le processus de recrutement. Il est donc plus avantageux pour les candidats de rester eux-mêmes.

Pourquoi les recruteurs s’y fient

Le candidat peut développer, avec le temps, ses compétences. Mais sa personnalité ne pourra pas changer. Il est donc plus facile d’améliorer des compétences que la personnalité. De par la personnalité du candidat, les recruteurs peuvent déterminer s’il est apte ou non pour le poste.  Les grandes entreprises aujourd’hui ne se limitent plus au curriculum vitae. Elles regardent de plus en plus la personnalité propre à chaque candidat. Ce choix est dû au fait que les entreprises veulent s’assurer que les candidats soient imprégnés de leur culture d’entreprise et de leurs valeurs. Ce qui est à leurs yeux plus avantageux que le diplôme… Un sondage opéré par Pôle Emploi indique que 59% des recruteurs considèrent que « le diplôme n’est pas un critère essentiel ». Il est donc plus judicieux de ne pas se limiter au curriculum vitae car chaque candidature contient des qualités comme des défauts.

Le réel challenge des recruteurs dans l’analyse de la personnalité est donc de savoir où la classer sans toutefois en faire un élément majeur. Dans l’Hexagone, là où les diplômes tiennent encore une place très importante, on peut entrevoir un changement de perception chez la jeune génération de recruteurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :