Michael Burke, retour sur un parcours bien dessiné

 

L’ascension

Né en France en 1957, Michael Burke sort diplômé de l’EDHEC Lille en 1980. Suite à cela, il effectuera un parcours sans faute à commencer par son intégration au sein du groupe Arnault, où il débute avec le poste de chargé des opérations immobilières aux Etats-Unis.
En 1986, il rejoint le groupe LVMH où il débutera une grande carrière.
D’abord responsable de la filiale américaine de Christian Dior de 1986 à 1993, il dirigera ensuite Louis Vuitton North America pendant 4 ans.

La consécration
En 1997, il devient directeur général de Dior à Paris jusqu’en 2003 où il se verra attribuer le poste de président de Fendi, « maison qu’il a complètement transformée en la modernisant et en lui redonnant une excellente rentabilité », selon LVMH.
Il s’est ensuite vu confier les rênes de Bulgari, après l’acquisition début 2011 du joaillier italien par LVMH. Mais, il n’y restera pas bien longtemps car en décembre 2012, suite à une tragique maladie de son prédécesseur, il se voit attribuer le poste de président directeur général de Louis Vuitton.

La reconnaissance

En 2013, il reçoit le prix EDHEC qui récompense des anciens élèves de l’école dont le parcours professionnel, personnel ou ses actions spécifiques ont « contribué à l’excellence, au développement ou au rayonnement de l’EDHEC au niveau local, national ou international » depuis 1983.
Et aujourd’hui, il est à la tête du top des PDG 2018, avec 99% du personnel satisfait et plus de 60% qui le recommande.

 

Michael Burke est donc un homme plein d’ambition, en constante évolution, avec une très grande expérience de ses métiers. On dit de lui que c’est un dirigeant complet, pragmatique, multiculturel et moderne. Le mélange parfait pour obtenir un PDG digne de la marque « mine d’or » du groupe LVMH.
Pari réussi car, aujourd’hui, Louis Vuitton pèse près de 7 milliards d’euros.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :