Richard Branson : Baron de l’entrepreneuriat

Richard-Branson-Virgin-Entrepreneur

Né en 1950 au Royaume-Uni, Richard Branson est connu du grand public grâce au succès rencontré avec sa marque Virgin Group et de par Virgin Megastores, dont il est l’ex-propriétaire. Il est une des personnalités les plus populaires de Grande-Bretagne. Homme d’affaires très atypique, Richard Branson est un autodidacte. Suivons ensemble le parcours digne d’admiration de l’un des barons de l’entrepreneuriat.

INSPIRATION NAISSANTE

La réussite de Richard Branson n’est pas attribuée à son parcours scolaire. En effet, il rencontre des difficultés durant sa scolarité et se voit quitter l’école dès l’âge de 16 ans. Depuis tout petit, il développe en lui une envie d’entreprendre. A l’âge de 8 ans déjà, il se donne dans la plantation de sapins de Noël, qui fut un échec. A 16 ans, il crée à Londres un magazine indépendant pour étudiants, du nom de Student Advisory Centre, qui a pour cause le droit à l’avortement. S’apercevant des complications liées aux sponsors de son activité, il se redirige à l’âge de 20 ans dans la vente des disques par correspondance et met sur pied son premier magasin à Londres, connu sous le nom de Virgin.

LE ROI DE LA PUBLICITE

Richard Branson ouvre par la suite un studio d’enregistrement pas loin d’Oxford et y lance son label nommé Virgin Records. Son intuition lui ouvre les portes du sommet, de la réussite et la gloire. Richard Branson, le créateur de Virgin est sans arrêt en quête de révolution : que ce soit dans la téléphonie, la musique, l’aviation ainsi que la conquête de l’espace, nous y retrouvons toujours le Britannique. Les années 1980 furent pour lui des années de diversification et reconnaissance à l’international de Virgin.

Richard Branson est surtout « le roi de la publicité ». Il se démarque de ses concurrents par sa touche à lui pour hausser sa marque car cet entrepreneur est sa propre publicité. En effet, en 1996, il n’a pas eu froid aux yeux en se présentant en robe blanche et talons aiguilles pour promouvoir sa vente de robes de mariée. Ou, plus extrême, faire la traversée de l’océan Atlantique en ballon… Richard Branson est la preuve vivante que la médiatisation suffit pour un coup de publicité.

On peut souligner aussi son sens de l’humanité avec son implication dans le réchauffement climatique avec le « Earth Challenge », la mise en place du développement d’organisations à but non-lucratif et le fait de placer ses bénéfices dans les énergies renouvelables, d’où le lancement de « Virgin Galactic ».

Fort d’une fortune estimée en 2018 à 5 milliards de dollars, Richard Branson a mis à profit sa polyvalence et son côté touche-à-tout. Ce qu’il faut retenir du Britannique ? Un empire fondé grâce à son audace et son ambition. Dans toute sa carrière, Branson aura toujours appliqué son crédo : se lancer, encore et encore. La clé du succès pour cet homme, jusqu’à être anobli par la Reine Elizabeth II, très grande distinction outre-Manche.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :