Sergio Marchionne : Une légende de l’industrie automobile

Né le 17 juin 1952 à Chieti, Sergio Marchionne est un industriel et homme d’affaire italien naturalisé canadien. Il est diplômé en philosophie et droit de l’Osgood Hall School de Toronto (Canada) ainsi qu’en économie et commerce à l’université de Windsor où il a ensuite obtenu un MBA. En 1985, il devient docteur en droit du commerce et est nommé en 1987 procureur légal et avocat dans la province de l’Ontario.

Le miracle automobile

Occupant plusieurs postes de direction avant son ascension en février 2002, Sergio Marchionne est nommé directeur Général du groupe SGS de Genève, filiale de la holding Fiat à travers l’Exor. Il devient connu et reconnu dans le monde financier pour avoir redressé le groupe suisse en seulement deux ans. Marchionne voit alors sa cote s’envoler rapidement. En 2004, Umberto Agnelli désigne Marchionne pour remettre sur la route la firme turinoise, alors en déclin. Plus tard, Marchionne Sergio entre au conseil d’administration du groupe Fiat et est nommé le 1er juin 2004, directeur général de Fiat SPA. A partir de 2005, il assure également la direction de Fiat Group Automobile. Dès lors, la marque Fiat dépend entièrement de la Fiat 500 et accumule des pertes. Lancia meurt à petit feu et la tentative de redynamiser la marque en vendant des Chrysler sous la marque Lancia se révèle être un échec cuisant. Cependant, les ventes repartent et permettent de combler les pertes de la marque. En 2009, il a ajouté une dimension internationale à la marque italienne en s’alliant avec l’américain Chrysler, avec pour objectif de faire du groupe l’un des premiers constructeurs automobiles du monde, qui a enregistré en 2017 des résultats records. Fiat reste le premier employeur privé.

Le constructeur historique

Sergio Marchionne fut également le vice-président non exécutif du conseil d’administration du groupe bancaire suisse UBS, de février 2008 à juillet 2018. Il était par ailleurs membre du conseil d’administration de Philippe Morris international, aussi administrateur délégué du groupe Fiat et président de Ferrari de 2004 à 2018. Après des années d’errance sous la direction de Daimler puis au fonds Cerberus Capital Management, le constructeur a redécollé grace à sa marque phare Jeep, dépassant le million de véhicules vendus en 2014, soit un bond de 39%. Sergio Marchionne, alors PDG du groupe Fiat Chrysler Automobiles, était le mieux rémunéré du secteur, touchant 10,9 millions d’euros l’an dernier. Il touchait aussi 5,15 millions de dollars en tant que PDG de CNH Industrial, sans parler des actions qu’il détenait en qualité de PDG de Ferrari. Il a obtenu plusieurs titres prestigieux comme le titre d’Honorary Doctor of Laws Degree, la Laurea Honoris Causa en économie de l’université de Cassino et bien d’autres.

Sergio Marchionne, dont la maladie a précipité le départ, était un homme à poigne qui a redressé le groupe Fiat en 14 ans pour en faire un mastodonte international. Bien que peu connu en 2004, lors de son arrivée à la direction de la firme turinoise qui était alors au bord du gouffre, il a su s’imposer et redresser la barre. Il est même parvenu à conquérir les politiciens, les médias et les syndicalistes en Italie, tous fascinés par sa grande capacité à sauver le plus grand groupe du pays sans suppression massive d’emploi

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :