COMMENT MANAGER AVEC LES OUTILS 2.0 ?

Les nouvelles technologies initiées par le web 2.0 permettent d’envisager de nouvelles méthodes de travail et notamment du management. Les techniques de management se différencient et s’adaptent à l’évolution des organisations. L’interactivité de la société, le partage de l’information poussent les dirigeants ou managers à changer de méthodes et à utiliser des outils digitaux pour l’atteinte de leurs objectifs.

Les outils de communication

Ces différents outils 2.0 ont un effet de levier de croissance car ils apporteront d’importants changements qui permettront d’avoir un management innovant dans l’entreprise. Ces outils 2.0, sont classés en différentes catégories pour tout manager souhaitant faire évoluer leur stratégie et leur cohésion de groupe. Les outils de collaboration comme la messagerie instantanée, les réseaux sociaux et les forums qui sont considérés comme véhicule idéal pour la transmission des informations et connaissances. Aussi les outils de production comme Wikis, maquette numérique et tableaux blancs qui ont pour but d’impliquer les acteurs dans l’élaboration des différents contenus. Tout en incorporant les outils de partages comme les blogs, GED, intranet/extranet collaboratifs, flux RSS dans le but d’apporter une valeur ajoutée, de convaincre et enfin les outils de coordination comme les espaces projets et le progiciel de Gestion intégré qui permet de gérer l’ensemble des processus opérationnels d’une entreprise en intégrant plusieurs fonctions de gestion du manager.

L’impact des outils du web 2.0

Les différents outils permettent de travailler de manière efficace. Le manager a toutes les cartes en main afin de gagner du temps en concevant, produisant et en mobilisant les ressources le plus rapidement possible. Enrichir les contenus en capitalisant les connaissances pour mieux les utiliser. Impliquer davantage les différents acteurs à travers les logiciels en les motivant à coopérer, les rendant acteurs des différents travaux effectués. Gérer les informations de manières performantes. Manager avec des outils 2.0 permet d’abord de gagner en performance en utilisant des méthodes agiles mais aussi de recréer du lien entre collaborateurs et manager. En plus de la plateforme collaborative qui redonne confiance aux employés, qui donne l’occasion aux salariés d’être créatif le manager peut l’utiliser comme une source de motivation, d’accompagnement. Ils développent des aptitudes positives comme la flexibilité, la réactivité dont le seul but est de faire émerger une intelligence collective en s’appuyant de tout un chacun. L’entreprise développe ainsi une modification profonde de son mode d’organisation managériale et de sa pratique du leadership.

Quelques exemples d’outils 2.0 à destination des managers

  • Outils de collaboration : Podio, Slack, Talk spirit, Microsoft teams et biens d’autres
  • Outils de partages : Net Explorer, Blue Files, Bynder Orbit….
  • Outils de production : Open Rod, sage 100cloud, Sage X3 ….
  • Outils de coordination : Gladys, Bubble plan, Z0 Gravity ….

Force est de constater, de nos jours que l’ère du digital apporte de l’évolution dans ce domaine managérial. Ce sont les acteurs et non pas les outils qui génèrent la performance mais ils jouent un rôle très important dans l’organisation, l’action et surtout dans le résultat souhaité par le manager. Tout manager à travers ces outils de communication doit accompagner, impliquer pour apporter d’importantes modifications adaptées aux différents besoins de ses salariés.

L’Entreprise, actrice « responsable » de sa e-réputation

 

L’e-réputation, aussi appelée web-réputation ou Cyber réputation, représente l’image de votre entreprise sur internet. Elle est constituée d’articles, d’avis, de toute information vous concernant sur le web. C’est la perception, l’évaluation, l’opinion que les prospects se font d’une marque, d’une entreprise à partir de cette identité numérique. L’image de marque et la réputation des entreprises sont des enjeux sur lesquels les consommateurs de nos jours se rattachent avant de passer à l’achat.  Pour parvenir à une e-réputation maîtrisée et positive, il faut évidemment mettre en place une stratégie de production et de suivi.

Le simple fait de posséder un site web, une page Facebook ou encore une chaîne YouTube suffit pour créer une identité à une entreprise. Cette identité doit être concrète, cohérente avec elle-même, ainsi qu’avec les moyens alloués et les actions positives menées lors des différents plans de crises.

Les moyens et outils

L’entreprise doit avoir conscience qu’elle aura des résultats significatifs uniquement si elle alloue des moyens suffisants pour gérer sa e-réputation. Pour commencer, des moyens humains, en désignant un responsable capable de réagir face aux contributeurs de communication de votre entreprise. Ensuite, des moyens financiers pour permettre à ce responsable désigné d’engager des actions de communication avec l’appui de prestataires externes si le besoin s’en fait sentir. Enfin des moyens techniques, pour optimiser la gestion au quotidien grâce aux solutions de veille et d’analyse automatisée. Parmi ces moyens techniques, il existe de nombreux outils spécialisés permettant de suivre et protéger votre e-réputation. Ce sont des outils simples et gratuits pour surveiller, par exemple, les mots clés. On retrouve notamment Google Alerts Webmii, qui est un outil d’analyse sur les propos à votre sujet sur les réseaux sociaux. On trouve également Radarly Synthésio Brand Watch, qui est une solution complète de veille, d’analyse et de gestion de votre e-réputation, mais aussi Mention Alerti Digimind. L’entreprise doit donc mettre en place des pions incontournables pour une e-réputation solide.

Les pions de l’e-réputation : réactivité et positivité

Pour éviter d’embarquer votre entreprise dans une mauvaise passe et d’entacher sa réputation, il ne faut jamais déroger à une communication positive et cohérente. Positive certes, mais en restant constructif ! Communiquez de manière factuelle et bienveillante surtout dans les situations de crise. Il faut privilégier la persuasion, la construction et l’écoute. Une fois en position d’écoute, l’entreprise doit être prête à agir en fonction des événements, des commentaires postés ou des mentions faites sur l’entreprise. Sachant que les choses peuvent se répandre et prendre d’importantes proportions très vite sur le net, il faut toujours être prêt à réagir. Toute entreprise doit être capable de s’adapter à une situation de crise. Se montrer réactif est une chose, mais il faut par ailleurs assurer une veille permanente.

La veille active et permanente

Pour pouvoir gérer sa web réputation, il faut s’assurer de bien la connaitre et de suivre son évolution. La veille doit être assurée sans relâche sur internet à travers des moteurs de recherche, des sites d’actualités, des réseaux sociaux, ou encore des blogs. Le but est donc de savoir au maximum ce qui se dit sur l’entreprise en surveillant les principales sources et en traçant les mots clés correspondant à vos sujets. L’objectif premier est d’avoir une vision claire de l’image que renvoie l’entreprise. Ainsi, vous pourrez décider de vos prochaines actions de communications.

Retenons qu’en fonction de votre secteur d’activité, certains médias en ligne peuvent devenir de puissants alliés. A vous de les fidéliser, afin de construire une e-réputation plus solide. Préserver et protéger son image de marque sur internet s’avère être un enjeu majeur pour votre développement. Votre e-réputation est déjà en ligne, à vous d’en prendre les commandes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les curriculums vitae originaux

                   

Le curriculum vitae est votre passeport pour vos divers entretiens. Il est le reflet de votre parcours professionnel et de votre personnalité. Si la plupart des candidats à l’embauche dans un même secteur d’activité ont tous à peu près la même formation, ainsi que des expériences différentes mais égales, il faut un moyen d’attirer l’attention sur leur candidature pour ne jamais passer inaperçu. C’est dans ce contexte que les CV originaux jouent un rôle très important.

L’originalité d’un CV peut avoir l’avantage d’attirer l’attention du recruteur, qui reçoit des dizaines de candidatures. Votre CV soigné par une présentation claire et aérée captera l’attention du recruteur, mais attention ! Parfois, une forme originale peut brouiller les codes auxquels les recruteurs sont habitués.

Les formes de CV originaux

Pour tenter de se démarquer des CV classiques, certains candidats utiliseront le CV original qui peut prendre plusieurs formes :

  • Les CV en couleurs et animés : Avec un graphisme et un design plus élaboré, des palettes de couleurs choisies judicieusement feront ressortir votre propos et transmettra une image positive. Un constat d’autant plus vrai quand il est couplé à un système d’animation Flash.
  • Le CV en ligne : En possédant une vitrine, votre CV web permet d’enrichir votre document sans l’alourdir, en utilisant des liens. Les avantages de ce CV sont nombreux, tels que : l’amélioration de votre visibilité et le développement de votre réseau.
  • Le CV à réalité augmentée : Il existe encore d’autres différentes méthodes qui permettent d’incruster de façon réaliste des objets virtuels d’images 2D ou 3D. Le CV est plus pertinent, puisqu’il transporte le recruteur au-delà de ce qu’un CV classique veut nous faire voir, et montre donc le réel savoir-faire du candidat. Il a le mérite de capter l’attention, tout en montrant que son créateur est en phase avec les nouvelles technologies. Un atout non négligeable pour des candidats dans le secteur de la communication ou du marketing.

  • Le CV vidéo : Miser sur une animation, une vidéo ou tout autre support permettant d’apporter des preuves à vos différentes expériences. Il est un outil efficace dans la stratégie de toutes recherches d’emploi, notamment concernant certains domaines comme la communication et le marketing. C’est aussi une opportunité de montrer vos réelles motivations et qualités requises pour le poste.
  • Canva : C’est un outil de création sur le web, qui permet par la suite d’insérer, sur un CV, les illustrations créées. Encore une fois, ce genre de cv avec un design attrayant permet aux recruteurs de vouloir plus vous connaitre. C’est donc le moment de véhiculer votre image et votre personnalité.

Un curriculum vitae original dans sa présentation a pour but de surprendre, d’attirer l’œil mais surtout valoriser de vos compétences. En somme, ce sont vos qualités et compétences qui feront toute la différence, que ce soit pour un CV original ou traditionnel. L’essentiel est d’être clair, les informations doivent être accessibles et l’ensemble agréable à consulter. Le premier objectif de votre CV original est de susciter l’intérêt du recruteur qui aura la curiosité de lire votre CV. Tout CV original doit donner envie au recruteur de vous rencontrer pour en savoir plus. La qualité du contenu doit être irréprochable, que ce soit au niveau de la clarté des informations proposées mais aussi du point de vue de l’orthographe. Alors n’hésitez plus à franchir le pas, et laissez parler votre créativité !

 

Les applications mobiles indispensables en entreprise 

Les technologies offrent de plus en plus de moyens de communications aux entreprises dans le but d’atteindre leurs objectifs. L’entreprise doit s’adapter à l’expansion de ces nouvelles technologies afin d’en tirer le maximum de profits. Ces applications ont pour but de booster les performances de votre entreprise, vous aident à relever vos défis en matière de compétitivité et à gagner en efficacité. Il existe plusieurs applications gratuites ou payantes indispensables à votre entreprise.

Les applications de gestion de tâches

Les applications mobiles sont devenues incontournables comme any.do avec un design attrayant, une fonctionnalité qui laisse apparaitre toutes vos tâches journalières et détermine les tâches à faire immédiatement et celles qui seront faites plus tard. D’autres applications comme Asana ou encore Trello ont les mêmes fonctionnalités et sont tout aussi intéressantes.

Bureautique digitale

Document to go permet de travailler sur le Pack Office (Word, Excel…) sans avoir besoin d’ordinateur. Utilisable à tout moment donc, cet outil offre une certaine liberté de travail et la possibilité de résoudre les problèmes peu importe le lieu où on se trouve. Tout comme Google Keep, une application gratuite qui sert à créer des listes et des post-it.

Réseaux sociaux

Ajoutons à toutes ces applications Buffer, qui permet à tous les utilisateurs de programmer leurs publications sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter). Plus destiné à Twitter, Hootsuite est une application de programmation d’envoi de tweets.

Stockage numérique

Vous n’avez pas de scanner sous la main ? Pas de panique ! A l’aide de Camscanner, vous pouvez numériser une facture, un article, un courrier… Stockés en ligne, vos documents sont accessibles depuis n’importe quelle application et peuvent être partagés entre collègues mais aussi aux supérieurs.

Les factures sur le pouce

Voici Invoice2go, une application possédant des modèles de factures personnalisables. Vous pouvez rédiger et envoyer le document immédiatement, suivre la facturation et offre également la possibilité de rédiger des devis très rapidement.

Traduction

Si vous travaillez dans un contexte international, Google traduction est fait pour vous ! Le traducteur de la firme américaine facilite grandement la communication car malheureusement tous les professionnels ne sont pas polyglottes. Regroupant 70 langues, cet outil est très pratique pour les traductions écrites et orales et éviter les quiproquos.

Veille

L’application Mention, afin d’assurer une veille générale pour éviter l’avalanche des mails, est une application pour avertir tout professionnel dès qu’un mot-clé prédéfini est utilisé sur un site, blog mais aussi sur les réseaux sociaux. Un tour d’horizon indispensable pour assurer la veille !
Enfin, l’application société.com est très utile dans vos recherches d’informations administratives. Elle vous renseigne sur vos concurrents, vous pouvez notamment avoir accès aux informations principales (Siège social, capital, recrutement et bien plus…). Il y a également Crunchbase, qui a à peu près les mêmes fonctionnalités.

 

Tout bien considéré, les applications mobiles apportent un plus aux entreprises dans cette ère de gloire du digital. Toute entreprise doit donc faire preuve d’adaptabilité aux différentes innovations pour atteindre ses objectifs, et faciliter le travail quotidien de ses salariés.

 

 

 

 

Augmenter la visibilité de votre entreprise

 

La visibilité d’une entreprise est très importante pour l’atteinte de ses objectifs commerciaux, mais pas que. Nous sommes à l’heure de gloire d’internet et des réseaux sociaux. Ainsi, une entreprise peut accroitre sa visibilité par trois canaux préférentiels à savoir le présentiel, l’éditorial et le communautaire. Il existe plusieurs manières d’augmenter la visibilité d’une entreprise. Il faut se poser les bonnes questions, et toujours se demander : Qui est notre véritable cible ? Où se trouve-t-elle à un moment précis et comment faire pour l’atteindre ? Le but est de vraiment être créatif. Le slogan de toute entreprise est de pouvoir faire mieux avec peu.

Pour accroitre sa visibilité sur internet, l’entreprise doit commencer par la création d’un site web, un espace qui rassemble les informations les plus importantes sur l’entreprise. Le client potentiel cherchera toujours à savoir qui vous êtes et si vous êtes digne de confiance. Il est donc tout à fait possible de faire du marketing de contenu avec un budget réduit. L’essentiel sera donc de toucher la cible potentielle, aussi à travers les stratégies inbound ou outbound.

L’importance des réseaux sociaux

Soyez actifs sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, twitter, LinkedIn) avec des messages bien pensés et des images attrayantes. Attirez la clientèle par votre contenu les poussant à agir, commenter et partager votre page. Les diffusions peuvent générer beaucoup de partages et augmenter substantiellement la visibilité de votre entreprise. Le bouche à oreille viral permet de toucher plus d’internautes. Incitez les clients à laisser des traces sur internet de leurs expériences avec vos services (avec les avis Google par exemple). Créez des jeux concours avec des hashtags, à intervalle régulier, peut également se révéler intéressant. Aujourd’hui, être top of mind dans son domaine d’activité passe aussi par les réseaux sociaux.

Travailler votre SEO (Search Engine Optimization)

Travailler le SEO revient à positionner un site, une page web, un blog dans les premiers résultats naturels des moteurs de recherches. Optimiser un site a pour objectif de générer plus de visites, plus de ventes, plus de clients potentiels. Vous pouvez par exemple ajoutez sur votre site sur des sites d’évaluations pour bénéficier de plus de visibilité. Plusieurs paramètres sont à relever sur votre SEO :

  • S’assurer que toutes vos pages web sont titrées avec une balise « title », la méta description du site ne doit pas seulement décrire le site mais la vendre,
  • Poussez le visiteur à être un client potentiel, la hiérarchie du contenu doit apporter une certaine valeur à ce qu’on abordera dans notre sujet.
  • Authentifiez votre entreprise par Google+ est un moyen à privilégier pour atteindre vos objectifs de visibilité. Il faut donc penser à associer la page Google+ à votre site internet ou blog et le plus important c’est le contenu précis, texte riche, pertinent et unique.

Stratégie inbound et outbound marketing

La stratégie inbound relève des stratégies mises en place par l’entreprise afin de faire venir le client à elle, tandis que la stratégie outbound relève des stratégies pour aller vers le client à travers les publicités et toute autre publication. Concernant le blog, il s’agit de se positionner en tant qu’expert sur tous les domaines de prédilection, valoriser son image, attirer les prospects et d’améliorer son référencement. Partagez régulièrement le contenu des autres pouvant intéresser vos followers, ils identifieront potentiellement d’autres personnes ce qui augmentera votre visibilité. Ils s’abonneront pour obtenir plus de contenus. Ajoutez des liens de blogs, sites dans toutes vos publications et sur tous vos réseaux sociaux.

Privilégiez des articles internes, les publications sur votre blog et les articles externes qui ne sont pas sur votre blog mais publiés sur d’autres blogs. Participez à des activités de réseautage, fréquentez d’autres entrepreneurs et même des concurrents. Plus il y a un large réseau de contacts, plus il y a de la visibilité. Rendre l’entreprise attractive pour attirer sans cesse la visibilité. Créez une plateforme collaborative, une sorte de site vitrine, exposez les prestations, les avis et témoignages des clients et les différents projets à venir. Un référencement national AOS, ajoutez votre entreprise dans plusieurs annuaires et aussi annuaires en ligne.

Créez des présentations type PowerPoint et publiez-les sur plusieurs plateformes comme Keynote, Google Slide, ou encore Prezi pour augmenter votre visibilité. Slide Share, Issuu, You scribe, Scribe sont des plateformes sur lesquelles vous devez faire des descriptions et titres différents aussi accrocheurs les uns que les autres.

Autre point, Google My Business permet à tout type d’entreprise d’avoir une présence en ligne sur Google. Utilisez les communiqués de presse ou apparaitre dans la presse aussi sur des blogs liés à votre domaine d’activité améliore également la visibilité de votre entreprise et surtout valorise votre image.

Comme nous pouvons le constater une entreprise à plusieurs moyens d’augmenter sa visibilité sur les réseaux sociaux et ses différents sites, Vous disposez donc d’une multitude de cartes en main pour atteindre vos objectifs !

 

 

           

 

La communication non-verbale au travail : l’art de communiquer par le corps

Un bon relationnel, une bonne communication, permettent non seulement de réaliser un travail productif dans des conditions positives et sans contrariété, mais également de se sentir bien dans un environnement sans tension ni conflit, souvent source de stress.

Le langage du corps : un enjeu dans les relations

Le domaine relationnel est nécessaire à notre épanouissement. Chaque individu porte un besoin de reconnaissance et une envie d’échanger, de s’ouvrir à l’interaction. Tous les jours, de façon naturelle ou pas, nous utilisons le langage du corps que nous analysons également chez nos interlocuteurs de manière inconsciente.

Savoir s’exprimer, échanger, savoir interpréter correctement le langage du corps peut devenir un avantage décisif au travail.  Pourtant, beaucoup de personnes ne sont pas conscientes que la communication passe d’abord par le langage du corps. La gestuelle, les expressions faciales, les regards, l’attitude envoient des signaux à nos interlocuteurs. Ce qui permet de pouvoir analyser et comprendre leur comportement, de se regarder et même s’analyser soi-même, pour ainsi mieux se comprendre.

La communication non-verbale : un outil puissant

En effet, Il n’est pas anodin de voir par exemple, des hommes d’affaires, tout comme les hommes politiques et les grands conférenciers à même d’exceller dans ce domaine du langage corporel, empreints d’assurance et de sérénité. Ce n’est pas uniquement de par leurs discours qu’ils fédèrent, séduisent et transmettent des émotions, mais en utilisant cette forme de communication qui est un moyen de renforcer l’impact de leurs messages, avec une certaine aisance et une définition dite charismatique. Et ce sont ceux-là mêmes qui font de leur communication, une image, une priorité.

La communication non-verbale est un outil puissant. L’utiliser est important pour aider à mieux comprendre ce que révèle le comportement d’autrui mais également à interpréter nos propres comportements afin de les ajuster en fonction du contexte, pour augmenter notre pouvoir persuasif, notre confiance en soi et obtenir de meilleurs résultats.

En entreprise comme ailleurs, il est donc important d’être conscient des signaux non verbaux que nous envoyons afin d’appréhender au mieux les réactions.

Sport en entreprise: levier pour favoriser l’épanouissement des salariés

Dans une recherche d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, le sport au travail devient un facteur considérable pour favoriser l’épanouissement des salariés.
Retour sur les bienfaits du sport en entreprise, et sur les différentes alternatives pour le mettre en place.

Les bienfaits : 

  • Tout d’abord, il permet de favoriser un lien social entre les collaborateurs: il permet aux salariés de se découvrir dans un cadre autre que purement professionnel. Ainsi, c’est une excellente manière d’intégrer au groupe les nouveaux arrivants et ceux qui sont plus timides que d’autres.
  • Le sport stimule la productivité et l’implication: les endorphines libérées en séance de sport rendent les salariés plus positifs de manière générale, leur estime et leur confiance en soi en sont donc renforcées.
  • L’esprit de challenge est naturellement développé lors de séances de sport, les collaborateurs ont ensuite tendance à appliquer cet état d’esprit dans le monde du travail plus facilement.
  • Le sport au travail favorise le bien-être physique et moral des salariés: il est très efficace pour la prévention des risques psychosociaux car permet d’évacuer les frustrations et le stress accumulés sur le lieu de travail.
  • Pour finir, le sport en entreprise permet de renforcer sa marque employeur: cela donne une image positive de l’environnement et de l’ambiance de travail, ce qui va permettre de garder ses talents et d’en attirer de nouveaux.

 Plusieurs solutions peuvent être mises en place pour favoriser la pratique de sport:

  • Le teambuilding: organiser des tournois en équipe pour renforcer les liens sociaux
  • L’intervention régulière d’un coach sportif: c’est un moyen de rendre les activités sportives amusantes et adaptées au rythme de chacun.
  • La prise en charge d’abonnement sportif par le comité pour les collaborateurs: cela permet à chacun d’aller en profiter quand il en ressent le besoin.
  • Les courses à fins caritatives: cela permet de renforcer l’engagement et de fédérer les salariés autour d’une cause commune.

Le sport en entreprise constitue donc un réel outil d’épanouissement, de partage et d’intégration. Il favorise la productivité, l’implication et réduit les risques de mal-être physique ou moral. C’est aujourd’hui une pratique simple mais essentielle pour l’épanouissement des collaborateurs en entreprise.

 

Didier Deschamps, leçon de management?

Tandis que l’Équipe de France s’apprête à disputer son troisième match de cette Coupe du Monde en Russie, les récents choix du sélectionneur national font encore jaser et laissent certains supporters sceptiques. En véritable leader, Didier Deschamps assume et défend ses opinions. Comment la méthode Deschamps peut-elle être transposable au monde de l’entreprise ? Quelles leçons en tirer ?

Mettre l’expérience au service de l’équipe

Tout au long de sa carrière de joueur, Didier Deschamps a réussi à se constituer un palmarès impressionnant : champion de France et d’Italie, vainqueur de la Ligue des Champions, champion d’Europe et bien évidement champion du monde.

Aujourd’hui entraineur, DD doit faire face à différentes personnalités, des joueurs stars dont il est parfois difficile de canaliser les égos. Son expérience et son palmarès lui permettent d’être crédible face à eux, et tous sont attentifs à ses conseils car les joueurs savent qu’il détient les clés du succès.

Cette équipe pourrait ressembler à celle d’une entreprise. Un mélange de personnalités plus ou moins fortes, plus ou moins expérimentées, qu’il faut savoir gérer avec dextérité pour arriver au succès. En se posant comme exemple grâce à ses victoires, DD instaure là un management par l’exemple !

 

Privilégier la cohésion de groupe

Si Didier Deschamps a toujours eu un leitmotiv c’est bien celui-là : toujours favoriser le groupe au détriment des individualités. La mise à l’écart d’internationaux tel que Karim Benzema ou Frank Ribéry lui ont valu les foudres de l’opinion publique. Qu’à cela ne tienne ! En bon manager, DD tient bon, fait face aux critiques et assume ses choix. Le sélectionneur préfère se séparer de deux cadres stars pour favoriser la cohésion de groupe.

Comme Deschamps, n’hésitez donc pas à écarter un collaborateur, à partir du moment où celui-ci ne cadre pas avec le reste de l’équipe. Valorisez constamment le personnel impliqué sans forcément mettre l’accent sur les profils les plus charismatiques, ou les plus populaires.

Miser sur la jeunesse

Kylian Mbappé, Ousmane Dembelé, Presnel Kimpembe…  Des jeunes joueurs qui manquent clairement d’expérience mais dont le potentiel est énorme, voilà ceux sur qui Didier Deschamps a décidé de miser. L’entraîneur des Bleus ne fait que s’adapter à la conjoncture et à son environnement. Son but étant de créer la meilleure équipe possible.

DD mise clairement sur la jeunesse talentueuse et prometteuse qu’il a à sa disposition. À l’image d’une entreprise qui recrutera plutôt des jeunes sortis d’école, avec un fort potentiel, pour les former en interne plutôt que de recruter des salariés expérimentés.

Imposer naturellement autorité et respect 

L’expérience et la réussite de DD lui permettent d’imposer naturellement son autorité et ainsi d’acquérir le respect de ses joueurs. Cela n’est pas chose facile dans un milieu où les personnalités sont individualistes, et où l’intérêt personnel l’emporte sur l’intérêt collectif.

Encore une fois, le management par l’exemple et la meilleure solution. Et leur réussite montre que cette méthode est bien plus efficace pour souder une équipe et permettre à chacun d’exprimer pleinement son potentiel.

En excellent manager son plus grand talent, c’est d’en donner et de savoir se mettre en retrait pour laisser son équipe briller. Le système DD, c’est de se mettre au niveau des joueurs, de les écouter, puis de répéter inlassablement les mêmes messages afin qu’ils puissent donner le meilleur d’eux-même.

Comment mener à bien une réunion ?

 

L’organisation d’une réunion peut s’avérer compliquée.
Voici donc quelques conseils pour transformer ce moment que certains redoutent en une réunion productive et agréable.

Avant tout, pour qu’une réunion soit utile et efficace, il faut la préparer.
Et pour la préparer au mieux, il faut penser à :

  • bien choisir ses participants : sélectionner ceux qui sont indispensables au bon déroulement de la réunion, et évincer ceux qui pourraient n’y voir aucune utilité ;
  • choisir un lieu adéquat : si vos bureaux ne disposent pas d’une salle de réunion, le choix du lieu est primordial. Le local doit être neutre et ne doit être ni trop vaste, ni trop étroit afin que les collaborateurs se sentent à l’aise et donc plus disposés à participer, s’exprimer.
  • définir la liste des sujets à aborder et des objectifs fixés, afin de la remettre aux collaborateurs participants avant la réunion. Ainsi, ils savent précisément de quoi la réunion va traiter et sont en mesure de se préparer. La réunion n’en sera que plus fluide et efficace.
  • Déterminer la durée et de la réunion et la respecter : Une réunion trop longue augmente les risques de dispersion et de perte d’attention des participants.

Une fois la réunion bien préparée, il est important que l’animateur prenne son rôle à cœur et veille à :

  • commencer par exposer le déroulement de la réunion : rappeler les sujets à aborder et les objectifs fixés est important pour commencer à discuter dans les meilleures conditions.
  • faire un tour de table : les collaborateurs sont susceptibles de ne pas tous bien se connaître. De rapides présentations sont donc les bienvenues pour faciliter la concentration ainsi que les échanges.
  • commencer la réunion par les sujets les plus importants, car c’est prouvé ! Plus on arrive vers la fin de la  réunion, moins les participants sont attentifs. De plus, si vous attendez la fin de la réunion, vous risquez tout simplement de ne pas avoir le temps d’aborder certains sujets.
  • assurer la participation de tous : en effet, dans un groupe, il y a toujours des participants plus ou moins à l’aise. Le rôle de l’animateur est donc de tempérer ceux qui prennent « trop » la parole et de pousser les plus timides à interagir afin que les temps de parole soient à peu près égaux et que tout le monde ait donné son avis.
  • respecter la durée déterminée: Même si certains sujets n’ont pas été abordés, il est important de respecter au mieux la durée prévue. Les points non abordés pourront être sujets d’une prochaine réunion.
  • faire un bilan : Avant de libérer les collaborateurs, il est important de résumer rapidement les points abordés et les décisions prises afin de confirmer que tout le monde ait bien tout compris.

 

Une fois la réunion terminée, il reste une dernière étape pour que celle-ci soit efficace dans sa globalité :

  • Le compte-rendu : il reprend en termes simples les différents points examinés lors de la réunions. Il est ensuite envoyé aux participants afin qu’ils puissent éventuellement modifier ou ajouter des éléments.

Vous avez maintenant toutes les clés pour faire de vos réunions des moments instructifs, participatifs et surtout productifs et efficaces. A vous de jouer !

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑