Comment fidéliser ses salariés ?

Encourager la fidélisation des salariés est essentiel pour le succès d’une entreprise. En tant que chef d’entreprise, il est nécessaire de connaître les sentiments des salariés vis-à-vis de leur emploi. Bâtir une entreprise remplie d’un personnelle motivé est la base du succès. Cela renforce la productivité et l’efficacité qui accroîtront le développement, la positivité, le support des consommateurs et le profit, le tout dans un environnement stimulant. Ce n’est pas forcément évident, mais il y a certains points sur lesquels il faut se focaliser afin de garder ses employés pour une longue période. Nous allons aborder cinq de ses points afin de créer et encourager la fidélisation des salariés et faire de votre entreprise une organisation pour laquelle nous avons envie de travailler.

1/ Instaurez la confiance : ayez une direction solide

Les salariés ont besoin d’avoir confiance en leurs supérieurs. Ils ont besoin de ressentir que leur direction sait ce qu’elle fait et ils ont certainement envie de travailler pour une entreprise qui veut se surpasser. Pour cela, acceptez toutes les opportunités qui s’offre à vous ; maximisez votre potentiel en apprenant des critiques et suivez des formations.

2/ Écoutez vos employés

Il est impératif que vos employés soient bien intégrés. De la rencontre de l’équipe jusqu’à son poste, mettez-le à l’aise. En tant que dirigeant, c’est votre responsabilité de garder une vision globale sur votre entreprise. Vous devez vous efforcer d’être au courant des problèmes internes et les adresser, en évitant de trop se mêler aux affaires personnelles. Donnez l’exemple. Soyez aimable, restez respectueux. Comment se sentent vos employés ? Sont-ils satisfait de leur travail ? Comment s’est passé leur week-end ? Allez les voir, accordez-leurs une attention individuelle.

3/ Restez neutre

Être juste est une fonction de la neutralité. Il n’y a aucun problème à instaurer une relation amiable avec vos employés. Cela apporte du confort à votre personnel. Néanmoins, abstenez-vous de brouiller démesurément les occupations qui vous séparent ; vous êtes leur superviseur. Traitez vos employés ainsi que les problèmes qui les concernent objectivement. De cette façon, vous préserverez un effectif satisfait et vous identifierez les réels besoins de votre entreprise.

4/ Évitez le micro-management : donnez le contrôle à vos employés

Une des modalités pour gagner la fidélité de vos salariés est de leur donner votre confiance en retour. Assurez-vous qu’ils aient les capacités nécessaires pour atteindre des objectifs atteignables, et échangez des suggestions avant et après le travail afin d’avoir des résultats positifs. Les employés aiment se sentir autonome. Occupé, mais autonome. Ils aiment se sentir utiles, que leurs efforts produisent des résultats productifs. Les guider dans les détails à chaque pas qu’ils font ne les aident pas à progresser. Des employés qui utilisent pleinement leurs capacités se sentent respectés et valorisés. Patrons ou collègues, nous devons tous éviter le micro-management qui rabaisse plus que n’accompagne. Une façon simple d’augmenter la participation des salariés et, éventuellement leur loyauté, est de les laisser faire leur emploi du temps.

5/ Récompenser et investir dans ses employés

Les récompenses peuvent être un allié pour avoir des employés fidèles. Attention tout de même à ce que les récompenses soient appropriées, afin qu’elles ne soient pas cause de tensions au sein de l’équipe. Aussi, investir dans l’éducation des employés à travers des conférences et cours est bénéfique pour l’entreprise et le salarié. Leur donner l’opportunité de suivre des formations leurs permettront de faire un meilleur travail, d’être plus investis et dévoués.

 

COMMENT MANAGER AVEC LES OUTILS 2.0 ?

Les nouvelles technologies initiées par le web 2.0 permettent d’envisager de nouvelles méthodes de travail et notamment du management. Les techniques de management se différencient et s’adaptent à l’évolution des organisations. L’interactivité de la société, le partage de l’information poussent les dirigeants ou managers à changer de méthodes et à utiliser des outils digitaux pour l’atteinte de leurs objectifs.

Les outils de communication

Ces différents outils 2.0 ont un effet de levier de croissance car ils apporteront d’importants changements qui permettront d’avoir un management innovant dans l’entreprise. Ces outils 2.0, sont classés en différentes catégories pour tout manager souhaitant faire évoluer leur stratégie et leur cohésion de groupe. Les outils de collaboration comme la messagerie instantanée, les réseaux sociaux et les forums qui sont considérés comme véhicule idéal pour la transmission des informations et connaissances. Aussi les outils de production comme Wikis, maquette numérique et tableaux blancs qui ont pour but d’impliquer les acteurs dans l’élaboration des différents contenus. Tout en incorporant les outils de partages comme les blogs, GED, intranet/extranet collaboratifs, flux RSS dans le but d’apporter une valeur ajoutée, de convaincre et enfin les outils de coordination comme les espaces projets et le progiciel de Gestion intégré qui permet de gérer l’ensemble des processus opérationnels d’une entreprise en intégrant plusieurs fonctions de gestion du manager.

L’impact des outils du web 2.0

Les différents outils permettent de travailler de manière efficace. Le manager a toutes les cartes en main afin de gagner du temps en concevant, produisant et en mobilisant les ressources le plus rapidement possible. Enrichir les contenus en capitalisant les connaissances pour mieux les utiliser. Impliquer davantage les différents acteurs à travers les logiciels en les motivant à coopérer, les rendant acteurs des différents travaux effectués. Gérer les informations de manières performantes. Manager avec des outils 2.0 permet d’abord de gagner en performance en utilisant des méthodes agiles mais aussi de recréer du lien entre collaborateurs et manager. En plus de la plateforme collaborative qui redonne confiance aux employés, qui donne l’occasion aux salariés d’être créatif le manager peut l’utiliser comme une source de motivation, d’accompagnement. Ils développent des aptitudes positives comme la flexibilité, la réactivité dont le seul but est de faire émerger une intelligence collective en s’appuyant de tout un chacun. L’entreprise développe ainsi une modification profonde de son mode d’organisation managériale et de sa pratique du leadership.

Quelques exemples d’outils 2.0 à destination des managers

  • Outils de collaboration : Podio, Slack, Talk spirit, Microsoft teams et biens d’autres
  • Outils de partages : Net Explorer, Blue Files, Bynder Orbit….
  • Outils de production : Open Rod, sage 100cloud, Sage X3 ….
  • Outils de coordination : Gladys, Bubble plan, Z0 Gravity ….

Force est de constater, de nos jours que l’ère du digital apporte de l’évolution dans ce domaine managérial. Ce sont les acteurs et non pas les outils qui génèrent la performance mais ils jouent un rôle très important dans l’organisation, l’action et surtout dans le résultat souhaité par le manager. Tout manager à travers ces outils de communication doit accompagner, impliquer pour apporter d’importantes modifications adaptées aux différents besoins de ses salariés.

Trouver des solutions face aux inégalités homme/femme au travail

Les écarts entre les hommes et les femmes se réduisent sensiblement, mais le chemin reste long pour atteindre une vraie parité entre les deux sexes, selon l’édition 2014 du tableau de l’économie française dressé par l’INSEE.

giphy

Voici quelques conseils à prendre en considération pour commencer à réduire ces inégalités.

  • Lutter contre les stéréotypes dans les choix d’orientations

Il serait important de promouvoir le fait d’intégrer des femmes parmi les métiers dits « masculin ». Pour cela il faut sensibiliser davantage les enseignants, les parents d’élèves et les conseillers d’orientation à cette question.

Ainsi que «  systémiser les initiatives visant à  encourager les filles dans les disciplines scientifiques, où elles sont sous-représentées ».

 

  • S’engager par écrit

Plus de 100 entreprise signe l’Engagement pour l’égalité salariale à l’initiative de la Maison-Blanche.

Cela consiste à effectuer une analyse annuelle des salaires de l’ensemble de leur entreprise, à revoir leurs processus d’embauche et de promotion afin de faire disparaître les préjugés et les barrières structurelles, ainsi qu’à intégrer leurs efforts en matière de parité à des initiatives plus globales.

 

  • Développer la confiance en soi

Les entreprises peuvent renforcer les relations en soutenant des communautés intra-entreprises qui peuvent se retrouver après ou pendant les heures de travail afin de développer les affinités et la confiance

 

  • Plus de femmes aux responsabilités

Il sera judicieux d’avoir des femmes a des postes plus important, à plus de responsabilités, comme plus de femmes à des postes de direction générale.

 

Il ne reste plus qu’à appliquer ces conseils en espérant que les inégalités se réduisent d’avantage.

Business people greeting and handshake

 

 

Comment favoriser la bonne entente entre les salariés ?

La bonne entente entre les salariés est essentielle, signe de réussite pour une entreprise et son chiffre d’affaire. Il est donc important de fidéliser ses salariés grâce à la communication et l’écoute.

 

Portrait of two beautiful young girlfriends sitting in modern co

 

Voici donc quelques conseils afin d’optimiser cette entente :

  • Renforcer l’esprit d’équipe: communiquer sur les attentes et les projets de l’entreprise.
  • Un environnement agréable: un bureau bien organisé, un espace de travail et de pause définis, favorisent la bonne humeur et donc la bonne entente.
  • Etre attentif aux besoins de chacun : par exemple ; instaurer une réunion hebdomadaire afin de parler des éventuels problèmes afin de les régler.
  • Un management empathique, le management compassionnel, les méthodes agiles.

 

Que favorise la bonne convivialité au travail ?

  • La performance
  • Valorisation : respect, reconnaissance
  • L’esprit d’équipe
  • La curiosité

 

Et pour les salariés, cela leur apporte l’estime de soi, la sérénité ou encore une bonne intégration.

 

D’autre choses peuvent être aussi organisées, comme des pique-nique l’été, des pots les weekends, ou encore des restaurants le midi (manger seul, c’est déprimant quand même).

Il est possible d’instaurer un « rituel » : le petit déjeuner le matin (même si vous avez déjà pris votre petit-déjeuner, buvez simplement un café !).

 

Un petit conseil aussi, le sourire ! Très important ! Le sourire est communicatif, vous serez souriant et les autres vous le rendront en retour.

Vous l’aurez compris, une convivialité au sein d’une entreprise est primordiale, pour une bonne performance et pour une bonne ambiance.

 

 

Comment éviter le mal de dos au travail ?

Selon l’Assurance maladie, 80% des arrêts de travail en France sont dus à un « trouble musculo-squelettique » (MTS). 45 000 travailleurs seraient touchés chaque année.

Si vous travaillez et que vous souffrez du dos, des tendons ou encore des poignets, cet article est fait pour vous !

article

LES TMS, C’EST QUOI ?

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) touchent les tissus mous à la périphérie des articulations.

Ils peuvent atteindre les tendons, ligaments, muscles, nerfs et bien d’autres. Dans 34% des cas, cela entraîne de fortes douleurs au dos, épaules, coudes poignets ou genoux.

Il arrive alors que l’on ait des lombalgies, cervicalgies, tendinites, etc. Ces exemples sont les maladies professionnelles les plus répandues.

Elles sont dues au travail et à son environnement, mais aussi au stress et plus précisément à des facteurs « biomécaniques », c’est-à-dire la répétition des gestes, les efforts excessifs, les postures répétées, l’exposition au froid ou encore aux vibrations.

COMMENT LES EVITER ?

Tout d’abord, en tant qu’employeur, il faudrait éviter au maximum le stress, la pression ou la frustration pour vos salariés.

Par exemple, ne pas les affecter au même poste et à la même tâche toute la journée, ça évitera l’impression de faire quelque chose de répétitif.

Maintenant, vous salariés, il existe plusieurs petites astuces qui pourrons vous faciliter la vie au travail.

Si votre travail consiste à faire des tâches intensives, accordez-vous 5 minutes de pause toutes les heures, et si votre travail est moins physique, 15 minutes toutes les 2 heures.

Pour ceux qui restent devant un ordinateur, petites astuces : alterner les méthodes pour taper sur le clavier, avec ou sans le poignet posé.

Ou alors, évitez de trop croiser les jambes, cela peut vous donner des douleurs dans le bas du dos.

Cela peut paraître bête mais une mauvaise lumière peut vous forcer à fléchir votre cou de façon excessive afin de regarder un document, donc soyez vigilant.

Quelques règles évidentes :

  • Maintenir son dos droit.
  • Soutenir son dos par des appuis. (bras sur la table, accoudoir, etc.)
  • Alterner travail assis et debout.
  • S’étirer régulièrement.

 

Même si maintenant, vous avez toutes les clefs pour éviter votre mal de dos, il est conseillé de se faire examiner souvent par la médecine du travail ou par votre médecin généraliste.

 

Quelques idées pour chouchouter ses salariés à la rentrée

La rentrée est morose, l’ambiance n’est pas au mieux dans votre entreprise ? Comment secouer le moral des troupes et remotiver son équipe sur des bases concrètes ?                 Tous les chefs d’entreprises et les managers le savent désormais : les résultats financiers sont loin d’être les éléments les plus importants pour la pérennité d’une entreprise. L’engagementla motivation et le bien-être des salariés sont des critères déterminants pour qu’une entreprise soit compétitive et performante durablement. Avant tout, laissez vos collaborateurs reprendre leurs marques. Il est important de leur laisser un petit temps d’adaptation pour assurer la transition et de ne pas noyer ses salariés sous des dossiers dès qu’ils franchissent la porte de leur bureau. Pour cela, voici quelques conseils d’experts.

chouchouter ses salariés à la rentrée

Favoriser les discussions individuelles :                                                                                                 Sondez le moral des troupes grâce à des discussions informelles avec chacun de vos collaborateurs. Le retour est difficile pour tout le monde, ils seront heureux que vous preniez un peu de temps « gratuit » avec eux pour savoir comment ils vont, si leurs vacances ont été bonnes, comment ils se sentent face aux projets qui les attendent… En effet, l’intérêt sincère que vous portez à une personne est un élément-clé de sa motivation.  Ces entretiens permettront sans doute de l’amener à évoquer ses peurs, ses réticences… Enfin, n’oubliez pas d’entretenir la motivation de vos salariés. C’est au manager d’en avoir conscience et de chouchouter particulièrement ses collaborateurs lorsque la période est difficile.

Puis, organiser rapidement une réunion d’équipe :                                                                   Sous forme de brainstorming, histoire de remotiver tout le monde et de définir clairement les taches et objectifs à accomplir pour chaque salarié. Il est aussi important de faire appel à leur créativité pour les mobiliser et leur donner de l’énergie et de l’envie, pour aller de l’avant. À condition, bien sûr, que les idées issues du brainstorming soient effectivement mises en place par le manager. L’important pour lui est de donner du sens à la vie en entreprise : Quel est le sens de notre activité ? À quoi servons-nous ? Quelles sont nos valeurs ? Qu’est-ce qu’un comportement éthique dans notre métier? Pour nous, qu’est-ce qu’une relation client réussie ? Il suffit qu’une ou deux idées fonctionnent pour relancer le dynamisme de l’équipe et donner envie à chacun de continuer à chercher des idées nouvelles. Enfin, tout dépend du secteur d’activité : on peut réfléchir à l’organisation de l’équipe et des tâches selon les fonctions administratives ou à la manière d’approcher de nouveaux prospects ou de fidéliser les clients dans un service commercial, par exemple.                       

Pour le confort des salariés, le cadre de travail doit être idéal :                                               Le but est de créer une atmosphère où ils se sentent bien. C’est en effet, un des premiers éléments qui permet de doper la productivité des salariés. Mettre à disposition une salle de repos équipée d’un babyfoot et de canapés pour se détendre et discuter entre collègues par exemple. Les postes de travail doivent également être confortables et adaptés aux tâches qui y sont effectuées. Sonder les collaborateurs pour savoir ce qu’ils souhaitent peut-être un excellent moyen, non seulement pour améliorer le cadre de travail de manière pertinente, mais en plus, de montrer sa considération à ses collaborateurs! C’est simple, ça ne coûte pas cher mais ça peut rapporter gros. Pour s’en convaincre, il suffit de se souvenir que c’est une des recettes de Google qui génère des milliards de bénéfices…

Valoriser sa culture d’entreprise :                                                                                                          Aujourd’hui, les salariés ont plus souvent besoin de donner du sens à leur travail et d’avoir un sentiment d’appartenance pour avancer. Il suffit de voir les entreprises qui font état d’un turn-over important ou celles qui connaissent des vagues de suicide. Il est donc clair que les salariés sont en demande de culture d’entreprise, d’identité, de cohésion. Pour cela, de nombreuses voies existent : établir avec les collaborateurs une charte d’entreprise, mettre en place des dispositifs d’accompagnement des nouveaux salariés par parrainage, créer des évènements d’entreprise, etc. Empathiecréation de senscohésion : voilà les maîtres-mots d’un management efficace.

Dépasser la valorisation financière :                                                                                                     Sachez que de nos jours, la valorisation financière est loin d’être la plus importante. Il convient donc de dépasser cette idée selon laquelle les salariés veulent juste être plus payés : car même avec des salaires élevés, si les conditions de travail sont insupportables, la productivité sera médiocre. A l’inverse, il peut être intéressant de penser aux Perco et autres plans d’épargne d’entreprise qui satisfont souvent les salariés, tout en permettant à chacun (salariés et entreprise) de réaliser des optimisations fiscales intéressantes.

Le but est donc de garder en tête que la motivation des salariés passe par leur épanouissement et par un environnement de travail de qualité. Ainsi, les salariés seront heureux d’évoluer dans un cadre attrayant et pourront concilier vie professionnelle et personnelle, grâce à des services qui leurs feront aussi gagner du temps.

Comment gagner de l’efficacité au travail ?

Face aux dossiers qui s’empilent et aux heures qui ne finissent plus, il nous faut chaque jour être réactif, dynamique et efficace. Nos supérieurs nous demandent toujours plus, et même parfois l’impossible ! Il est donc de plus en plus nécessaire de savoir être efficace dans notre travail. Mais comment effectuer une tâche rapidement et qualitativement ? Retrouvez dans cet article nos meilleurs conseils !

Efficacité

  • Organisez votre espace de travail

Un bureau rangé et organisé est la première étape pour gagner de l’efficacité au travail, car cela vous permettra de trouver des dossiers, des informations immédiatement, sans perdre de temps. Classez vos dossiers dans les chemises, pochettes, classeurs et tout ce qui est à votre disposition; rangez à la fois votre bureau et vos armoires, étagères. Pensez également à classer vos dossiers et vos mails électroniques, cela vous permettra d’y voir plus clair.

Ranger peut prendre du temps mais une fois que c’est fait régulièrement vous finirez par en gagner beaucoup plus !

  • Planifier les tâches 

Listez et hiérarchisez ce que vous devez faire en fonction de son importance et de la priorité. Commencez toujours par les tâches les plus importantes et urgentes tout en gardant en tête les travaux annexes. Evitez d’accumuler les dossiers et de vous y perdre, pour cela garder une liste des travaux et l’ordre dans lequel vous devez les effectuer. .

Un bon plan de travail vous permet d’avoir un esprit clair et donc … d’être plus efficace !

  • Soyez concentré sur l’essentiel 

Développez votre concentration sur ce qui est essentiel est également important si vous voulez être efficace. Afin de réussir vos tâches au mieux, il faut maintenir votre attention sur les différentes tâches.  Evitez de tout faire en même temps, car cela diminue à la fois la productivité et l’efficacité.

Trouvez un endroit calme et agréable et un moment où vous ne serez pas dérangé pour travailler sur les tâches qui demande le plus de concentration.

  • Se donner du temps

Donnez-vous un temps estimé pour effectuer une tâche et tenez-vous y. Concentrez-vous au maximum durant ce temps et ne vous laissez pas distraire. Si vous vous fixez vous-même une deadline, vous serez plus motivé et plus efficace. Pensez également à prendre des pauses de temps en temps : un café, se dégourdir les jambes … Être concentré sur la même tâche des heures et des heures nuira à votre productivité et vous vous sentirez plus facilement fatigué.

Voilà, vous avez toutes les cartes en main pour développer votre efficacité au travail N’hésitez pas à nous dire en commentaire si cet article vous a aidé et comment.

Trouver un bon équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle

La vie professionnelle et personnelle sont  deux parties  importantes à concilier dans la vie de tous les jours, en effet elles se complètent et s’influencent. Au quotidien, il est parfois difficile d’équilibrer les deux, c’est un défi auquel tous les travailleurs sont confrontés. Entre dossiers qui s’entassent et horaires interminables, cet article va vous donner les bases pour vous épanouir entre vie professionnelle et personnelle.

equilibre

La vie professionnelle et personnelle s’influencent énormément, si vous n’êtes pas épanoui, vous aurez tendance à être moins présent, efficace et motivé. Il est donc important de ne négliger ni l’un, ni l’autre.

Aujourd’hui, les individus passent de plus en plus de temps au travail ; boucler les projets et se faire bien voir de ses supérieurs est devenu de plus en plus chronophage. Dans ces moments-là, les salariés   prennent moins soin d’eux-mêmes, mais aussi de leur famille. Par conséquent, de plus en plus d’individus se sentent oppressés et stressés par le mode de vie auquel ils sont contraints. Le stress est source de baisse de productivité de l’entreprise, et amène  également de l’absentéisme.

Selon une enquête réalisée en France par OfficeTeam, recruteur spécialisé, 34% des Directeurs / Responsables des Ressources Humaines constatent une augmentation de la problématique de l’empiétement de la vie professionnelle sur la vie personnelle. Ils sont 56% à estimer que cette préoccupation reste inchangée.

Comment améliorer cette situation ? Voici des conseils pour trouver un meilleur équilibre entre  vie professionnelle et la vie personnelle. :

  • Établir une liste des tâches et des priorités

Listez donc toutes les tâches, les projets, les urgences et hiérarchisez-les pour optimiser votre organisation afin d’avoir une meilleur gestion  de temps. Être plus organisé, c’est gagner du temps !

  • Aimez votre travail

Les employés se sentent moins fatigués et plus épanouis quand ils font des choses pour lesquels ils sont passionnés ou intéressés. Faire un travail que vous aimez  vous permet de réduire le stress, de vous épanouir et donc de moins compter ses heures supplémentaires.

  • Reposez-vous

Le sommeil est un facteur important qui est essentiel au bien être, à la fois dans sa vie personnelle et professionnelle. Un travailleur fatigué est bien sûr  moins efficace et moins productif. En plus de bien dormir, pensez à vous relaxer et à vous détendre. La vie professionnelle est très souvent source de stress il est important de vous accorder du temps pour vous et pour votre bien-être.

  • Apprenez à déconnecter

Il est important de ne pas trop penser à votre travail en dehors de celui-ci au risque de se sentir surchargé et stressé. Apprenez à faire la part des choses et à laisser votre vie privée et professionnelle chacune à part. Il est nécessaire de faire des activités pour vous déconnecter de votre travail, le sport, les sorties, les lectures : quels que soient vos intérêts, bougez !

  • Apprenez à connaître vos collègues

Travailler dans un environnement de travail sain et agréable est évidemment très important, et pour ce faire quoi de mieux que d’apprendre à connaître vos collègues, et de vous faire des amis ? Prendre une pause-café avec des personnes que vous appréciez est plus agréable qu’avec des inconnus. Manger avec ses collègues est une bonne façon de vous sociabiliser et de faire un véritable break dans la journée. Et, qui sait, vous pourriez vous faire de belles rencontres !

Pour trouver un équilibre satisfaisant entre vie privée et vie professionnelle il faut savoir créer une véritable séparation entre les deux. N’oubliez pas que si vous ne vous épanouissez pas personnellement vous serez moins efficace et productif dans votre travail.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour créer cet équilibre et surtout … pour être heureux… Deux fois plus!!

Réussir sa première journée de travail

Une première journée de travail est toujours angoissante, nous ne savons pas à quoi nous attendre ou si nous allons bien nous intégrer. Voilà quelques conseils pour bien réussir sa première journée dans une nouvelle entreprise.

première journée travail

Pour assurer sa réussite future dès son arrivée, présentez-vous à tout le monde, dites bonjour lorsque vous croisez vos collègues, à la machine à café, en allant aux toilettes etc.  « La culture de l’entreprise est peut-être de nature efficace et énergique et vos collègues n’auront pas le temps de venir vers vous, souligne l’experte. Commencez avec le groupe qui est le plus proche de vous, les personnes avec qui vous êtes en collaboration directe » explique Amanda Augustine. Il faut commencer de bon pied les relations professionnelles puisque votre travail sera affecté par les autres également.

Dès le début de votre mission, définissez les attentes à votre sujet, votre rôle, vos tâches. Proposez une réunion avec votre supérieur pour mieux visualiser votre poste, ainsi vous y verrez plus clair et serez plus efficace dans votre travail.

 Assimilez les codes et la culture de l’entreprise : vouvoiement, tenues vestimentaires, pauses, horaires : adaptez-vous aux règles et aux habitudes qui régissent votre nouvelle entreprise. Il est très important d’assimiler les codes pour mieux vous intégrer et ne pas se démarquer. Observez vos collègues.

A la fin de cette journée bien remplie, il peut être intéressant de faire un point avec votre supérieur, lui demander des précisions sur des sujets qui peuvent vous paraître flous. Demandez-lui aussi ses remarques sur le travail effectué pour mieux vous adapter à ses attentes. Faire des points régulièrement améliore l’efficacité

Cela peut paraître évident, mais habillez-vous bien ! Si vous ne connaissez pas les codes de l’entreprise au niveau vestimentaire, venez au mieux et vous pourrez vous adapter après avoir vu vos collègues. La première impression passe souvent par l’apparence donc faites-y attention.

Voici quelques erreurs à ne pas commettre lors de son premier jour :

  • Dire du mal de son ancien employeur
  • Ne pas retenir les noms de ses collègues
  • Juger ses collègues trop vite
  • Comparer son ancien job avec le nouveau
  • Ne pas se sociabiliser
  • Etre trop familier
  • Ne pas poser de questions

 

Voilà, vous avez toutes les cartes en main pour réussir votre première journée de travail. N’hésitez pas à laisser un commentaire avec votre propre expérience !

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑