Chanel : quand les femmes réussissent

Gabrielle Bonheur dit « Coco Chanel » voit le jour en 1883 à Saumur.

Orpheline à 12 ans, elle grandit dans un orphelinat avec ses sœurs.

C’est aux côtés de sa tante à l’âge de 18 ans, qu’elle apprend la couture et c’est en 1903 qu’elle débute sa carrière dans un atelier qui fabrique des trousseaux et layettes.

D’où vient « Coco » ?

Gabrielle, attirée par la scène, chante dans les cafés à Vichy, dès 1907. C’est de cette époque qu’elle garde le surnom « Coco » puisqu’elle chantait  » Qui qu’a vu Coco sur le Trocadéro ?  »

Son grand amour.

C’est son producteur, Etienne Balsan, qui lui présente Arthur (Boy) Capel, l’amour de sa vie.

Le lancement de sa marque :

Déterminée à écrire elle-même le cours de sa vie, Coco ouvre sa première boutique parisienne grâce à l’aide d’un ami en 1910.

L’enseigne Coco Chanel naît en 1913 à Deauville, mais les origines de la marque remontent à l’époque où Gabrielle avait été recueillie dans une abbaye.

C’est ici qu’elle puisera ces inspirations : lignes épurées, tons de noir, blanc ou beige.

Elle porte déjà ses propres créations, reflétant le style décalé qui rendra célèbre Coco.

Le succès de ses créations simples et sophistiquées fut immédiat.

grace coddington GIF

Coco casse les codes

Désirant libérer les femmes pour qu’elles puissent être à l’aise dans leurs activités quotidiennes, les collections Chanel voient la taille disparaître, les formes s’effacer, les jupes se raccourcir.  Les vêtements sont simples et pratiques.

Coco mélange les codes masculins-féminins et adapte les matières à la vie de tous les jours.

En 1983, c’est Karl Lagerfeld qui a repris les rênes de la maison Chanel, suite à la mort de Gabrielle Bonheur en 1971.

 

 

 

Prix de l’Entrepreneur social et solidaire.

Dafna Mouchenik présidente-fondatrice de LogiVitae fait partie des finalistes du prix de l’Entrepreneur social et solidaire.

BEP sanitaire et social, DUT carrières sociales, directrice adjointe au service Éducation de la Mairie de Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne), voici les références de Dafna Mouchenik qui se nourrit de cette cause sociale.

C’est en 2005 que sa première entreprise naît, une entreprise dédiée aux services des personnes âgées et des handicapés. Ce n’est qu’en 2007, avec la création de LogiVitae à Paris que cette idée prend vraiment forme, à savoir s’occuper à la fois d’une population fragile et d’une population en situation précaire.

Gestion

giphy (7).gif

LogiVitae repose sur une gestion au centime près, sans subvention directe.

Une heure d’aide équivaut à 19.67 euros en semaine, un peu plus les week-ends.

Dafna Mouchenik a déclaré « Tout ce que je gagne – près de 3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017 – repart dans les salaires. Une heure facturée est une heure payée à mes auxiliaires. »

Equipe

giphy (6).gif

LogiVitae aide chaque jour 700 personnes grâce à son équipe de 140 salariés, dont 30 travailleurs sociaux qui encadrent les auxiliaires de vie et font l’intermédiaire avec les familles.

Pourquoi cette structure est-elle finaliste des entrepreneurs du social et du solidaire ?

LogiVitae est la première structure d’aide à domicile connectée car Dafna Mouchenik croit beaucoup en la domotique.

Son idée est de faire réaliser sur mesure des capteurs de mouvements, de lumière, placés dans la maison ou le frigo, par exemple. « S’ils ne détectent aucun mouvement dans un certain laps de temps, cela nous alerte sur l’état de la personne » explique Dafna Mouchenik.  Pour l’instant ces capteurs ont été testés par 40 volontaires.

 

Le récit d’une vie : Johnny Hallyday

Monument de la chanson française, une voix puissante, incarnation du rock français.

Après plus d’un demi-siècle d’une vie de paillette mais également d’une vie tumultueuse, Jean-Philippe Smet s’est éteint ce 6 Décembre 2017.

Retour sur une immense carrière dont Johnny Hallyday n’était pas prédestiné.

Jean-Philippe Smet alias Johnny Hallyday est né le 15 Juin 1943 à Paris (9eme arrondissement). Son enfance fût marquée par de nombreux voyages à travers l’Europe avec ses cousines danseuses qui se produisaient en spectacle.  Rattrapé pas la fibre artistique familiale, il commence le théâtre, le violon et également la guitare.

C’est à 14 ans que le showman trouve sa voie, en découvrant le nouveau courant musicale ; Elvis Presley. Il signe alors en 1960 avec la maison de disque Vogue et sort un 45 tours sous le pseudonyme de Johnny Hallyday.

 

Les montagnes russes

Avec ses premières chansons, il déclenche l’hystérie, mais il se voit obligé de mettre sa carrière en pause pour effectuer son service militaire.

A son retour, il sort son deuxième album et enchaîne les concerts à un rythme insoutenable. Les problèmes arrivent alors, amour, problèmes avec le fisc… Le 10 septembre 1966, il fait une tentative de suicide.

Johnny Hallyday, désireux d’entreprendre de nouvelles choses, se lance dans plusieurs projets, à succès ou pas.  A la fin des années 70, les albums et les concerts se suivent mais le chanteur ne renoue pas avec le franc succès de ses albums précédents.

Il fait alors appel à Michel Berger pour lui écrire un album, qui le remettra sur le devant de la scène. Afin de contribuer à lui donner une nouvelle image, le chanteur demande à Jean Jacques Goldman de lui écrire un album. Plusieurs chansons sont encore aujourd’hui de gros succès.

L’exploit

Johnny fête son cinquantième anniversaire sur scène le 15 Juin 1993 au Parc des Princes. Ce fut la première fois qu’un artiste se produisait dans un tel lieu.

Le début des problèmes de santé

En décembre 2009, à Los Angeles, Johnny Hallyday est hospitalisé d’urgence au Cedars-Sinai à la suite de complications. Il est alors plongé plusieurs jours dans le coma. A la suite d’une longue convalescence, le chanteur se remet mais il se voit obligé de diminuer la cadence de ces concerts.

Le retour

En 2014, il annonce son grand retour, mais pas seul, il sera accompagné de ses plus fidèle amis, Jacques Dutronc et Eddy Mitchell pour le spectacle appelé «  Les vieilles canailles ». A côte de cela, il sort de nouveaux albums et poursuit ses tournées.

Le cinéma et le théâtre

En parallèle de sa carrière de chanteur, Johnny fait des apparitions au cinéma également. Il joue dans 6 films, et s’est aussi essayé au théâtre.

Les derniers mois

Des rumeurs d’un homme fatigué, d’un homme qui ne pourra pas participer au projet avec ses meilleurs amis circulent beaucoup.

Johnny décide alors de le dire lui-même, il est atteint d’un cancer des poumons mais rejoint néanmoins la tournée des Veilles Canailles.

 

C’est en ce 6 Décembre 2017 que Jean-Philippe Smet s’est éteint.

Homme drôle, impulsif, sensible, rebelle et immortel aux yeux de ses fans.

Il reste un monument de la chanson française.

C’est aujourd’hui que la légende commence.

Qui se cache derrière le selfie stick ?

Vous ne savez pas, ce qu’est le selfie stick ? Mais si, on peut appeler ça la « perche à selfie » aussi.

C’est cet ustensile qui s’accroche à votre téléphone et qui vous permet de faire des photos de plus loin, de mieux voir l’arrière-plan.

pexels-photo-121757

En 2005, c’est un canadien, du nom de Wayne Fromm qui a eu cette idée brillante après un voyage en Italie avec sa fille, pendant lequel il était lassé de devoir demander aux autres de les prendre en photos.

Wayne est un inventeur et entrepreneur canadien, il a étudié le commerce et la finance.

En 1975, il obtient une licence en psychologie.

Par la suite, il crée sa société du nom de « Fromm Works » avec laquelle il va développer des jouets « Disney » dans les années 90.

Il passe notamment dans « The Wall Street Journal » ou encore le « New York Post ».

LA CREATION

En créant le selfie stick, Wayne souhaitait créer « quelque chose de magique ».

Tout d’abord il obtint le concept de monopode rétractable ; facilement réglable, léger, résistant à l’eau et surtout qui puisse passer la sécurité des aéroports sans problème.

De nombreux voyages en Chine et une centaine de prototypes plus tard, il réussit enfin à trouver le design qui lui convenait et surtout qui répondait à des normes importantes afin de défier les utilisations parfois extrêmes des consommateurs.

 

DETRACTEURS

Certains adorent, d’autres détestent.

Un surnom lui a même été donné ; «  la baguette narcissique » (oui oui, vous avez bien lu !)

Elle est critiquée pour son « association avec l’égocentrisme de la société contemporaine ».

Avant même sa création, un brevet avait déjà été déposé par Hiroshi Ueda et Yujiro Mima en 1984 pour la société d’appareils photos Minolta. Mais jamais elle n’avait vraiment fonctionné.

Adulée par les jeunes, plébiscitée par les touristes, en créant la selfie stick, Wayne Fromm a eu une idée de génie.

 

Guillaume Canet et le septième Art, un jeu d’enfants !

A l’occasion de la sortie de son nouveau film, Mon Garçon, revenons sur la vie de Guillaume Canet. Acteur de talent, puis réalisateur reconnu et récompensé, Guillaume Canet jongle avec les films et les rôles comme un jeu d’enfants. Sa participation au rayonnement du cinéma français est immense. Il partage sa vie avec Marion Cotillard également star dans le monde du septième Art.

gc2.jpg

Qui est Guillaume Canet ?

Guillaume Canet est né le 10 avril 1973 en région parisienne. Sa vie était promise à sa première passion, Jockey, jusqu’à ses 18 ans quand un accident l’oblige à arrêter le cheval. C’est à ce moment qu’il se tourne vers les arts dramatiques en suivant une formation au Cours Florent. Il se fera remarquer dès ses premières pièces de théâtre, notamment La Ville dont le Prince est un Enfant d’Henry de Montherlant aux côtés de Christophe Malavoy.

Il fait très vite sa première apparition au cinéma en 1995 dans Le Fils Unique. Il donnera la réplique à Jean Rochefort en 1997 dans Barracuda. Sa notoriété commencera à exploser en jouant dans le film de Pierre Jolivet, En Plein Cœur en 1998 et dans le film de Rémi Waterhouse, Je règle mon pas sur le pas de mon Père en 1998 également. Il tournera à nouveau avec ces réalisateurs en 2002.

La montée jusqu’au sommet

Dès l’an 2000, le jeune prodige devient un acteur de premier plan. En jouant avec Léonardo Di Caprio dans La Plage, avec Sophie Marceau dans La Fidélité ou encore avec Antoine De Caunes, il s’assure une renommée de qualité. Quelques courts-métrages et spots publicitaires plus tard, il s’essaye à différents genres en flirtant avec Marion Cotillard dans Jeux d’enfants, en s’aventurant dans Narco et en combattant dans l’émouvant Joyeux Noël.

Puis viennent les films Un Ticket pour l’Espace, et L’Enfer. Il prêtera sa voix au film d’animation Pixar, Cars, qui rencontrera un succès phénoménal. Il réalise en 2006 Ne le Dis à personne, une adaptation du roman d’Harlan Coben du même nom et franchit un nouveau palier. Il réussit à réunir dans ce seul opus François Cluzet, Jean Rochefort et Kristin Scott Thomas. Ce film lui vaudra de remporter quatre César avec le prix du Meilleur acteur pour François Cluzet et le prix du Meilleur réalisateur pour lui-même. Il est alors le plus jeune cinéaste de sa catégorie à être récompensé d’un César de l’Histoire.

Plus rien ne l’arrête

Guillaume Canet c’est désormais un nom, une figure inévitable du cinéma français. En 2007, il joue aux côtés d’Audrey Tautou, autre figure montante du cinéma français dans Ensemble, c’est tout, l’adaptation du roman best-seller d’Anna Gavalda. La même année, il donnera la réplique à Vanessa Paradis et à nouveau à Jean Rochefort dans La Clef.

En 2008, il retrouve François Cluzet, mais du même côté de la caméra cette fois dans un film de Jacques Maillot, Les Liens du sang. Il prête la même année à nouveau sa voix pour un film d’animation, La Famille Suricate. Cela ne l’empêchera pas de prendre des rôles plus sérieux. Sa tête d’ange servira le monde dangereux des services secrets dans Espion(s) de Nicolas Saada. Cinq ans après avoir joué dans Joyeux Noël, Guillaume Canet reprend le genre aux côtés du réalisateur Emir Kusturica.

Il retrouve Marion Cotillard en 2009 dans Le Dernier Vol avant de la diriger en 2010 dans Les Petits Mouchoirs, film où il fera jouer ses « potes » de cinéma : François Cluzet, Gilles Lellouche… Il partira ensuite de nouveau de l’autre côté de l’Atlantique pour jouer dans un drame amoureux, Last Night avec un casting international incluant Eva Mendes et Sam Worthington entre autres.

De retour en France il participera à la nouvelle version La Nouvelle Guerre des Boutons de Christophe Barratier. Il prête à nouveau sa voix pour Cars 2 pour la voix française de Lightning McQueen. Viennent ensuite de nombreuses participations à des films français et internationaux dont Blood Ties, The Program ou encore The Siege of Jadotville.

Guillaume Canet signe un retour aux sources aux côtés de Marion Cotillard dans Rock’n Roll un film déjanté plein d’auto-dérision au sujet de leur couple. En 2017, Mon Garçon est à l’affiche pour un nouvel opus tourné en six jours, un nouveau pari fou, pour un homme passionné du septième Art.

TOP 10 GREATEST COMPANIES IN THE WORLD !

Fortune magazine last year published its annual ranking of the 500 largest companies in the world according to their turnover. A prize list that reserves a lot of surprises.

1- Walmart

Walmart is a multinational American company specializing in mass retailing. She is number one in the USA. In Europe, Walmart exists in Great Britain under the name Asda.

2- Sinopec Group
The Sinopec Group is a state-owned company that operates oil fields around the world, including Nigeria. By 2014, they had sales of $ 446,811 billion.

3- Shell
Royal Shell is an oil company based in The Hague. Until 2013, it was the first oil group in the world. Royal Dutch Petroleum is in fact a grouping of several companies whose main activity is the extraction, processing or distribution of petroleum products.

4- China National Petroleum
The China National Petroleum Corporation (CNPC) is a Chinese national petroleum company specializing in petroleum. It is present in many countries and has long been the company with the largest number of employees, with a workforce of approximately 1,674,550.

5- ExxonMobil Corporation
The main business of Exxon, a US company, derived from Standard Oil, is the refining and distribution of hydrocarbons. It has a turnover of 393.97 billion dollars and is the second market capitalization on its entry into the NYSE in 1975.

6- BP
British Petroleum is also an oil company based in the United Kingdom. Since 1909, they have been engaged in research, extraction, refining and sale of oil.

7 – State Grid
The State Grid Corporation of China is a Chinese company whose activity is the management of networks. The CCMS is the world’s largest network operator, transporter and distributor in terms of number of employees (1,564,000). They manage the distribution of electricity in China. The company is also public, as the biggest Chinese companies.

8- Volkswagen
The Volkswagen group was hit hard by the Volkswagen scandal. The first automobile manufacturer has defrauded large-scale anti-pollution tests on nearly half a million cars sold in the United States. But will this affect their future results? Nothing certain. The Wolfsburg firm has a turnover of more than $ 200 billion.

9- Toyota Motors
With Volkswagen and General Motors, Toyota Motors is one of the world’s three largest automakers. The Japanese firm is ranked 9th in the ranking.

10- Glencore
If Volkswagen could in the future enjoy a brand image soiled by the scandal of pollution fraud, what about Glencore? The Swiss company of trading, brokerage and extraction of raw materials. It is undoubtedly one of the most controversial on the planet. Its founder is a former tax exile, to develop the firm in Switzerland. The group also manages the lead market to 50%

 

 

 

The 10 richest people in the world !

Many people believe that success is achieved by luck or chance. Although it is important to think positively, but positive thinking alone is not enough. To achieve greatness, one’s need to strive. In a broader sense, we can say that success is the attainment of a goal or the fulfilling of a dream we truly value. However, success comes from years of hard work and courage. This is how these various American personalities roll. “Forbes Magazine” ranks the richest people in the world. Let’s have a look at the top 10:richest-people-in-the-world

  1. Bill Gates

Co-founder of Microsoft, entrepreneur, philanthropist, programmer, Bill Gates has a solid profile that makes him the richest individual. His worth is estimated at $85.9 billion dollars. Also founder of the Bill & Melinda Gates Foundation, Gates has made strides in every sphere he has touched. He stepped down as CEO of Microsoft in 2000 and as Chairman in 2008. Currently, he works full-time at the Bill & Melinda Gates Foundation.

  1. Amancia Ortega

Founder and chairman of the Inditex fashion group, which is best known for its global brand Zara, the fortune of the Spanish businessman is estimated at $75.8 billion dollars and is the second richest person in the world.

  1. Warren Buffett

The most successful investor in the world, Buffett is also a business tycoon and a philanthropist, whose fortune is valued at $68.2 billion dollars. He is the CEO and the largest shareholder of Berkshire Hathway, the American multinational conglomerate holding company. He is known for his attachment to investment and for his personal frugality despite his immense wealth.

  1. Jeff Bezos

Founder chairman and largest shareholder of the online shopping giant Amazon, Bezos is an American technology entrepreneur and investor, valued at $63.1 billion, the fourth richest person in the world. Bezos’ other business interests include aerospace and newspapers. He is the founder and owner of the privately-funded aerospace developer and manufacturer Blue Origin. He also purchased The Washington Post in 2013.

  1. Charles Koch

With an estimated fortune of at $55.2 billion dollars, American businessman, political donor and philanthropist Charles Koch is the fifth richest person in the world. He is co-owner, chairman of the board, and chief executive officer of Koch Industries, famous also for its mention in an popular American TV show The Newsroom. He owns 42% of the shares of the conglomerate.

  1. David Koch

Brother of Charles Koch, David Koch is the Executive Vice President of Koch Industries. Valued the same as his brother at $55.2 billion dollars, David’s fortune makes him the sixth richest person in the world.

  1. Carlos Slim

Slim is a Mexican businessman, investor and philanthropist who is the seventh richest person in the world, with an estimated wealth of $ 51.4 billion dollars. Slim is known as the « Warren Buffett of Mexico, » drawing his fortune from his extensive holdings in a considerable number of Mexican companies through his conglomerate, Grupo Carso.

  1. Mark Zuckerberg

Zuckerberg, co-founder and CEO of Facebook, is the eight richest people in the world. His fortune is valued at $49.7 billion dollars. American programmer, Internet entrepreneur, and philanthropist, he founded Facebook from his college dorm room in Harvard. The website expanded rapidly with one billion users signing up by 2012.

  1. Larry Ellison

American businessman Larry Ellison is co-founder of Oracle Corporation and was its CEO until September 2014. With a fortune Valued at $43.4 billion dollars, he is currently the ninth richest person in the world. Still, he is the executive chairman and chief technology officer of Oracle.

  1. Ingvar Kamprad

The Swedish business magnate, founder of the famous IKEA, is ranked the tenth richest person in the world, weighing $42.5 billion dollars. Since 2008, IKEA has become the largest furniture selling company.

 

Thibault MALLECOURT – Les Petits Frenchies: A start up that awakens the made in France!

At 30, Thibaut Mallecourt is the happy founder of Les Petits Frenchies, a platform dedicated to French brands. After the web magazine, Thibault Mallecourt and his team launched the e-shop in 2014 which, to date, already federates a large community of French lovers. How did this young entrepreneur, who started from nothing, make Little Frenchies a lightning success of the Made in France? Here’s the whole story:

julien-e1424787846153

Graduate of a Master’s in Entrepreneurship, Thibault Mallecourt becomes in 2010, the Founder of Sowetrip, which is the first community platform of weekend program online offering community travel. Initially, this had only a pedagogical purpose but given the success of the application, a company was created. The business was developed for two and a half years and was then sold to the Easy Voyages agency, where he became the marketing director in 2011. He worked there for a few years and launched in parallel his Web magazine Les Petits Frenchies, a platform dedicated to Brands. Little by little, the magazine took form as an e-shop and today, on social networks, brings together a large community of fans fond of « made in France ».

The birth of a successful brand…

At the time, Thibaut Mallecourt had several blogs that he animated the evenings and the weekends as a hobby. He had several articles on his blog such as « Happy Man », where he listed nice products for men. Then he launched « Make a Man Happy », then « Make a Happy Woman », on the theme of gifts; The last in the series was called « Start-up my love ». In the end, what emerged from all these activities was French entrepreneurship and innovative projects. He therefore merged all these blogs by creating Les Petits Frenchies. From the beginning, he had an economic vision of what he wanted.

Indeed, it started from the observation that France was overflowing with a generation full of ideas, motivated and hardworking. The blog’s ambition was therefore to give visibility to all these people, then to launch an e-commerce approach.

The blog was launched in November 2012 and luckily became part of Nelly Rodi’s newsletter a Parisian trend office, which quickly enabled them to acquire a notoriety and credibility. From that day, he was contacted by about 10 brands per day, who wanted to be present on the site. The online store was launched in March 2014.

Dive into an inspiring world!

At Les Petits Frenchies, the initiatives undertaken by the young French as well as all the France has to offer are highlighted!

The founder says it himself! He is proud of the new generation that is in action filled with energy, ideas and creativity. He continues to promote French startups that he holds for their audacity, their ambition and their creativity! Today he and his team continue to support brands who share their values. Not a day goes by without that something inspiring was born in France! Even if Thibault Mallecourt and his team are focused on the future and, they remain closely attached to their know-how, their heritage, their culture, as well as their icon. They work with the partner brands to create quality content and integrate it into their editorial line. For the selection of products, most of the brands themselves contact the contractor to offer their products. Each week he and his team will review those who contacted to make a product selection that seems promising checking even though French brand.

A creative and responsible start-up!

Most of the brands emphased on Les Petits Frenchies are made in France, or at least a part of their manufacturing process takes place in France. There is a real will to promote traditional manufacturing and know-how « à la française » but also to show that it is still possible, at the time of globalization, to manufacture in France and so, to avoid pollution and transportation logistics.

The team seeks to spotlight brand respectful of the principles of ecology and engaged in sustainable development. Bios preparations for breads, organic olive oil, recycled books, organic ice teas, eco-designed and many other paper towels still belong.

Today, the company is growing very fast but is still young. Even if they aren’t major communication campaigns, their popularity is 99% effective. Their digital communication allows them to federate an active community and quality and to ensure a daily exchange with brands and their readers. All brands of the e-shop are also on the web magazine through interviews or articles which brings them high visibility.

In this general gloom, we found in Les Petits Frenchies a lot of optimism and freshness!

Le créateur de Wikipédia, Jimmy Wales

Jimmy Wales est né en 1966, à Huntsville, en Alabama, aux États-Unis. Son père, gérant d’une épicerie, et sa mère, dirigeante d’une école privée, lui ont insufflé très tôt les valeurs de la gestion et de l’éducation. Alors qu’il n’était qu’au collège, notamment au Randolph School, a pu se familiariser avec les nouvelles technologies, chose qui était rare pour l’époque. Bien que sa grande passion reste les finances, Jimmy Wales n’a pas oublié les valeurs de l’éducation. Après avoir poursuivi des études de finances à l’université d’Indiana, il donne des cours à l’université, et devient directeur de Recherche au Chicago Options Associates, il spécule aussi avec succès en bourse sur les devises.

Jimmy Wales, Jimbo pour les intimes, a aussi décidé d’exploiter Internet, un secteur qui lui semblait très prometteur. Son flair ne l’a pas trahi. Bomis, l’annuaire/moteur de recherche spécialisé dans les images érotiques, qu’il a créé en 1996 rencontre un franc succès. Fort de son succès, il décide de s’orienter davantage vers l’éducation, un domaine qui lui tient plus à cœur. En 2000, il lance Nupedia, une sorte d’encyclopédie en ligne, destinée à aider les collégiens et les lycéens dans leurs travaux de recherche. Les articles sont rédigés par des spécialistes de chaque secteur, mais Jimmy Wales peine à trouver des rédacteurs. L’idée lui est alors venue de créer Wikipédia, une sorte d’encyclopédie en ligne collaborative, conçue par et pour les internautes. Au début Wikipédia était destiné à étoffer le contenu de Nupedia, mais très vite, elle se suffit à elle-même, si bien que Nupedia n’a plus sa raison d’être.
Le succès de Wikipédia est tel que Jimmy Wales s’est vu dans l’obligation de créer une fondation pour générer Wikipédia. Ainsi, un organisme à but non lucratif détient les noms de domaines de Wikipédia, ce qui permet à son créateur d’attirer les rédacteurs sérieux, désireux de participer au développement d’une entreprise commune qui a une vocation pédagogique. Plus d’une centaine d’employés travaillent actuellement pour la fondation Wikipédia.

Aujourd’hui, bien que des reproches soient adressés à Wikipédia pour la réelle fiabilité de ses articles, le site continue à enregistrer une bonne audience. Chaque mois, ce sont pas moins de 500 millions d’internautes qui convergent sur le site qui enregistre plus de 23 millions d’articles publiés dans 285 langues.

Sa fortune est estimée à : 1 millions de dollars

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑