Vincent Bolloré : un parcours fulgurant

Grand manitou des médias, mais également à la tête d’un groupe international de transport et logistique, Vincent Bolloré est un homme d’affaires connu et reconnu. Suivons le parcours du Français, parfois sujet à controverses.

Vincent Bolloré est né le 1er avril 1952 à Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine. Il commence sa carrière à la banque Rothschild, en 1981 il devient président-directeur général des papeteries et du groupe Bolloré. Sa carrière connait par la suite une ascension fulgurante.

En 2013 il devient vice-président du conseil de surveillance de Vivendi, président de ce conseil en 2014 puis président-directeur général du groupe Bolloré. Il a de même été promu au grade de commandeur de la légion d’honneur en 2009.

 

Le groupe Bolloré, un empire familial

 

Créé en 1822, le Groupe Bolloré figure parmi les 500 plus grandes compagnies mondiales. C’est un groupe français international de transport, de logistique, et de communication. Coté en Bourse, il est toujours contrôlé majoritairement par la famille Bolloré.

En vue de son départ progressif à la retraite, l’industriel breton a laissera sa place de PDG du groupe Bolloré à son fils Cyrille à compter du mois de juin prochain.

Ses 3 autres enfants ont aussi une place très importante au sein du groupe familial, Marie sa fille est directrice de division des applications mobilité électrique du Groupe, Sébastien, l’aîné est chargé des innovations et des nouvelles technologies à la direction du développement du Groupe et son second Yannick préside l’entreprise Havas.

Bolloré au cœur d’affaires de corruption

En mai 2017, le groupe Vivendi annonce l’acquisition de la participation de 60 % du groupe Bolloré dans Havas pour un montant de 2,36 milliards d’euros.

Seulement en avril 2018, Vincent Bolloré est mis en examen pour corruption d’agents publics étrangers après deux jours de garde à vue dans les locaux de la police anticorruption. Vincent Bolloré est en effet accusé  d’avoir utilisé sa filiale de communication politique Havas afin de gagner le marché de la gestion des ports de Conakry (Guinée) et Lomé (Togo).

Le 13 décembre 2018, six mois après la garde à vue de son patron, c’est la holding Bolloré SA qui est mise en examen pour corruption dans l’affaire des concessions portuaires en Afrique de l’Ouest.

Cependant le groupe a toujours contesté les irrégularités qui lui sont reprochées.

Aujourd’hui le groupe Bolloré emploie 55 000 personnes dans le monde et il réalise plus de 23 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :